Mais quelle version choisir, française, anglaise, espagnole ou allemande ? : Catherine Ferry « Un, Deux, Trois » ESC 1976 France

0706

 

Concours Eurovision de la chanson – F R A N C E – 1976

C a t h e r i n e  F E R R Y 

« Un, Deux, Trois »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous allez sans doute croire que je ne fais que revivre des souvenirs emprunts de nostalgie et de poussière, ce n’est pas tout faux, pourtant, c’est bien un sujet qui semble vous intéresser et vous plaire par la même occasion.

Finalement, je trouve cela louable, car peu importe le temps qui passe, nous sommes avant tout des passionnés, n’est-ce pas ?

Depuis plusieurs semaines, j’effectue des recherches approfondies et je suis obligé de plonger dans le passé pour m’en contenter. En effet, le but de cette rubrique est de trouver des chansons qui ont participé à l’Eurovision et qui ont été traduites dans plusieurs langues.

Vous le constaterez, par vous-même,  ce n’est pas le choix qui manque et cela me réjouis au plus haut point, car en même temps, je revis de très beaux moments qui ont marqués l’histoire de l’Eurovision.  Mon but est atteint et il est temps maintenant de vous les faire partager.

1976 est une date qui est restée gravée dans ma mémoire, car il y avait de très bonnes chansons, je me souviens encore de toute l’excitation que me procurait ce grand événement.

C’est à la Haye, la capitale des Pays-Bas que se déroulait le Grand Concours Eurovision de la chanson, car nos amis hollandais avait remporté le Grand Prix en 1975, grâce à leur chanson * Ding Ding Dong » que j’avais adoré.

La France envoyait une jeune chanteuse qui faisait ses débuts dans la chanson avec un titre pour le moins surprenant de par sa simplicité mais d’une efficacité redoutable.

Catherine Ferry est née à Ivry-sur-Seine le 1er juillet 1953,  sa carrière a été active de 1975 à 2010 mais son plus gros succès fût la chanson  » Un, Deux, Trois » qui représentait la France aux Pays-Bas.

Un titre qui est resté très longtemps en tête des hits de l’époque et qui a permis à la jolie Catherine de se produire à travers de nombreux pays européens.

A cette époque, j’étais le premier à courir les marchands de disques et je devais certainement être totalement fan de cette chanson, car je me souviens avoir acheté son 45 tours bien avant qu’elle chante en direct à la Haye.

Il est vrai que je connaissais les paroles par coeur et que j’avais tendance à soûler mes parents et ma soeur en écoutant sa chanson en boucle sur mon mange-disque de couleur orange.

En réalité je voulais qu’elle gagne !   Cela n’a pas été le cas malheureusement,  mais pour moi, elle était ma favorite, c’était mon plaisir coupable et pour être totalement honnête avec vous, je crois que c’est toujours le cas aujourd’hui.

Alors après vous avoir un peu raconté ma vie, je crois qu’il est temps de passer aux choses sérieuses et d’écouter toutes les versions de cette chanson.

 

Voici la version originale interprétée en direct de la Haye

La vidéo officielle qui servait de présentation !

La version audio

La version anglaise

Et celle en espagnol

Et oui, à cette époque l’allemand avait son importance dans le concours, voici la version allemande !

 

 

 

 

 


 

Voici le tableau final des résultats de cette édition 

 

 

Il n’y a vraiment rien à redire,  car Catherine Ferry réalisait un très bel exploit pour la France,  elle s’était classée sur le podium, à la seconde place avec 147 points.  Visiblement sa chanson très populaire et scolaire avait beaucoup séduit les pays participants !  Cependant c’était amplement mérité.

A cette période il n’y avait pas besoin d’en faire des tonnes pour séduire, un décor statique, quatre choristes et trois notes de musique, accompagné d’un grand orchestre suffisaient largement  pour plaire au plus grand nombre et se retrouver sur le podium.

Le moins que l’on puisse dire c’est que les compositeurs de la chanson, Tony Rallo et Jean-Paul Cara avaient su trouver les clefs du succès, sans trop de difficultés.

 

Néanmoins,  c’est le groupe britannique Brotherhood of man qui remportait la palme d’or, grâce à une chorégraphie très plaisante et une chanson qui l’était tout autant !  Un titre qui a récolté un succès phénoménal à un niveau international. 

 

 

Voici leur prestation en direct, pour information, le groupe ouvrait le bal de ce concours et remportait haut la main cette édition !

 

Cette année-là, 3 pays francophones avaient été brillants,  Monaco obtenait une très belle troisième place grâce à Mary Cristy et sa jolie chanson ! 

 

 

Et la Suisse se retrouvait à la 4ème place avec une chanson interprétée en anglais par notre trio préféré, Peter Sue and Marc.

 

 

 

 

 

 

Catherine Ferry est aujourd’hui âgée de 65 ans,  Elle vit une retraite bien méritée et elle gardera toute sa vie ce beau souvenir qui faisait briller la France en 1976.  Son passage aura marqué les esprits et il restera gravé à jamais dans l’histoire de l’Eurovision, « Chapeau bas, Vous êtes une grande Dame  ! »

 

Alors, vous connaissez la règle, enfin je dirai plutôt l’enjeu de cette rubrique, je vous laisse vous exprimer et me dire quelle est votre version préférée.   Et j’ai aussi une autre question en tête.  Pensez-vous que ce titre pourrait encore avoir un tel succès de nos jours ? 

 

Et pour terminer,  un petit bonus pour ceux et celles qui aimeraient découvrir ce bel événement et pour tous les autres qui souhaitent revivre ces moments exaltants, voici la vidéo complète de cette édition 1976 !

 

M e r c i …

(26 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. J’aimais beaucoup cette chanson, que je classais personnellement à la 3° place derrière le Royaume-Uni et la Yougoslavie (un chef-d’oeuvre honteusement sous-noté).

    Un, deux, trois est effectivement une chanson légère, rafraîchissante qui n’a pas volé son podium, c’est certain. Ma version préférée est évidemment la version originale en français, mais je dois reconnaître que j’aime aussi beaucoup la version allemande, dont la musique se prête parfaitement au rythme de la chanson. En revanche, l’espagnol et surtout l’anglais ne me convainquent pas.

    Pour ce qui est d’une éventuelle chance aujourd’hui, je n’y crois pas trop. C’est tout de même un titre très 70’s – avec tout ce que cela a de positif – mais il n’aurait plus le même succès en cette décennie, surtout au Concours qui a énormément évolué. Pas toujours dans le bon sens, à mon goût, mais ce ressenti n’engage que moi, bien sûr.

    En tout cas, merci encore Nico pour cette rubrique passionnante!

    1. Je t’en prie Francis, tout le plaisir est pour moi également, je revis de très bons moments grâce à cette nouvelle rubrique et c’est aussi un moyen pour moi de mesurer que ma passion pour ce concours est restée intacte !

  2. Bien évidemment, c’est la version française de 1,2,3 que je préfère, Nico! Catherine Ferri a mérité son podium, avec simplicité et talent. Et avec Balavoine en prime parmi les choristes ! Mais voilà… Brotherhood of Man, avec une mise en scène super bien rôdée, et avec quelques touches ABBAiesques très appuyées, a raflé la mise sans équivoque ce soir-là. Ces deux chansons m’ont moi aussi accompagné longtemps, parce qu’elles sont positives, simples et bien interprétées ( sauf qu’en 1976, j’étais un peu plus âgé que toi! 🙂 ) En prime, un orchestre, ce qui rajoutait à la prestation. Aujourd’hui les mises-en-scène compensent avec plus ou moins de bonheur son absence, mais le charme n’est plus tout à fait le même.
    Je crois que ces chansons, légèrement remises au goût du jour, plairaient encore, et pas seulement « aux vieux »… La simplicité n’est pas un handicap quand la chanson est bonne !

    1. Merci Tano, c’et évident que c’est la version française qui est la meilleure ! Pourtant, la version en espagnol n’est pas mal du tout, sauf que l’enregistrement est de mauvaise qualité. Que de bons et beaux souvenirs cette époque des années 1970 et des pantalons pattes d’éléphants !

    • Steven on 5 novembre 2018 at 23:17
    • Répondre

    Le français rien que le français!!!En tout cas j ´adore cette chanson !!!!Avec la touche de JP Cara qui aurait pu faire le doublé avec Marie qui gagna le concours l année suivante!!!Rien de Tel qu ´un super Orchestre qui ajoute à l émotion et frisson !Tout le people se pressait pour assister au concours!!!Eddy Barclay était ds la salle!!!!Balavoine dans les chœurs pour accompagner sa petite amie Catherine il me semble!!!!

    1. Merci Steven, en effet, Jean-Paul Cara avait l’art de composer des chansons simples et proches des gens, la simplicité et l’efficacité étaient souvent au rendez-vous !

    • Philipe Dubois-Blond on 6 novembre 2018 at 02:05
    • Répondre

    Heu …. je n’étais pas fan du tout de cette chanson 🙁 . La version que je préfère malgré tout est l’espagnole suivi de l’allemande.
    J’étais à fond (avec l’aide de mes parents très certainement lol) sur Brotherhood of Man et « Save Your Kisses for Me », quel tube incroyable. J’aimais aussi bcp la Yougoslavie, l’Autriche et la Suisse.
    Non aujourd’hui cette chanson, tout comme les autres, n’aurait pas le succès demandé car la musique a tellement évolué, ça date un peu quand même. Ou alors remise au goût du jour musicalement et de ce fait elle perdrait tout son esprit 70’s. Mais bon je dis ça, mais en même temps je pense à « Hallelujah » qui a été remixée en 2018 et qui vit une seconde jeunesse, donc au final je ne sais trop si oui ou non ?!

      • Philipe Dubois-Blond on 6 novembre 2018 at 03:00
      • Répondre

      Juste une question qui n’a que peu à voir avec l’article mais avec le blog oui : est-il nécessaire de confirmer l’abonnement, via le mail que l’on reçoit, à chaque fois que l’on a répondu à un article ? merci merci 😉

      1. Je ne vois pas de quoi tu parles Philippe, personnellement je ne reçois pas de mail à chaque fois que je dépose un commentaire, Il faudrait poser la question à Eurovista ou à Pauly !

      2. Philippe, je pense qu’en confirmant le lien reçu par e-mail, tu t’abonnes au fil des commentaires de cet article. Si tu ne le fais pas, tu n’es pas informé des nouveaux commentaires. Cela se fait par article et non pas pour l’ensemble du blog, c’est pour ça qu’il faut refaire la manoeuvre à chaque nouvel article que tu veux suivre.

          • philipe on 7 novembre 2018 at 00:19
          • Répondre

          Merci bcp pour la réponse 😉 ! je vais donc continuer à le faire pour rester informé.

          • Philipe Dubois-Blond on 7 novembre 2018 at 00:22
          • Répondre

          Merci bcp pour la réponse 😉 ! je vais donc continuer à le faire pour rester informé.

    1. Merci Philippe, c’est certain que de nos jours, cette chanson aurait du mal à se classer parmi les meilleures mais quand je pense à la chanson autrichienne de Zoé, il y a très peu de temps, elle était un peu dans la même lignée et s’est toute de même classée dans le Top 10 de la finale grâce au télévoting.

        • Philipe Dubois-Blond on 7 novembre 2018 at 00:35
        • Répondre

        Ha oui Zoé j’aimais bcp ! je trouvais drôle que l’Autriche utilise le français et la chanson était sympa. Mais le son est quand même très moderne. Son album tout en français est très sympa d’ailleurs. J’adore celle-ci :

          • Philipe Dubois-Blond on 7 novembre 2018 at 00:47
          • Répondre

          Pour revenir à « 1,2,3 » c’était le style de chanson de l’époque donc pas convaincu que cela remporterait grand chose aujourd’hui. Mais on ne peut être sur de rien, Salvatore Sobral en est le bon exemple quand même de la chanson simple et efficace. Pour le savoir il faudrait refaire voter le public et il y a bcp de gens qui aiment les chansons populaires. A voir …

            • Nico on 7 novembre 2018 at 17:46

            Chaque nouvelle édition nous réserve des surprises, je crois que la simplicité peut s’avérer très payante dans ce concours. Par contre, c’est certain qu’il faut tout de même proposer des titres qui soient dans l’air du temps, sans quoi une chanson un peu mièvre peut très vite passée pour totalement ringarde. Il faut une très bonne interprétation, de la légèreté et aussi un brin d’émotion pour arriver à convaincre. Mais je ne pense pas qu’il existe un style bien précis qui puisse gagner l’Eurovision, le formatage extrême ne fonctionne plus vraiment, les gens attendent autre chose, ils ont besoin d’être surpris, de ressentir quelque chose qui se démarque du conventionnel. En résumé je pense que les pays à la traîne doivent faire preuve de plus d’audace et prendre des risques pour parvenir à se distinguer de la masse.

            • philipe on 8 novembre 2018 at 02:25

            Tu as entièrement raison !

  3. ahhhhhh les années 70’s des beaux moments d EUROVISION, j avais 6 ans mais à la radio 1,2,3, était top un tube au hit parade lolmdr

    Je préfère la version original en FRANCAIS

    1. Que de beaux souvenirs RV, moi j’étais un peu plus âgé que toi mais déjà un grand fan qui ne ratait pas une seule édition de l’Eurovision.

      Merci pour ton commentaire et ta fidélité !

  4. Mon cher Nico,

    – Déjà un très grand merci de m’avoir fait découvrir des versions de cette chanson en d’autres langues : je ne savais pas du tout qu’elles existaient.

    – C’est une chanson que j’adore vraiment et c’était ma favorite cette année-là ( enfin, quand j’ai pu écouter le concours de cette année-là quelques années plus tard puisque 1976 est mon année de naissance ! 😆 )

    – Je tiens tout de même que la chanson gagnante est excellente également : d’ailleurs, il y a eu cette année là qu’un duel au sommet entre ces deux chansons )

    – Quant à ma version préférée, je ne suis certainement pas très objectif ( et pourtant on ne peut pas me taxer de chauviniste forcené ! ), mais c’est la française que je préfère largement, suivie par l’allemande bien réussie. La version anglaise est plus  » scolaire  » ( mais nettement meilleure que mon anglais désastreux ! ). Enfin je trouve la version espagnole bâclée et sans saveur.

    – Pour mon compte, j’écoute avec toujours autant de plaisir cette chanson 42 ans plus tard, mais je pense que la jeune génération ne serait pas emballée. Je l’ai fait écouter à un garçon de 17 ans très proche de moi, et il m’a dit que  » ça faisait enfantin et un peu gnan-gnan  » !!! Donc, pas facile à se déterminer sur ce point.

    1. Merci Zipo et je suis content de pouvoir nourrir ta curiosité, c’est justement le but de cette rubrique, vous faire découvrir des versions en plusieurs langues mais surtout de faire revivre à la plupart d’entre-nous, ces véritables moments de grâce ! En ce qui concerne ce jeune homme qui trouve que cette chanson fait un peu gnangnan et qu’elle est très enfantine, cela peut se comprendre, certains pourraient même la trouver totalement ringarde. Le concours a évolué au fil du temps et c’est tant mieux, néanmoins, je me dis qu’un titre sans prétention et un peu puéril peut encore avoir ses chances dans cette manifestation. Pour preuve, la jeune et jolie Zoé, la candidate autrichienne qui interprétait  » Dans un jardin loin d’ici  » et que tout le monde voyait se ramasser copieusement s’est tout de même retrouvée dans le Top 10 ou le Top 12 de la finale, je ne sais plus exactement, et cela grâce, aux votes massifs du public, donc pourquoi pas finalement. Mais je conçois que de proposer de nos jours, une chanson de ce style pourrait être malgré tout assez risqué.

  5. Merci Eurovista d’avoir éclairé notre ami Philippe, je pensais qu’il s’agissait d’alertes mais j’en étais pas sûr, d’autant plus que je n’ai pas activé ce processus pour éviter de saturer ma boîte mail. Je profite de ta présence ici pour avoir ton avis par rapport à cette chanson française et à ses différentes versions.

    Merci encore pour la confiance que tu m’accordes !

    Bien à toi …

  6. J’ai beaucoup de mal avec la chanson..

    La version française pour moi….mon cher Nico….merci pour cette chronique…. Et continue. ….cette superbe chronique….bonne fin de semaine

    1. Merci Sakis, je comprends, c’est tout de même une chanson un peu enfantine au niveau des paroles mais il faut reconnaître qu’elle est aussi d’une efficacité redoutable pour être arrivée à la seconde place, C’est certain que la version française est de loin la meilleure. Dans les années 1970 et 1980 le français avait vraiment la cote à l’Eurovision. D’ailleurs ma prochaine rubrique sera consacrée à un autre pays qui faisait très fort à l’ESC, c’est le Luxembourg.

      Merci Sakis pour tes encouragements pour cette rubrique que je vais bien évidemment poursuivre, d’abord, elle semble plaire et faire plaisir à beaucoup de monde et c’est cet échange et ce partage qui est le plus important pour moi.

    • marie on 7 novembre 2018 at 18:57
    • Répondre

    Evidemment, je choisis la version française, par contre je n’aime pas du tout la version allemande.
    Pour moi le vainqueur incontestable est bien le Royaume-Uni. J’adore Save your kisses from me.

    • picasso on 9 novembre 2018 at 22:04
    • Répondre

    Je ne suis pas spécialement fan de cette chanson. Je la trouve un peu trop enfantine…
    Sans hésitation je choisis la version française.

    Je préfère largement Catherine Ferry avec la chanson que Daniel Balavoine et Linda Lecomte lui ont écrit, le tube « Bonjour, Bonjour »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :