L’Autriche, après s’être sérieusement fâchée avec l’Eurovision au milieu des années 2000, nous propose sa quatrième chanson depuis son retour. Une participation qui, cette année, ne laisse pas indifférent.

[pullquote align=”left|center|right” textalign=”left|center|right” width=”30%”]Le chanteur / La chanteuse[/pullquote]

conchita_wurst_orf_02_orf_by_thomas_ramstorferIl y a deux cœurs qui battent dans la poitrine de l’artiste qui représente l’Autriche cette année. Thomas Neuwirth et Conchita Wurst.  Deux caractères individuels qui vivent deux histoires différentes, mais avec comme point commun un message pour la tolérance et contre la discrimination.

Tom est né le 6 novembre 1988 à Gmuden. En 2006/2007, il participe à la troisième saison de Starmania, sorte de Nouvelle Star version autrichienne. Il y rencontre Nadine Beiler, avec qui il partagera la grande finale. C’est Nadine qui remportera le show le 26 janvier 2007, laissant Thomas à la seconde place.

Au cours de l’aventure, il se lie d’amitié avec trois candidats : Falco De Jong Luneau, Johannes Palmer et Martin Zerza. A l’issue de l’émission, ils décident de former le groupe « jetzt anders! ». Une collaboration qui a tourné court puisque le boys band se quitte officiellement quelques mois après sa formation, le 14 novembre 2007, laissant tout de même un album et deux singles à la postérité.

Conchita Wurst, elle, est née dans les montagnes de Colombie (c’est en tout cas dans sa biographie officielle). Elle est née d’une souffrance : celle du Thomas, qui adolescent souffrait de discrimination. Conchita est arrivée, porteuse de courage, de soutien, de volonté et… d’ambitions artistiques.

En 2011, Tom présente officiellement Conchita au public grâce au show de découverte de talents « Die Grosse Chance ». Conchita terminera sixième lors de la finale.

Un an plus tard, l’Eurovision lui fait les yeux doux. Son ancienne adversaire à Starmania l’avait fait l’année précédente et Conchita voulait elle aussi pouvoir fouler le sol du mythique spectacle. Elle participe donc à la sélection autrichienne, mais n’est pas retenue.

Cet été, on a pu la voir dans « Wild Girls », une télé-réalité sur la chaîne allemande RTL Television.

Mais il était écrit quelque part que Conchita devait participer à l’Eurovision. ORF lui fait confiance et l’envoie à Copenhague sans la faire passer par une sélection nationale.

Conchita n’a pas encore d’album à son actif (cela ne saurait tarder), et compte deux singles.

Depuis l’annonce de sa participation au Concours Eurovision, les médias n’ont pas épargné l’artiste. Pensez voir… une femme à barbe à l’Eurovision : de quoi alimenter un buzz bien écoeurant !  Parce qu’il faut vendre du papier, on n’hésite pas à considérer Conchita Wurst comme une bête de foire. Certains journalistes n’ont pas encore véritablement saisit le sens du mot que défend l’artiste : tolérance. Alors, tel un boomerang qui leur reviendrait en pleine figure, c’est tolérance zéro pour tout ceux qui ont titré leurs articles « Une femme à barbe à l’Eurovision ». Et ils se reconnaitront puisqu’ils ont impunément (naïvement aussi ?) signé de leur nom leurs articles.

Galerie photos de l’Autriche : cliquez pour agrandir

[pullquote align=”left|center|right” textalign=”left|center|right” width=”30%”]La chanson[/pullquote]

La chanson que défendra Conchita se devait d’être un hymne la tolérance. Ecrite et composée par Charly Mason, Joey Patulka, Ali Zuckowski et Julian Maas, Rise Like a Phoenix (Se dresser comme un Phénix), est une chanson ultra-classe. On est loin du clinquant That’s what I Am qu’elle avait présentée en 2012.

Le texte de la chanson est épatant et émouvant : « Tu as été prévenu, Une fois que je suis transformé, Une fois que je renais, Je me dresse vers le ciel, Tu m’avais jeté au sol , Et moi je vais m’envoler. »

Musicalement, la chanson est – et s’assume – très bondienne, et ce dès la première note. Conchita en James Bond Girl, je pense que c’est voulu. La ballade est de qualité. Enfin… pour ceux qui aiment les ballades de ce genre, ce qui n’est pas mon cas. Reste que, en dehors de mes goûts personnels, je pense que ce titre mérite un bon classement.

Sont susceptibles de voter pour l’Autriche : Les fans de Nancy Sinatra et Dionne Warwick et ceux qui prônent la tolérance.

Sont susceptibles de ne pas voter pour l’Autriche : Le Bélarus et tous les pays de l’Est qui sont malheureusement engagés dans la même demi-finale.

Les bookmakers ont un avis mitigé sur l’Autriche. Sans doute parce qu’ils savent qu’il n’y a pas uniquement la chanson qui entre en ligne de compte cette année. Pour l’instant, Conchita peine à se retrouver dans le top 10 des parieurs. A l’heure où j’écris ces lignes, elle est douzième. Peut-être qu’entretemps, elle gagnera des places.

 

N’oubliez pas les paroles

Out of the ashes
Seeking rather than vengeance
Retribution
You were warned
Once I’m transformed
Once I’m reborn
You know I will rise like a phoenix
But you’re my flame

Go about your business
Act as if you’re free
Noone could have witnessed 
What you did to me

Cause you wouldn’t know me today
And you have got to see
To believe
From the fading light I fly

Rise like a phoenix
Out of the ashes
Seeking rather than vengeance
Retribution
You were warned
Once I’m transformed
Once I’m reborn

I rise up to the sky
You threw me down but
I’m gonna fly

And rise like a phoenix
Out of the ashes
Seeking rather than vengeance
Retribution
You were warned
Once I’m transformed
Once I’m reborn
You know I will rise like a phoenix
But you’re my flame

[pullquote align=”left|center|right” textalign=”left|center|right” width=”30%”]La tendance musicale en Autriche[/pullquote]

A l’heure actuelle, c’est Mr Probz qui est numéro 1 des ventes en Autriche avec Waves. Conchita ne fait de vague pour l’instant. Sinon, on retrouve les mêmes que chez nous, à savoir l’incontournable Happy de Mr Williams, le Dark Horse de Katy Perry ou encore Avicii dans le top 10.

On y retrouve aussi, en troisième position, la superstar allemande Helene Fisher avec son nouveau titre qu’on aurait bien aimé avoir à l’Eurovision : Atemlos Durch Die Nacht que voici et que je dédicace à ma maman qui est une grande fan de cette chanteuse.