NORVEGE 2018 – « Apprécie les petites choses, avec le temps elles deviendront grandes »

 

C’est à Minsk, dans la région biélorusse de l’Union Soviétique de l’époque qu’est né Alexander Rybak le 13 mai 1986, soit dix jours après la victoire de la belge Sandra Kim à Bergen, dans le pays d’adoption du chanteur.

Il n’a que quatre ans lorsque l’URSS éclate. Ses parents décident de quitter la future Biélorussie pour aller vivre en Norvège, dans un petit village non loin d’Oslo, dans le comté d’Akershus.

Sa mère étant pianiste et son père violoniste, le petit Alexander baigne dans la musique depuis sa plus tendre enfance. Il choisit de suivre les pas de son père et apprend le violon dès l’âge de cinq ans.

Rapidement, il se produit sur scène et se fait une petite réputation de jeune prodige.

A 10 ans, il intègre une école de musique, le Barrat Due Institute Of Musicqui lui permet d’étudier avec les plus grands maîtres de musique classique.

Très vite, il se rend compte qu’il peut allier sa voix avec son violon et décide donc de tenter sa chance à Idol, la Nouvelle Star version norvégienne. Nous sommes en 2005, Alexander a dix-neuf ans et il parvient jusqu’en demi-finale du télé-crochet.

L’année suivante, il remporte un concours de chanson organisé par la NRK avec la chanson Foolin’.

Quelques temps plus tard, il obtient un rôle dans le musical Fiddle On The Roof, qui lui vaudra, outre la reconnaissance des critiques, un Hedda, l’équivalent des Molières en France.

Mais il n’oublie pas pour autant sa passion pour le violon et part faire une tournée dans toute la Norvège.

Il écrit la chanson Fairytale et décide de la proposer aux organisateurs du Melodi Grand Prix. La chanson est acceptée et participe à la compétition, qu’elle remporte haut la main. Cette victoire permet à Alexander Rybak de fouler le sol en LED de Moscou et d’y représenter la Norvège. Fairytale fait un carton et remporte le Concours Eurovision avec un nombre record de points jamais égalé avant l’arrivée du nouveau système de vote, en 2016.

La chanson devient un tube en Europe et se classe très rapidement numéro 1 sur les plateformes de téléchargements i-Tunes de Belgique, Danemark, Grèce, Islande, Norvège, Suède et Russie. Elle atteint la deuxième place en Irlande, Finlande et Pays-Bas.

Peu de temps après sa victoire il sort son premier album, Fairytales, dans près de 25 pays. Le succès est au rendez-vous et l’opus est certifié triple disque de platine en Norvège, disque de platine en Russie et disque d’or en Suède.

Il parcourt alors les pays d’Europe dans une tournée, et, en fin d’année 2009, il a l’opportunité de faire un concert pour la cérémonie de remise du Prix Nobel de la Paix à Oslo.

Un an après sa victoire au Melodi Grand Prix, il obtient l’équivalent en Norvège d’un Grammy Award.

En juin 2010, il sort un second album baptisé No Boundaries, qui surprend par ses différents styles de musique.

Son troisième opus, Visa Vid Vindens ängar, sort en juin 2011. Une grande partie des chansons de cet album est signé Mats Paulson, qu’Alexander admire plus que tout.

L’Eurovision ne lui ayant pas laissé le temps de terminer ses études, il retourne au Barrat Due Musicale Institute en 2011 et en sort diplômé en juin 2012.

Son quatrième album, qui sort à l’automne 2012, et un album de Noël : Christmas Tales.

En 2014, il sort le single Into A Fantasy qui figure sur la BO de Dragons 2. Il prête d’ailleurs sa voix dans la version norvégienne et suédoise au personnage d’Harold, comme il l’avait fait avec le premier Dragonsen 2010.

Deux autres singles sortiront : Kotik en 2015 et I Came To Love You en 2016.

 

 

If you got a minute
Get down your idea
It might do wonders
Maybe disappear

Who knows, just get it down
And nothing can go wrong
Go find your rhythm
That’s how you write a song

Enjoy the small things
With time they will get big
Gotta find your mission
A mission to pursue

You know you got a talent
Whatever it may be
So work your magic
And sing along with me

Step one, believe in it
And sing it all day long
Step two, just roll with it
That’s how you write a song

Sing, shoo-bee-doo-bee dab dab
Sha-ba-da-da hey
Sing it all day long (All day long)
And that’s how you write a song

Scoo-bee-doo-bee bap bap
Boogie boogie woogie
Sing it all day long (All day long)
See, that’s how you write a song

Step one, believe in it
And sing it all day long
Step two, just roll with it
That’s how you write a song

Step one, believe in it
And sing it all day long
Step two, just roll with it
That’s how you write a song

Step one, believe in it
And sing it all day long
Step two, just roll with it
That’s how you write a song

Step one, believe in it
And sing it all day long
Step two, just roll with it
That’s how you write a song

Step one, believe in it
And sing it all day long
Step two, just roll with it
And that’s how you write a song

See, that’s how you write a song
And that’s how you write a song

C’est le 10 mars qu’Alexander Rybak a été choisi par les Norvégiens pour les représenter à Lisbonne. Le même soir que la finale de la Suède.

Steven intervient en premier pour nous dire que c’est une « victoire méritée. Il avait l’air complétement stressé pourtant c’est un pro et c’est pour cela qu’il a gagné d’ailleurs. Je pense qu’ il ira en finale mais je doute qu’ il remporte la victoire. »

Joh est en joie : « . Et ça me donne envie de danser. YYYYAAAAAAAAAAAAYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY »

Antoine n’est pas du tout de l’avis ci-dessus : « Avoir remporté l’Eurovision avec un nombre record de votes et revenir avec un numéro aussi pourri… Je ne comprends pas. Je doute qu’il passe en finale… Il va nous refaire une Dana ! Vraiment, épouvantable ! »

Avis non partagé par Markan : « cette chanson a bien plus de potentiel, à mon avis, que celle choisie pour la Suède ce même soir. Que le meilleur se classe devant l’autre ! »

Nono148 est de l’avis d’Antoine : « Sa chanson est mauvaise. »

Mimi2 partage le goût du revival de la Scandinavie : « Une Norvège funky, une Suède Motown… il y a un certain goût pour le revival. 🙂Je ne peux pas leur jeter la pierre, je m’équipe d’Arcopal seventies et envisage le formica pour ma prochaine cuisine. 🙂🙂🙂Bon retour à Alexander. 🙂»

« Du réchauffé, en moins bien », estime Tano. « Toujours aussi sympathique, le Rybak, mais ça s’arrête là pour moi. »

Réaction contrastée pour Zipo qui mesure ses paroles : « d’une part, je suis très heureux du retour d’Alexander Rybak qui est un chanteur très charismatique et dont je rappelle que sa chanson Fairytale reste pour moi un chef-d’oeuvre de l’Eurovision ; sa présence ne peut donc que me satisfaire. D’autre part, je reste dubitatif sur la chanson qu’il nous propose à Lisbonne : elle n’était clairement pas la meilleure chanson de cette sélection. Elle n’est pas percutante et la musique ne me transporte pas et je crains fort que la Norvège ait des difficultés à atteindre la finale à moins que la notoriété d’Alexander joue en sa faveur ? C’est d’ailleurs peut-être ce qui s’est déjà passé ce soir… mais je n’en ai aucune preuve. »

Pour une fois, Francis n’est pas d’accord avec Zipo : « Si la notoriété au concours suffisait pour être qualifié, Alexander Rybak l’aurait déjà été, car je crois qu’il avait déjà essayé de revenir. De même, Loreen aurait signé son retour il y a quelques années, comme Stig Rästa, Anabela, Alexander Waldman, voire Kikki Danielsson cette année LOL. Non, je pense que si les Norvégiens l’ont choisi, c’est qu’ils considéraient que sa chanson était bonne… en tout cas, meilleure que les autres. Ce que l’on peut discuter, bien évidemment. »

Zipo répond à Francis que « vu ainsi, on peut dire que le choix des Norvégiens est un vrai choix de chanson et non pas un artiste connu. Je ne faisais qu’émettre une supposition mais tes arguments la balayent. N’empêche que la chanson reste très moyenne, mais Alexander Rybak a le sens du spectacle et a une présence sur scène incroyable ce qui compense largement la faiblesse de la chanson. »

« C’est une proposition qui devant un public de 15 000 personnes va fonctionner à merveille. » souligne Daniel. « Les fans vont chanter et danser avec lui ce qui va être parfait pour la caméra. Une finale assurée mais pas de victoire en vue pour moi 🙂»

Antoine97 « n’aime pas la chanson » mais… « Alexander m’a remis les pendules à l’heure en élevant son titre à une magnifique pièce d’art. Steven a trouvé qu’il avait l’air stressé, j’ai eu ressenti le total opposé. :p Il m’avait l’air d’en avoir rien à faire de gagner, il semble avoir pris son pied et a montré l’étendue de son charisme. Je mets ma main à couper qu’il va faire fort en mai parce qu’il a une personnalité éblouissante de sympathie et d’énergie. Je pense sincèrement que ce gars est un génie de la scène, un surdoué du spectacle. Une victoire ? Je ne pense pas. Un top 5 ? Et pourquoi pas… »

« Pas terrible » pour fandeuro44 : « je trouve cette chanson d’un ridicule. »

JFParis estime que c’est très « gay friendly ». Il « adhère pour un Top 10 ! »

Taron est dépité : « Déception totale… Chanson banale…. Je suis vraiment déçu… »

Pas mieux pour Bêta X : « Dernière place pour moi. Perso, le pays ne passera pas en finale … »

C’est un grand « bravo » pour Jean Michel : « coup de chapeau à ce monsieur qu’est Alexander Rybak, excellent musicien et show man. Une 2eme victoire difficile avec tant de pays, à part Johnny Logan personne ne l’a fait… »

Pascal « n’aime pas du tout la chanson d’Alexander Rybak »… mais, « quand je l’ai vu ce soir, avec une belle aisance et une mise en scène réussie, je me suis dit « on est mal barrés il va gagner l’animal » Et ça n’a pas loupé !!! »

Romaric est « très déçu… Chanson qui bouge mais sans plus. »

C’est la « fausse bonne idée du retour après une victoire aussi iconique », selon EvaPaula : « c’est du réchauffé j’ai l’impression d’une tentative de chanson funk du XXIeme siècle mais pas produite de la bonne façon du coup c’est ringard et mou Next »

« La Norvège vient de prendre une Ferrari pour aller droit dans le mur !!!! », la métaphore nous vient d’André C.

La chanson d’Alexander n’était « pas la favorite à l’écoute » pour rem_coconuts : « il y avait de meilleurs titres pour la Norvège à Lisbonne et je rejoins pas mal d’entre vous sur le fait que c’est plus un titre qui se regarde davantage qu’il ne s’écoute (ce qui aide toutefois un peu à l’Eurovision depuis quelques années, en dépit que ce soit avant tout un concours de chanson). Et pourtant, ce choix parvient à me satisfaire, je le mets même dans mon top 3 de la soirée car force est de constater qu’Alexander Rybak assure grave sur scène, il fait le show, il transcende et dynamise une chanson certes ni exceptionnelle ni d’une modernité folle, mais plutôt agréable, punchy et rythmée, et parvient à la rendre très efficace en live. De quoi ambiancer l’Altice Arena en mai! Sérieusement, je pense qu’un top 10 n’est pas à exclure si la performance est là »

« Le choix norvégien satisfait » EuroPhilou : « puisque j’avais retenu 4 candidats dont Alexander Rybak. Je pense même que sa chanson est susceptible de créer la surprise. Elle donne la pêche sans être caricaturale comme la Moldavie ou déjà trop entendue comme la Pologne. Certes, elle n’a pas le son d’aujourd’hui mais ne paraît pas datée pour autant. A bien l’écouter, c’est même plutôt un choix culotté pour une chanson populaire : j’y trouve la guitare de Prince dans Kiss, le violon jazz manouche de Stéphane Grapelli. Je pense qu’un public intergénérationnel devrait y adhérer. Par ailleurs, je m’attends à ce que les chansons moins formatées obtiennent les meilleurs suffrages cette année. Bien sûr, je peux me tromper… »

Quelle est votre opinion personnelle d'Alexandre Rybak ?

View Results

Loading ... Loading ...

Quelle est votre opinion personnelle de "That's How You Write A Song" ?

View Results

Loading ... Loading ...

Selon vous, quelle est la probabilité que la Norvège se qualifie pour la finale ?

View Results

Loading ... Loading ...

Si vous faisiez partie de votre jury d'experts national, quelle cote eurovisionesque attribueriez-vous à Alexander et à sa chanson ?

View Results

Loading ... Loading ...

Si vous étiez Salvador, comment résumeriez-vous votre impression générale ?

View Results

Loading ... Loading ...

Enfin, entre les trente-sept chansons choisies jusqu’à présent, laquelle préférez-vous ?

View Results

Loading ... Loading ...

Question subsidiaire : quel autre vainqueur de ces dix dernières années, aimeriez-vous revoir à l'Eurovision ?

View Results

Loading ... Loading ...

Depuis sa victoire en 2009, Alexander Rybak a toujours été très attaché au Concours Eurovision. On l’avait entraperçu en 2012 et 2016 lors de l’entracte, mais il avait également rendu hommage à des gagnants de l’Eurovision.

  • En prenant l’apparence de Conchita Wurst dans la version russe de You Face Sounds Familiar

  • … en rendant un hommage « violonesque » à la chanson de Jamala…

  • …. ou bien encore en chantant une version anglaise d’ « Amar Pelos Dois ».

  • Souvenirs… souvenirs… Il y en a qui collectionnent les timbres, d’autres des bibelots en forme de cochons, d’autres encore des voitures miniatures. La Norvège à l’Eurovision, elle, collectionne les dernières places. En 56 participations, le pays a obtenu onze fois le bonnet d’âne. La dernière fois, c’était en 2012 avec Tooji.

(20 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Bon je campe ma position d’une chanson datée et un peu conventionnelle… En sommes, pas interessante pour un sou.Mais je trouve Alexsander sympathique et ça m’ennuierais pour lui qu’il reste sur le banc de touche (comme ça m’a fait de la peine pour Dana en 2011, par exemple)
    Pour les bonus, je découvre sa version de 1944 qui m’a filer le frisson!! C’est beaaau!

  2. Je le vois faire un très bon televote et franchir allègrement les portes du top 10.
    Je n’ai pas changé d’avis pour autant au sujet de sa chanson que je deteste particulièrement. Je la trouve désordonnée et opportuniste.

  3. Je ne peux pas dire que je trouve la chanson fantastique mais il a tellement de charisme, d’énergie sur scène qu’il arrive à transcender n’importe quelle chanson. Il crève l’écran. Du coup on ne peut qu’apprécier sa prestation. Et il peut faire un top 10, gagner me semble irréalisable. Ce n’est pas une chanson comparable à Fairytale. Mais j’aime beaucoup l’artiste et pas mal de ses chansons surtout celles de son premier album. Il est en DF2, sa qualification ne devrait être qu’une formalité.

      • Francis on 19 avril 2018 at 17:05
      • Répondre

      Encore une fois, je souscris à tout ce que tu écris. J’aime bien cette chanson, qui me donne envie de danser autant qu’elle en donnera au public et aux téléspectateurs le soir de la finale… où elle figurera sans aucun doute possible. Mais ce Rybak, quelle présence scénique impressionnante !!! C’est à mon sens le meilleur dans ce domaine de tous les solistes hommes ayant participé au concours depuis sa création. Bref, un Top 10 au moins ne serait que justice 😛

  4. Je n’aime toujours pas la chanson. Ce n’est pas mauvais mais personnellement les conseils prodigués pour faire une chanson intéressante sont vains. Déçu par le retour d’Alexander Rybak. C’est bien dommage car il est talentueux et charismatique. Je comprends que les bookies classe la Norvège aussi haut, parce que c’est lui. Pour THYWS, ça ne mérite pas plus qu’un milieu de tableau chabadaba hé !

      • Francis on 19 avril 2018 at 17:09
      • Répondre

      Je pense qu’il faut le prendre au second degré. J’imagine qu’on a dû des dizaines de fois lui demander la recette miracle pour signer un tube comme Fairytale, capable de récolter autant de points. Comme il n’y en a pas, Alexander a écrit cette chanson, qui le prouve très intelligemment, je trouve.

  5. Sa chanson meme si ce n est pas le tube de l ‘année surpassait les autres à la sélection.C est sur, ce n est pas ICE BREAKER mais bon il devrait se qualifier facilement et faire un top 15;

  6. J’aime beaucoup cette chanson, elle est pour moi très sympa à écouter, elle me fait un peu danser et Alexander est vraiment très pro. J’adore chanson. Mais j’ai quand même un problème, quoique pas avec la chanson : Alexander n’avait pas besoin de revenir. Il avait l’image d’un des plus grands gagnants de l’histoire et s’il ne termine pas très haut dans le classement, cela pourrait plus nuire à son image qu’autre chose. En tout cas chez moi il est 17e, et je ne sais même pas s’il fera mieux (ça m’énerve, il reste un de mes chanteurs préférés de l’univers Eurovision quoi).

  7. NON NON NON NON NON NON NON NON NON NON NON NON NON NON NON NON NON NON et NON ! Je n’ai pas trouvé plus constructif. xD

  8. C’est pas mal en fait. Mais rien à voir avec le coup de coeur de « Fairytale » qui est toujours une de mes chansons préférées gagnantes du concours… Et sa prestation en Conchita était bluffante !!! Je l’avais jamais vu. Merci pour les bonus !

    1. De rien, Eric 😉
      Je t’avoue que j’ai moi aussi découvert cette vidéo en planchant sur les articles, j’en avais jamais entendu parler auparavant.

  9. C’est sur que j’ai été dépité quand j’ai appris sa victoire au MGP. Mais l’après-fairytale a beaucoup joué! J’avais tout simplement décidé de faire la gueule a cette chanson mais le professionnalisme, le charisme et la positive attitude de la chanson ont fini par me vaincre et j’ai fini par y adhérer. C’est une bonne chanson, 3 minutes pour s’éclater et danser dessus 🙂 Ca mérite totalement la finale ainsi qu’un top 15, un top 10 beaucoup moins tout de même.

    • Francis on 19 avril 2018 at 17:11
    • Répondre

    MDR ma conversation avec mon double Zipo, prof comme moi, en presque totalité dans les commentaires 😛

    1. – C’est vrai : dans 75% des cas, nous sommes d’accord et pour Alexander, ton argumentation m’a convaincu. Je peux dire que chez moi, cette chanson divise ( tu me diras que les autres aussi…) mais ils apprécient tous Alexander Rybak, donc, ils le veulent tous en finale mais pas vainqueur !

      – Merci pour les bonus que je ne connaissais absolument pas : Alexander a finalement de bien nombreuses cordes à son arc et pas qu’à son violon !

        • Francis on 20 avril 2018 at 08:46
        • Répondre

        Effectivement, sa version de 1944 est bluffante et démontre ses grandes qualités de violoniste. J’en ai eu des frissons.
        En ce qui concerne les deux autres vidéos, force est de reconnaître qu’en plus, c’est un remarquable chanteur. Réussir à m’emouvoir sur une chanson que j’aime aussi peu qu’Amar pelos dois, c’est très, très fort.

  10. J’aime bien la chanson et l’artiste un top 10 sans problème
    J’ai son premier album faire tales il est top

    J’avais regarder la finale norvégienne une belle soirée

  11. Alexander Rybak je trouve bizarre qu’il n’a fait aucun concert ni aucune promo pour sa selection et pour sa chanson….A part quelques emissions et tournée chez lui a Oslo rien de plus….Pour sa composition j’ aime bien mais rien de plus mais je le vois pas vraiment briller a Lisbonne juste une finale et un classement dans les quinze premiers dommage il a quand meme un super potentiel donc attention a lui quand meme…Il est capable de nous faire une surprise…lol…

    • Bêta X on 20 avril 2018 at 00:11
    • Répondre

    C’est enfin le tour de la fiche du dernier des 5 pays dont je n’aime pas la proposition cette année (avec l’Arménie, la Biélorussie, la Moldavie et le Monténégro).

    La Norvège est à la 43ème place de mon classement général et officiel des chansons de l’Eurovision 2018 (la bonne dernière quoi). Le pays scandinave finit aussi dernier sur 18 dans mon classement de la 2ème demi-finale.

    Que propose la Norvège pour 2018 ?

    La chanson qui m’a été la plus exaspérante à écouter cette année.
    D’ailleurs, je ne l’ai écouté que quatre fois seulement. La 1ère fois, lorsqu’elle a été révélée par la NRK. La 2ème fois parce que je n’avais pas du tout apprécié  »THYWAS » à la première écoute (principalement pour les  »shoo-bee-doo-bee-dab-dab » et tout le reste du texte que je trouve ridicule) et que je voulais déterminer si la chanson ne me plaisait vraiment pas (ce qui a été confirmé). La 3ème fois en visionnant le live d’Alexander au Melodi Grand Prix, dont j’ai trouvé la chorégraphie gênante, malaisante (je chante comme une marmite, mais bien heureusement pour moi, je danse mieux qu’Alex et ses danseurs). Et finalement, la 4ème et dernière fois que j’ai écouté la chanson d’Alexander, c’était à la découverte de son clip, et parce que je voulais la réecouter pour ainsi revoir mon appréciation et déterminer sa place définitive dans mon top 43. Rien n’a changé, je n’aime toujours pas la chanson. En bref, je n’aime pas  »That’s How You Write A Song ». Je crois que j’ai été assez clair comme ça x)

    Rien à écrire sur Alexander sur le plan vocal. Tout a déjà été dit sur lui. Il est excellent et professionnel. Cependant, sa voix ne me captive pas comme la première fois que je l’avais entendu chanter  »Fairytale ».

    Alexander est un artiste complet, positif et souriant, ce qui est un bon point pour moi, mais je n’approuve absolument pas son retour. Il a déjà eu son heure de gloire à l’Eurovision et est l’un des plus grands gagnants du concours. Je n’apprécie pas le fait que les norvégiens l’aient fait gagner le MGP 2018 (pour son talent et sa popularité) et que ça a empêché la victoire de jeunes pousses comme Rebecca Thorsen, arrivée 2ème lors de la finale norvégienne, qui aurait mérité de représenter son pays plus qu’Alexander (car elle n’a jamais vécu l’expérience de participer à un concours aussi extraordinaire que l’Eurovision, alors que lui, si). Ou encore d’avoir empêché la victoire d’autres artistes aussi bons que le gagnant norvégien mais avec des chansons beaucoup plus audacieuses et intéressantes comme Stella Mwangi et Alexandra Rotan. Pour moi, Alexander a déjà eu du succès et il aurait dû laisser sa place à d’autres pour qu’ils tentent (voire retentent) leur chance au concours, et en gagnent aussi. C’est pourquoi je n’approuve pas son retour. C’est aussi l’une des raisons pour laquelle je classe la Norvège dernière de mes classements. Ce que je pense et écris du retour d’Alexander peut paraître injuste et stupide, mais j’assume et je suis honnête. Voilà, c’est tout pour moi 😛

    Je ne fait pas de résumé de mon avis, comme sur les autres fiches, sur ce que propose la Norvège pour 2018. J’ai déjà écrit beaucoup de choses négatifs, j’vais pas les répéter. Y en a assez comme ça. J’aime pas être négatif x)

    Je finis ce commentaire sur une note positive 🙂

    ☆ Info bonus : mes ultra-favorites du Melodi Grand Prix 2018 étaient Stella Mwangi et Alexandra Rotan avec leur  »You Got Me ». Si j’étais une chanson, je serais sûrement celle-là. Elle a du peps, est énergique et envoie des ondes positives 🙂

    https://youtu.be/lgLxs6mFjDQ

    Si les deux femmes, dont j’ai ADORÉ la prestation, avaient remporté la finale norvégienne, je les aurais placé sur le podium de mon top 43 (3ème derrière la Finlande). La défaite de ces dernières a été l’une de mes trois plus grosses déceptions de la saison des NF 2018 (avec celle du Kamil Show au Depi Evratesil).

      • Francis on 20 avril 2018 at 08:56
      • Répondre

      En somme, Alexander Rybak n’aurait pas dû retenter sa chance parce qu’il avait déjà participé, mais Stella Mwangi aurait dû participer à nouveau malgré la faiblesse de sa chanson de cette année et son élimination en demi-finale (rare pour la Norvège) d’il y a quelques années. Bizarre, cet argument 🙁
      À titre personnel, je préfère voir au concours de grands professionnels qui apportent de la qualité plutôt que des néophytes qui, à part leur jeunesse, ne proposent pas grand chose de marquant ou d’original. Ce n’est que mon point de vue, bien sûr.

    • Salvy Jamaladinova on 20 avril 2018 at 18:47
    • Répondre

    Merci Eurovista pour toutes ces fiches ! J’apporte une précision concernant Alexander : il a de très nombreux singles à son actif, bien plus que ceux cités dans l’article ci-dessus. En fait, il est très prolixe et sort un single tous les 3 ou 4 mois. Certains sont assez bons, d’autres un peu trop légers à mon goût. Il vise un public très jeune. A noter : il a repris également « Adieu » (Eurovision Norvège 1982).

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :