Grand jeu de Noël : l’ordre de passage a-t-il une influence ?

A la fin de la seconde demi-finale de l’Eurovision, c’est ce que tout le monde attend. Je veux parler de l’ordre de passage des différentes chansons. Tout le monde dit que passer en deuxième partie, c’est un avantage non négligeable et que, passer en première partie, c’est un chemin de croix assuré pour espérer la victoire. Mais ces clichés sont-ils véritables ? Regardons ça d’un peu plus près !

Christer Björkman était venu prêter main forte à l’Ukraine l’an dernier pour déterminer les ordres de passage !

Le télévote a fait son apparition en 1997 sur quelques pays, avant d’être généralisé l’année suivante. Ainsi, si l’on s’intéresse aux résultats du Concours depuis 1998, on aperçoit une nette différence de résultat, entre des chansons passées en première partie et des chansons interprétées en seconde partie de soirée.

Le télévote a révolutionné l’Eurovision !

Avant toute chose, j’emploierai le terme « place » pour parler du classement final et le terme « position » pour parler de l’ordre de passage. Vous êtes désormais prêts à en découdre avec mes démonstrations.

Attention, migraine en prévision !

Pour un ordre de passage se situant en première partie de soirée, le résultat moyen est une 14ème place, alors que pour un passage en seconde partie de soirée, le résultat moyen est une 12ème place. Cette constatation ne s’arrange pas si l’on s’intéresse au nombre de victoires en fonction de l’ordre passage.  On dénombre 14 victoires depuis 1998 pour des chansons interprétées en seconde moitié de concours, pour seulement 6 victoires pour un passage en première partie. Et encore ! 3 de ces 6 victoires ont eu lieu lors des quatre dernières éditions (2014, 2015 et 2017). On peut également en remettre une couche en regardant le nombre de dernières places en fonction de la partie de soirée. Le score est une nouvelle fois sans appel ! 14 dernières places en première partie pour 8 dernières places en seconde partie (en 2001 et 2015, deux nations ex-aequo ont terminé à la dernière place) !

Ça en fait des calculs tout ça !

Pour l’instant, les clichés ont l’air de plutôt se confirmer ! Continuons notre démonstration un peu plus loin. Intéressons-nous maintenant au résultat moyen en fonction de l’ordre de passage (de la position). Le meilleur résultat moyen est une 10ème place finale. Ce résultat est obtenu par les ordres de passage en 18ème, 20ème, 22ème et 24ème position. On constate que ce sont quatre positions qui se situent dans la seconde partie de soirée, voire même en fin de deuxième partie de soirée. A l’inverse, le pire résultat moyen est une 18ème place finale. C’est la fameuse « malédiction » de la 2ème position ! Une position, une nouvelle fois en première partie. Enfin regardons quelles positions ont obtenu le plus de victoires et le plus de dernières places. Avec 3 victoires depuis 1998, et malgré une 14ème place comme résultat moyen, la 17ème position est l’ordre de passage le plus prolifique. Et dans quelle partie de soirée il se situe ? Je vous donne dans le mille, c’est la deuxième partie de soirée.

Lordi avait gagné après être passé en 17ème position ! Coïncidence ?

Inversement, avec 3 dernières places, avec aussi pourtant un résultat moyen de 14ème, la 14ème position est la position qui vous fera redouter le plus de fois la dernière place. Mais ….. la 14ème position c’est en deuxième partie de soirée, donc tout s’écroule ! Et bien non, parce qu’il faut une exception pour confirmer la règle et puis surtout, si l’on s’intéresse de plus près à ce résultat, on remarque que sur ces trois dernières places, deux d’entre elles, datent de 2014 et 2015. Années où le diffuseur en charge de l’organisation décide de l’ordre de passage complet. Ce n’est un secret pour personne que la 14ème position, soit le tout début de la seconde partie de soirée, est souvent réservée aux chansons qui n’ont absolument rien à espérer, ce qui explique cette statistique en la défaveur de la seconde partie de soirée.

Les Twin Twin, ils étaient pas passés en 14ème position ? Mais si !

Je sais que certains d’entre vous se posent cette question, donc je vais y répondre. Passer en dernière position est-il un gros avantage que d’ouvrir le Concours ? La réponse est ni l’un ni l’autre ! La première position a un résultat moyen une 14ème place, tandis que la dernière position a comme résultat moyen une 13ème place. De plus, il n’y aucune victoire, ni dernière place à déplorer pour ces deux positions. Ainsi ouvrir ou fermer le Concours n’est pas si différent. C’est 10 top 10 pour les chansons passées dernières et  seulement 7 top 10 pour les chansons débutant le Concours. Ouvrir ou fermer le Concours n’est pas une fatalité. Vous êtes condamné à juste être spectateur de la victoire de l’un de vos adversaires.

C’est désormais une chanson qui met le feu qui ouvre le Concours !

« Oui mais Il Volo, ils passaient en dernière position en 2015 et ils ont quand même gagné le télévote ! » Très bonne remarque de Mme Michu ! En effet, nous avons regardé pour l’instant les résultats globaux ! Intéressons-nous désormais aux seuls résultats du télévote depuis 1998, en excluant donc le vote des jurys à partir de 2009. Voit-on une réelle différence ? Et bien quasiment pas. Pour ce qui est du résultat moyen des deux parties de soirée, il est totalement inchangé. Une 14ème place moyenne pour la première partie et une 12ème place moyenne pour la seconde partie. Pour ce qui est du nombre de victoires, pas de véritable changement. En effet 15 victoires en seconde partie pour 5 victoires en première partie. Pour ce qui est des dernières places, la différence s’accentue. 16 dernières places en première partie contre 5 dernières places en seconde partie.

C’est aussi, souvent, une chanson qui envoie du lourd qui clôture désormais le Concours !

Pour ce qui est des statistiques vis-à-vis de la position de passage, on retrouve une nouvelle fois les passages en 18ème, 20ème et 22ème position en pole position.  Ces 3 positions obtiennent une place moyenne de 10ème alors qu’avec une place moyenne de 17ème, la deuxième position reste la position maudite. Il n’y a qu’à regarder le nombre de dernières places pour cette position ! En effet, on dénombre quatre dernières places pour des chansons interprétées en 2ème position. C’est bien évidemment le record ! Pour ce qui est de la position ayant permis le plus de victoires, il s’agit une nouvelle fois de la 17ème position avec 3 victoires, mais tout de même aussi une dernière place. Pas de véritable changement si l’on ne s’intéresse qu’au télévote.

Elle a pas fini avec tous ses chiffres ?!

En revanche, là où ça change la donne, c’est pour la comparaison entre l’ouverture et la clôture de la soirée. Lorsqu’une chanson est interprétée en première position, elle finit en moyenne à la 15ème place du télévote. Alors qu’une chanson clôturant le Concours finit en moyenne en 12ème position. On retrouve même une victoire au télévote, en 2015, pour une chanson interprétée en dernière position. D’autre part c’est seulement 6 top 10 en 20 concours pour la première position, contre 11 top 10 pour la dernière position. On voit bien que passer en dernière position, aide à rester dans les mémoires et est donc favorable à un bon résultat au télévote. Encore une fois c’est la 22ème position qui rapporte le plus de top 10 avec un total de 12 top 10. En somme la 22ème position est la position idéale pour le Concours.

La tendance s’inverserait-elle ? Jamala est la seule vainqueur du Concours ayant chanté en deuxième partie sur les 4 dernières années !

Nous venons de voir que cette obsession de l’ordre de passage a bel et bien une influence sur le résultat final. Nous serons donc tous, le 10 mai au soir, les yeux rivés sur notre ordinateur, à attendre la révélation de l’ordre de passage lors de la finale du 12 mai, pour pouvoir estimer les chances de notre chouchou !

 

(25 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • steven on 8 décembre 2017 at 14:46
    • Répondre

    Une honte quand même que ce soit le diffuseur qui décide de l ordre de passage!!!rien que cette année mon chouchou l israélien passait en premier

    • Bêta X on 8 décembre 2017 at 15:25
    • Répondre

    Je vote pour André ! Avec la certitude de ne pas avancer de 5ème mauvaise réponse sur toutes celles que j’ai déjà proposé xD 😀

    • Elio22 on 8 décembre 2017 at 15:41
    • Répondre

    Je dis André, toutes ces histoires de stats et ces titres sous les images, ça doit être lui.

      • Elio22 on 8 décembre 2017 at 15:43
      • Répondre

      Et c’est mon dernier mot. Comme ça je m’interdis de changer d’avis.

    • pascal on 8 décembre 2017 at 15:49
    • Répondre

    André aussi.

    • Pascal on 8 décembre 2017 at 15:58
    • Répondre

    Le problème avec la magouille du diffuseur qui determine l’ordre de passage est que les tendances brillamment décrites par Mme Michu ne vont faire que se renforcer : la 2 eme position à l’ordre de passage
    va être systématiquement reservée à des artistes qualifiés de justesse en demi (Kasia Mos cette année) qui vont du coup avoir encore plus un mauvais résultat.

    Je me rappelle d’un grand débat ici ; peut on deviner le classement en demi finale en fonction de l’ordre de passage décidé par le diffuseur en finale ?
    la réponse était globalement « oui » mais on a vu a posteriori une « grosse » exception : Jacques Houdek avait hérité du très bon dossard 13 alors qu’il n’avait terminé que 8 eme de sa série du jeudi.

    1. En fait quand on regarde la finale de 2017, tous les favoris -ou ceux qui avaient finis en deuxième place en Demi Finale- étaient agglutinés les uns après les autres. Sauf un…

      7-Moldavie
      8-Hongrie
      9-Italie

      11-Portugal

      23-Belgique
      24-Suède
      25-Bulgarie
      26-France

      …La Roumanie était elle favorite à votre avis ?

        • Alexis on 9 décembre 2017 at 00:49
        • Répondre

        Mouai, d’après ta liste on dirait que le Portugal était en plein milieu alors qu’il y avait qu’une chanson entre Salvador et l’Italie

      • BretagneLibre on 8 décembre 2017 at 18:56
      • Répondre

      Je pense qu’on a donné à Jacques Houdek la 13ème place juste pour faire mentir les stats, comme toutes les précédentes avaient fait d’excellents résultats. Si tu regardes bien, quand une place fait de trop bons résultats, l’UER mettra toujours du pourri une année (même si Jacques est arrivé 9e du televote)

      • Alexis on 9 décembre 2017 at 00:46
      • Répondre

      Jacques Houdek était certes positionné en 13 mais la pause s’est fait après le numéro 14 (Australie) et ça change tout. Il y a eu également une mini-pause après le Portugal pour installer le décor azerbaïdjanais.

        • Pascal on 9 décembre 2017 at 09:35
        • Répondre

        comme dans toute demonstration, il y a des exceptions et on a tous tendance à vouloir tordre le truc pour qu’il épouse nos convictions…

    • Alexandre on 8 décembre 2017 at 16:22
    • Répondre

    « De plus, il n’y aucune victoire, ni dernière place à déplorer pour ces deux positions. Ainsi ouvrir ou fermer le Concours n’est pas si différent. »

    L´Irlande en 2013 ?

    • ZIPO on 8 décembre 2017 at 17:05
    • Répondre

    – Il semblerait que ce soit André mais comme je l’avais déjà dit pour un article précédent… ( NB : on a le droit de donner deux fois la même réponse ? :lol )

    – Bref, plus je lis et plus je joue, plus je sens l’embrouille à plein nez : en fait j’ai l’impression de jouer à un jeu de grattage où apparait 0 € à chaque fois ! 😆 mais au moins c’est rigolo et je félicite d’avance celle ou celui qui gagnera !

    • Taron on 8 décembre 2017 at 18:01
    • Répondre

    Moi je suis complètement perdu! Je sais même plus ou j’en suis, j’ai voté que 3 fois avec ce vote-ci. Il y en a 2 ou je n’ai rien dit ^^’
    Mais pas grave, j’aime bien que ce soit pour le fun. En tout cas, cet article, à part que ce soit un piège monumental, ça correspond tout à fait à André!

    Sinon, j’adore cet article, j’ai toujours aimé ces calculs et scores.
    Et ça me rappelle quelque chose, c’est l’édition de 2001, où le top 3 à été réalisé par l’Estonie en 20ème position, le Danemark en 23ème position et la Grèce en 22ème position (Antique!! True winner!) donc situés en fin de soiree. L’Espagne, passé en 13ème position, est arrivé à 6ème, et notre Natacha St pier nationale en 14 ème position pour une 4ème place.
    Quand j’ai vu les résultats serrés de la Grèce et de la France ainsi que la compétitivité de la France dans les points, je n’ai pas pu m’empêcher de penser:  » et si les ordres de passage de l’Estonie et du Danemark avaient été inversé avec ceux de la France et de l’Espagne, aurions nous eu une 6ème victoire française? »
    Qu’en pensez vous?
    On ne peut changer l’histoire mais vos avis m’intéressent 😉

      • ZIPO on 8 décembre 2017 at 18:44
      • Répondre

      – Impossible de répondre à ta question car l’esprit des votants est totalement impénétrable. Mais je pense tout de même que les chansons qui passent parmi les dix dernières ont plus de chance de faire un bon résultat car le public s’en souvient que celles passées dans les premières qui peuvent être vite oubliées sauf si elles sont exceptionnelles et dans ce cas, le vote peut se focaliser sur l’une d’elle au détriment des dernières.

        • Pascal on 8 décembre 2017 at 19:15
        • Répondre

        + 1. à mon sens l’ordre de passage peut modifier sur quelques places le classement final mais il ne fera jamais d’un 10 eme potentiel un vainqueur ou d’un favori un élu du bottom 6.

        L’élèment fondamental est pour moi plutot l’environnement : passer avant ou après le pays hote ou un favori par exemple me semble plus susceptible de nuire au résultat que le placement chiffré.

          • Taron on 8 décembre 2017 at 20:33
          • Répondre

          Oui, je suis bien d’accord avec vous deux, ça ne changera jamais de fond en comble le résultat final.
          Mais quand je vois un top 3 aussi concentré à la fin de la soirée, je ne peux pas m’empêcher de penser que si la France avait eu la 20ème place à la place de l’Estonie par exemple, le top 5 n’aurait sûrement pas changé mais la position oui. Peut être la France aurait figuré dans le top 3, peut être l’Estonie n’aurait pas gagné, etc…
          C’est l’une des seules années (avec 1988 entre autres) où je vois très clairement un possible changement qui aurait pu opérer. On aurait alors, peut-être, connu une autre histoire de l’eurovision 🙂
          Après vous me direz que ca aurait pu être la même chose toutes les autres années mais l’année 2001 m’intrigue tout particulièrement 😉
          (En gros je suis en manque d’une 6ème victoire française!!! Voilà c’est dit >< )

            • steven on 8 décembre 2017 at 21:03

            Déjà;L Estonie et sa chanson nullissime n aurait jamais du gagner.Je ne m en suis pas encore remis !!!Et si le Luxembourg en 1991 nous avait donné un seul petit point nous l ‘aurions notre 6 eme victoire

            • Taron on 8 décembre 2017 at 21:47

            Ah la la… 1991… L’année maudite…
            Quant à l’Estonie, c’est ton avis et je le respecte! Je dois avouer qu’à première écoute, je me suis demandé comment cette chanson ait pu gagné. Mais maintenant, je comprends le pourquoi du comment et je l’adore! Elle est 2ème de mon classement de cette année 🙂

    • TANO on 8 décembre 2017 at 18:26
    • Répondre

    ANDRE, ANDRE, ANDRE !!!!….. ( enfin je crois, car des esprits malins veillent sur le site!)

    • Salvy Jamaladinova on 8 décembre 2017 at 19:56
    • Répondre

    Je trouve aussi qu’attribuer systématiquement depuis 2013 les places 1 à 8 à des pays qui n’ont aucune chance casse la magie. Cette année, je me suis fait la réflexion qu’après tout il n’était peut-être pas utile de se brancher sur l’Euro avant environ 21h50, puisqu’il n’arrivera plus jamais qu’un vainqueur potentiel passe avant !

      • Pascal on 9 décembre 2017 at 09:32
      • Répondre

      je me suis fait un peu la meme reflexion cette année. Installé sur mon canapé avec des amis non fans, je leur donnais mon ressenti avant chaque chanson. Et à chaque fois je disais « bottom 6″, deuxième partie de classement, dans les trois derniers… »

      Bilan au bout de la 6 ou 7 eme, un d’eux m’a dit « mais ils peuvent pas tous être dans les derniers… » et je me suis rendu compte de l’absurdité du truc.

    • OMBK on 9 décembre 2017 at 09:45
    • Répondre

    Certes l’ordre de passage a une influence sur la place finale. Mais ça reste assez marginal. La prestation la plus federatrice gagnera quel que soit sa position.
    Et puis il y a les exceptions, en 2015, 8 chansons du top10 sont passées en 1ère partie. Une bonne prestation reste une bonne prestation.
    Ce qui peut aussi influencer aussi c’est après qui on passe. Chanter après Mans, Conchita ou Salvador (pour ne citer qu’eux, et dans des registres bien différents) ça peut vite vous rendre fade et ça complique pas mal.
    En revanche chanter derrière un trio de casseroles qui font saigner les oreilles, genre en 2017 après l’Australie, la Grèce et l’Espagne, ça peut vous faire gagner 2/3 places au tableau final.

  1. La dernière place peut être intéressante mais tout dépend qui est placé avant….

    En 2015, l’Italie avait un boulevard devant elle, car à part la Russie, elle a été précédée par des chansons faibles notamment l’Albanie juste avant qui a totalement raté sa prestation en live.

    A contrario, il est clair que cette année, Alma n’avait aucune chance et faisait pâle figure en passant après les 3 poids lourds qu’étaient la Belgique, la Suède et la Bulgarie.

    Donc ok la position peut jouer sur le résultat mais c’est surtout une interprétation de qualité et les émotions transmises et ressenties qui prévalent et c’est ça à mon avis le plus important.

    • P'tite Hildly on 12 décembre 2017 at 11:19
    • Répondre

    André et ses tableaux Excel pour cet article!
    Je pense que c’est plus l’environnement qui joue que la position: comme l’a écrit OMBK, passer derrière des poids lourds ne joue pas de façon positive.

    Sinon, j’ai une petite remarque à faire sur cette analyse. On parle de place/position moyenne. On ne devrait pas plutôt raisonner avec les fréquences des places/positions pour chaque position/place ? Je m’explique avec un exemple au pif:

    Si on est positionné en 7ère position, on se retrouve en moyenne à la 10ème place. Mais ça veut peut-être dire qu’on a fait:
    – soit 1 fois premier, 2 fois dixième et 1 fois vingtième
    – soit 4 fois dixième.
    Dans le deuxième cas, la 1ère place est à éviter car on n’y gagne jamais, même si on est assuré d’un top 10.
    Je ne sais pas si c’est clair…

Répondre à steven Annuler la réponse

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :