Hersi-Matmuja-Festivali-i-KengesAh oui ! Encore une fois, on s’est dépassé en jeux de mots pour célébrer la victoire de Hersi Matmuja au Festivali i Kengës. Elle est passé la première, comme quoi on aurait pu se passer de cette longue soirée qui aurait pu durer seulement cinq minutes au lieu de trois heures de cris, de ballades soporifiques, de solos de guitare et de compositions (pas) bonnes pour l’Eurovision 1990.

La grande pré-favorite de la soirée, Herciana (ou Hersi) Matmuja, déjà présente l’année dernière avec une robe jaune, l’emporte avec une ballade sans grand intérêt intitulée “Zemërimi i një nate“, ce qui signifie “La Colère d’une nuit”. On n’imagine guère la chanson demeurer ainsi, surtout avec un titre aussi hersi-matmujah-2alambiqué. La chanson devrait subir l’habituel ravalement de façade des chansons albanaises, et sans doute une traduction. Herci pourra compter sur ses excellentes capacités vocales, mais même en recousant la chanson du mieux possible, difficile de voir dans cette ballade qu’on a oubliée aussi vite qu’on l’a écoutée, une chanson capable d’aller en finale de l’Eurovision.

Klodian Kaçani avec son blues désenchanté arrive en deuxième position loin derrière. Sajmir Braho est troisième avec sa ballade soporifique. Venera Lumani & Lindi Islami, le charmant duo, n’est que 4ème. Frederik Ndoci, de 2007, est 5ème. Luiz Ejlli de 2006 est 10ème. La dernière, l’effrayante Xhejsi Jorgaqi qui hurle violemment et arborait en demi-finale une coupe à la Mars Attacks n’a pas même eu un point !

La seule anecdote à retenir : le hashtag du FIK, #fik52, a topé les trends au Royaume-Uni pendant la soirée ! Vive l’Eurovision !