Fév 12

En bref : des titres, des chansons, des featurings…

En bref, quelques nouvelles qu’on apprend à la volée :

Espagne

sueno de morfeoLe vote en ligne est clos : c’est la chanson Atrévete qui a été retenue à 69,9 %.

Les trois chansons d’El Sueño de Morfeo retenues pour la finale du mardi 26 février sont donc :

  • Atrévete
  • Contigo hasta el final
  • Dame tu voz

Vous pouvez les écouter sur la page de TVE consacrée à l’Eurovision en cliquant ici !

Chypre

On l’avait appris mais on ne vous en avait pas non plus fait un fromage mais la ballade chypriote s’appellera « Na me thimasai », ce qui signifie « Souviens-toi de moi ». La ballade entièrement chantée en grec par Despina Olympiou sera révélée dans deux jours !

Monténégro

nina-zizic

Nina Žižić

On en sait plus sur la chanson qui va représenter le Monténégro, même si celle-ci ne sera révélée qu’au mois de mars, normalement. Il s’agira de dubstep nous dit RTCG, c’est-à-dire un genre électro expérimental, mêlant drum n’ bass et hip-hop… Un choix intéressant !

La chanson se nomme « Igranka », ce qui veut dire « Fête », et sera interprétée par Who see en compagnie de Nina Žižić. Nina Žižić n’est ni Nina Zilli ni une héroïne d’une chanson de Pierre Perret, mais une chanteuse de R’n’B…

Quant au Who See, ne les sous-estimez pas ! Ils viennent de remporter le MTV Europe Music Award du Meilleur « acte adriatique ». Le seul autre récompensé par ce prix à avoir participé à l’Eurovision est Laka, en 2008 !

(1 commentaire)

    • Frish on 13 février 2013 at 15:39
    • Répondre

    Dites donc, vous avez vu la scène ?

    http://www.eurovision.tv/page/news?id=first_sketches_of_eurovision_2013_stage_revealed

    J’ai pas bien compris, ils vont chanter ou nos proctologues Maltais, nos klapa-klapa et notre somptueuse serveuse san-marinèse ?
    Si je prend mon équerre, dans la boule du milieu on sait juste faire rentrer notre animatrice sympa, mais alors les chanteurs
    vont devoir se serrer sur la petite scènette de devant ?

    Un petit coup de peinture sur la scène Estonienne de 2002 et ni vu ni connu que je t’embrouille’

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :