Ce soir : deuxième demi-finale de l’Eesti Laul 2018 (Mise à jour : résultats)

Pour votre plus grand bonheur ce soir : l’Eesti Laul continue ! Et pour ceux qui n’auraient encore pas compris en quoi cette merveilleuse sélection consiste, un petit rafraîchissement de mémoire, chers lecteurs ?

6H10

L’Eesti Laul est, pour rappel, l’un des programmes les plus visionnés et appréciés par les téléspectateurs estoniens ainsi que les eurofans. Visionné par environ 200 000 personnes par an, il est utile de préciser que c’est un véritable show, une fenêtre formidable pour ce pays.

Pour ceux d’entre-vous qui ont regardé Destination Eurovision — ce dont je ne doute pas —, l’Eesti Laul y est très ressemblant. Intimiste, très bien produit et bourré de concurrents talentueux.

Venons-en au point sensible, ce que j’ai à cœur d’appeler « le noyau des demi-finales » : les fameuses et emblématiques règles. Lors du premier tour, quatre artistes auront l’opportunité de se qualifier pour la finale grâce au jury professionnel et au télévote, valant 50% chacun. Il y aura également un second tour, à l’issue duquel un artiste supplémentaire — quel chanceux ! — sera qualifié. Les cinq chansons restantes seront éliminées.

Voici, comme la semaine dernière, un petit aperçu du cru de ce soir dans l’ordre de passage :

Concernant le lieu où l’on peut visionner l’émission, c’est ici à 20h35 tapantes.  Soyez à l’heure — comme la semaine dernière n’est-ce-pas — pour être sûr de ne rien rater.

23H00

Et nous y revoilà. Les quatre qualifiés du premier tour de cette incroyable et trépidante soirée sont :

Et le (la) (les) repêché(es) du deuxième tour est (sont) :

On se retrouve donc dans une petite semaine pour l’évaluation des chansons qualifiées pour la finale, et dans deux semaines pour la grande finale.

Nous attendons vos commentaires sur le show avec impatience. Merci à vous !

 

(8 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • KRIS.B on 17 février 2018 at 12:37
    • Répondre

    Pas de surprise de mon côté. J’espère que Ventmann et sa chanson « Tempel » vont se qualifier pour la finale. La voix suave d’Indrek me transporte à Tallin devant un chocolat chaud pendant que Les steel-drums me dépaysent devant un punch coco. Malgré sa linéarité, je trouve que c’est toute l’originalité de ce titre…

  1. Je suis pratiquement sûr que Marju Länik va se qualifier avec une chanson comme ça. Certes vieillotte, mais elle a un sacré succès dans son pays.

    • Pascal on 17 février 2018 at 14:31
    • Répondre

    C’est un peu la soirée des outsiders… du coup le pronostic est difficile.
    On traite mieux les anciens en Estonie qu’en Suède (lol) donc je pense comme Quentin que Marju Lanik va passer en finale.

    je vois Nika, Karl Kristjian, Eliis/Gerli et Rolf Roosalu (mon morceau préféré du lot) l’accompagner.
    Si je votais d’après mes goûts, je pousserai les Girls on Pearls (mais je crains un live calamiteux) et Frankie Animal à la place de Marju et de Karl Kristjian.

    Indrek Ventmann a ses fans et sa voix si particulière le mérite mais sa chanson est tellement répétitive….
    Deux gros NON pour moi : Evestus et Metsakutsu

    • Adi025 on 17 février 2018 at 15:51
    • Répondre

    Aucune des chansons ne me plaît. J’espère que « La Forza » va gagner la sélection car cette chanson peut emmener l’Estonie vers une victoire à l’Eurovision.

  2. Notre Marju nationale est donc hors-jeu, quel dommage !

    • Pascal on 18 février 2018 at 02:44
    • Répondre

    Ben oui, Marju est out, et c’est pas un regret pour ma part…

    Plus décu pour les Girls on Pearls , pas si calamiteuses, et pour Indrek Ventmann qui avait vraiment opté pour une mise en scène très originale avec une nuée de gens qui venaient le déranger. En plus un artiste qui boit dans une tasse « Koit et Laura », c’est forcément quelqu »un de bien !

    La demi était très moyenne comme redoutée : Nika a tout mis dans la déco comme une sous Kerli mais vocalement c’était un peu la cata.
    Evestus et ses choristes drag queens passent aussi en finale, c’est dire le niveau de cette soirée.

    • KRIS.B on 18 février 2018 at 08:55
    • Répondre

    Déçu pour Indrek. « Tempel » était un titre certes un peu répétitif mais original. Belle présence vocale du chanteur malgré les titillements de ses petits camarades. La mise en scène faisait penser à la séquence d’ouverture de 2009 et le photo-call de Dima Bilan à Moscou. C’était bien réalisé, plan serré sur le beau blond, clin d’oeil avec le mug du couple « Dynastie ». Qui n’a pas eu envie d’aller chercher sa paire de ciseaux dans son tiroir ?

    Maintenant, il faut choisir son favori pour Lisbonne !

  3. On est en Estonie donc Evestus, qui y est pas inconnu, même avec une chanson pas transcendante (je suis certes pas fan de métal ou de punk-rock, mais ça c’était un peu de la pop déguisée. C’est facile, mais pas…)
    Brzf, c’est une des demi-finales mes plus faibles de tous les Eesti Laul.
    Marju est bien mignonne, mais des chansons comme ça, elle en a 3000 dans son répertoire…
    Indrek Ventmann, joli tableau, maos chanson ennuyante…
    Metsakutsu, c’est un pei la gamelle, parce qu’il est connu en Estonie, mais la cha’son m’a donné une sacrée migraine.
    Girls in Pearls, j’ai beaucoup aimé, maos ce n’est pas le genre de cha’sons qui soulève le public…
    Et Rolf, je sais pas ce qu’il nois faisait… Il chantait déjà ce genre de choses il y a 10 ans… N’importe quoi !

    Les qualifiés, pas de grandes surprises… Les Karls sont pas transcendants non plus mais c’est solide, Nika, agréable surprise, Frankie Animal pas folichon non plus, mais Marie Vaigla est une très grande interprète.
    Coup de coeur pour Gerli et Eliis. Ce n’est pzs ce qie je préfère habituellement et je n’avais même pas écouté la chansonen entier avant, parce que je pensais que cerait trop cucul !

    En tout cas, on aira une très belle finale à Tallin !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :