Cette semaine, nos confrères de Esc Kompakt ont rélévé les premiers détails. Après la déroute des S!sters, les eurofans se demandaient si une nouvelle édition de Unser Lied für reverrait le jour. Digame, partenaire de la NDR, a annoncé que le format de sélection sera renouvelé pour 2020. Le diffuseur n’a pas confirmé l’information pour le moment.

L’Allemagne repart à la chasse aux talents. Les artistes solo et groupes ont eu jusqu’au 30 août pour s’inscrire sur le site indépendant mein-esc-lied.de. Les chansons, quant à elles, peuvent être soumises jusqu’au 1er octobre. La télévision publique allemande est à la recherche d’une contribution moderne, qui se démarquera par un texte fort :

“Nous recherchons une chanson comtemporaine qui réponde aux exigences internationales et attire l’attention […] Les paroles doivent avoir un message fort, clair et compréhensible […] Le style de musique est hors de propos. Au concours Eurovision de la chanson, les balades d’opéra, pop, rock, EDM et country-western, ont toutes été couronnées de succès […] Entre autres, l’Eurovision vise à réveiller l’émotion du public et des jurés en abordant certains sujets d’actualité ou qui provoquent une réaction émotionelle ou une reconnaissance du spectateur ESC à travers leur contenu”.

Dixit la plateforme en ligne.

Suite à la défaite des S!sters en mai dernier, NDR souhaitait réviser le mode de sélection de son représentant. A l’occasion, l’Eurovision au Quotidien donnait clairement son opinion. Le futur processus restera identique à celui de 2018 et 2019. Nous apprenions dernièrement, que la recherche du panel Eurovision composé d’une centaine de fans de toute l’Europe, avait débuté cet été sur les réseaux sociaux. Le jury d’experts internationaux, constitué d’une vingtaine de membres sera également conservé.

Le formulaire d’inscription ainsi rempli, artistes et chansons seront jugés de manière confidentielle et séparée par le panel Eurovision et le jury professionnel. Dans un premier temps, les propositions les plus convaincantes seront retenues. Dans un deuxième temps, les postulants seront choisis par le biais d’une vidéo. Ils interpréteront les titres présentés par les auteurs-compositeurs, afin de déterminer lequel leur correspond le plus. Chaque association musicale sera soumise à l’évaluation des deux jurys et devra refléter au mieux, les goûts des téléspectateurs européens.

Dix à vingt candidats intégreront une session d’écriture, semblable au camp des années précédentes. A nouveau, ils travailleront aux côtés d’auteurs-compositeurs aguerris, puis enregistreront leurs morceaux en studio pour être réévalués scéniquement et vocalement. Les meilleurs d’entre eux seront qualifiés pour la finale nationale. Sa reconduite et les modalités des votes restent à clarifier.

Peu de changements notables sur la forme. Il est certain que sur le fond, la NDR appréhendera différemment ses artistes cette saison. La sélection sera principalement axée sur la recherche de la meilleure chanson, dès le début du proccessus. Après la victoire de Lena Meyer en 2010 et la quatrième place de Michael Schulte en 2018, le pays est à la traîne ces dernières années. Il est impératif qu’en 2020, des choix opportuns soient faits.

Notre irritabilité apaisée, nous souhaitons pour l’Allemagne toute la réussite possible dans la quête de son représentant pour Rotterdam : Die Auswahl gestartet ! La sélection est lancée !