Steven Clerima : première interview à Oikotimes

Le nouveau chef de la délégation française, M. Steven Clerima, a accordé à nos confrères d’Oikotimes, une première interview.

Il y retrace tout d’abord son parcours professionnel. Après avoir obtenu un master en médias à la Celsa – Sorbonne Université (École des hautes études en sciences de l’information et de la communication), il a intégré le corps professoral de l’établissement. Tout en conservant ce poste, il a ensuite intégré l’unité Divertissements de France 2. Il y travaille depuis deux ans comme conseiller de programme et coordinateur technique (notamment sur Fort Boyard).

En 2015, il est mandaté comme observateur par France Télévisions à Sofia, pour l’Eurovision Junior. En 2016, il est désigné coordinateur de la délégation française et participe activement à son premier Concours Eurovision. En octobre dernier, il est cette fois désigné comme chef de la délégation française, en remplacement d’Edoardo Grassi.

M. Clerima déclare être enchanté de ses nouvelles responsabilités et très enthousiaste à la perspective des mois à venir. Il remercie toutes les personnes lui ayant accordé leur confiance et précise que la transmission de relais avec M. Grassi s’est déroulée pour un mieux.

M. Clerima a toujours apprécié l’Eurovision en tant que spectateur, mais il n’en a pleinement réalisé la magie qu’en 2016, lors de sa première participation personnelle. Il s’agit pour lui d’un événement unique en son genre et c’est donc une grande chance que d’y apporter son concours.

M. Clerima réalise qu’une séquence trépidante l’attend, avec dans l’ordre, le retour de la France au Junior, la seconde saison de Destination Eurovision et l’édition 2019 du Concours. Il espère que tous ces rendez-vous répondront à leurs promesses.

Concernant le Junior 2018, M. Clerima attend avec impatience son départ pour Minsk. Il a toute confiance en Angélina, qui est prête pour la compétition et travaille dur pour l’heure à ses répétitions. Son sentiment général est positif et il est certain que la chanteuse offrira une prestation originale, énergique et réussie.

Concernant Destination Eurovision, la délégation travaille sérieusement à sa nouvelle mouture, avec l’ambition de produire un résultat de haute qualité. Pour l’heure, tous se concentrent sur le choix des participants.

Pour l’avenir, l’ambition de M. Clerima est de poursuivre le travail entrepris ces trois dernières années. Avec l’aide des membres de la délégation, il souhaite faire briller la France au Concours et donc, sur la scène musicale internationale.

Sur une note plus personnelle, M. Clerima a révélé que ses morceaux eurovisionesques préférés étaient Euphoria de Loreen, J’Ai Cherché d’Amir, Sound Of Silence de Dami Im, What’s The Pressure de Laura Tesoro et Dance You Off de Benjamin Ingrosso.

(avec la collaboration de Pauly)

 

(7 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Philipe Dubois-Blond on 31 octobre 2018 at 14:29
    • Répondre

    Il porte la France ouh la la, il intérêt à être au top le monsieur 😉 . On croise les doigts pour la version junior.

    • Pascal on 31 octobre 2018 at 16:26
    • Répondre

    J espère qu’ il parlera plus souvent que ses prédécesseurs aux blogs françophones comme l’EAQ.

    Je suis sûr qu’ on aurait plein de questions à lui poser…

  1. – Je n’ai rien d’autre à dire que de lui souhaiter bon courage et bonne chance : il est beaucoup trop tôt pour le juger mais il semble au fait de l’Eurovision. Faisons lui confiance.

    • Arthur on 1 novembre 2018 at 12:02
    • Répondre

    Pourquoi Eduardo est parti ? 🙁

    1. Moi aussi cher Arthur….j’appréciais beaucoup Eduardo….je suis surpris par son silence. .souhaitons bonne chance a notre nouveau directeur de délégation…

        • Arthur on 1 novembre 2018 at 23:56
        • Répondre

        C’est assez inattendu oui… il avait l’air si motivé … il avait tout compris aux enjeux … nonnnnn

          • marie on 2 novembre 2018 at 07:43
          • Répondre

          Edoardo ne fait pas partie de France 2. C’est Nathalie André , directrice des divertissements sur France 2 à l’époque, qui l’avait désigné Chef de la délégation française. France Télévisions a souhaité que la délégation française soit dirigé par un membre de son équipe et non un membre externe. Steven Clerima n’est pas un inconnu à l’eurovision puisqu’il faisait déjà partie de la délégation française sous l’égide d’Edoardo.
          J’espère que j’ai répondu à ta question 🙂 🙂 🙂

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :