Lumière sur les derniers : Monaco, deux fois !

Monaco a participé au concours Eurovision dés 1959 jusqu’en 1979, puis à nouveau de 2004 à 2006. Depuis, Monaco s’est retiré de la compétition à la suite de trois éliminations consécutives en demi-finale. En 24 participations, ce tout petit pays a gagné une seule fois le concours en 1971, avec Séverine qui chantait « Un banc, un arbre, une rue », et a terminé deux fois dernier en finale.

Petite anecdote : Monaco demeure à ce jour le seul pays vainqueur qui n’a jamais accueilli le concours sur son sol. En effet, faute de financement et de matériel adéquat, les responsables de la télévision monégasque durent requérir l’aide de la télévision publique française, qui accepta d’organiser le concours. Les discussions n’aboutirent cependant jamais. La télévision monégasque souhaitait que le concours se tienne à Monaco ; la télévision française, en France. Les responsables monégasques renoncèrent alors définitivement à l’organisation et s’en remirent à l’UER. Celle-ci sollicita l’Espagne et l’Allemagne, qui avaient terminé aux deuxième et troisième places. Les deux pays déclinèrent et ce fut finalement la BBC qui en eut la charge et organisa le concours chez elle.

Voici donc les 2 prestations qui lui valurent la dernière place :

  • 1959 – Jacques Pills : 1 point 

  • 1966 – Tereza Kesovija : 0 point

Que pensez-vous de ces deux dernières places ?

 

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. L’autre petit pays francophone s’est plutôt bien classé au fil des éditions pourtant:

    – 1959: chanson trop remue-ménage qui détonne par rapport à la plupart des chansons douces de cette édition.

    – 1966: une grosse injustice. Je n’arrive pas à comprendre comment cette chanson a pu être oubliée lors des votes. Elle méritait amplement le top 10 voire le top 5.

    C’est dommage que Monaco se soit retirée de la compétition après ses trois échecs en demi-finale…
    après la raison des échecs est simple, pour faire un retour gagnant, il suffit de présenter des chansons plus fortes et de meilleur niveau… car franchement ça cassait pas les briques 🙁

    Surtout que maintenant TMC en aurait les moyens… Ca serait en gros une participation déguisée de TF1, ce qui créerait une compétition avec France télé, une rivalité pour savoir quelle chaine serait mieux classée que l’autre, et qui pourrait tirer le concours que vers le haut 🙂

    Sinon sur les deux dernières places monégasques, une seule est donc pour moi véritablement méritée.

  2. Monaco ne s’intéresse plus à l’Eurovision depuis déjà plusieurs années, il faut dire que la fameuse  » Coco Dance  » de Séverine Ferrer date déjà de 2006, la chanson était sympa et Séverine n’est pas une chanteuse et avec une telle prestation, il y avait très peu de chance d’aller en finale.

    Pourtant, c’est vrai, désormais TMC appartient à TF1 et cela pourrait être une très bonne chose de revenir avec des artistes français, histoire de faire concurrence à France Télévisions, puis la chaîne à son vivier de candidats potentiels à travers The Voice.

    Mais je crois que la principauté n’est pas prête à revenir de si tôt.

    • pascal on 4 juillet 2017 at 15:37
    • Répondre

    ah la Coco Dance…je la montre à tous mes amis qui ne connaissent pas (en prenant bien soin de preciser qu il n y a pas que ce genre de prestations au concours)

    c etait bien sympathique de les avoir au concours meme si ca ne risque pas de se reproduire de sitot

    • Francis on 4 juillet 2017 at 21:24
    • Répondre

    Autant je peux comprendre la dernière place de Jacques Pills (le père de la gagnante française de 1960) – même si je trouve la chanson autrichienne encore plus mauvaise – autant je ne comprends pas le zéro pointé de Tereza en 1966. Je classais sa chanson 5° cette année-là, soit un peu plus haut que celle qu’elle devait interpréter pour la Yougoslavie en 1972. Pour moi, il y avait bien pire cette année-là, en particulier la Suède, comme je l’ai déjà dit à plusieurs reprises.

    • Anthony on 5 juillet 2017 at 10:21
    • Répondre

    Monaco revient, tu nous manques !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :