«

»

Août 11

Cartes postales : Croatie

C’est un classique de l’Eurovision : la carte postale est nécessaire pour faire la transition entre deux prestations. Elle laisse à l’équipe technique le temps d’apporter des éléments du décor sur la scène, si nécessaire, et aux artistes, celui de se placer. Chaque année, le pays hôte offre une série de cartes postales ayant en général un certain thème : soit présenter l’artiste dans son pays ou dans le pays hôte ou bien dans les deux ; soit faire découvrir le patrimoine du pays hôte ; soit laisser la liberté aux artistes de présenter ce qui leur tient à cœur. Voici donc notre huitième série de cartes postales qui met à l’honneur la Croatie.

La Croatie a une situation unique : elle est la fascinante transition entre Europe centrale et Méditerranée, le carrefour de cultures et d’influences assez exceptionnel ! Illyriens, Celtes, Grecs, Romains, Vénitiens, Italiens, Ottomans, Hongrois, Français, Autrichiens y ont tous laissé leur marque. Mais la Croatie, c’est aussi une côte merveilleuse, tournée vers le soleil couchant et constellée de 1.185 îles et îlots sur 1.750 km.

Petite anecdote qui a toute son importance pour vous messieurs ! La cravate est originaire de la Croatie. Son origine vient des uniformes des cavaliers croates pendant la guerre de Trente Ans. Ils avaient l’habitude de nouer une bande d’étoffe autour de leur cou. Ils la firent connaitre au royaume de Louis XIII lors de campagnes en France et elle fut aussitôt adoptée par la cour de Versailles. Son nom viendrait du mot croate « hrvat ». Puis les Parisiens l’adoptèrent comme un accessoire de mode porté «à la croate», d’où le nouveau mot français «cravate». Par ailleurs, le Parlement croate a proclamé le 18 octobre comme Journée internationale de la cravate.

Comme vous le savez, la Croatie n’a pas participé en 2014 et 2015. Par conséquent, voyons voir ce que la Croatie a proposé comme cartes postales en 2013 et ces 2 dernières années :

  • 2017

Jacques nous montre le théâtre, le marché et le téléphérique de Zagreb, capitale de la Croatie sans oublier le licitar ou fameux cœur de Zagreb (pain d’épices).

  • 2016

Nina nous accueille au cimetière Mirogoj à Zagreb. Les allées sont arborées avec des galeries de style antique et beaucoup de sépultures sont richement ornées : mausolées, bronze, colonnades… Puis, Nina nous entraîne dans un des nombreux parcs de la ville. Un petit gâteau croate et c’est parti pour la bibliothèque.

  • 2013

Comme vous le savez, la Croatie est bordée d’îles et îlots, en voici l’un d’eux. Il y fait bon pêcher et préparer un bon repas avec le fruit de sa pêche. On voit aussi le fameux tramway bleu de Zagreb.

Conclusion : dans ses cartes postales, la Croatie est essentiellement représentée par sa capitale Zagreb et son patrimoine architectural, sans oublier que c’est aussi un pays qui longe la mer Adriatique.

 

(7 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Antoine 97

    Pour y être allé en 2015 et avoir eu un temps génial, je peux dire que c’est magnifique! Je ne suis pas allé à Zagreb donc je comprends que j’ai raté quelque chose visiblement^^ Par contre je suis allé visiter les lacs Plitvice (à couper le souffle vu d’en haut mais beaucoup moins impressionnant quand on les traverses via les passerelles), l’amphithéâtre de Pula qui lui m’a vraiment impressionné mais il faut dire que j’avais jamais mis les pieds dans une telles infrastructure. Autrement, j’ai visité l’Istrie où je séjournais 🙂

    PS: il y avait beaucoup (mais genre vraiment beaucoup) de méduses mortes sur la plages de mon hôtel rendant la baignade peu attrayante et je pense fort déconseillée. Je me demandais si il y avait des méduses dans l’eau dans le sud de la France et c’est une vraie question :p Je vais y aller dans quelques semaines et je n’y suis jamais allé avant.

    1. Tano

      Bon séjour dans le sud « Antoine 97 ». Et comme te le conseille Zipo, du côté du Cap d’Agde, il fait très très chaud…faut faire attention!

      S’agissant de la Croatie, je vois que tu as apprécié tes vacances. Sache toutefois que l’Istrie, fortement influencée par l’Italie proche, n’est pas représentative du pays. Très prisée par les allemands et les autrichiens, mais aussi maintenant par tous les pays des Balkans, elle est totalement surbookée dès la fin du printemps, à tel point qu’elle en perd son âme. Pula est une très belle ville, et Opatija, la précieuse, interdite si l’on ne fréquente pas les 5 étoiles! C’est en Istrie que j’ai failli dormir dehors lors d’un passage en juillet il y a quelques années, car je ne suis pas adepte de la réservation, et que, recueilli par des âmes charitables vers 1 h du matin, j’ai pu profiter d’un gîte perdu dans la campagne, mais qui ressemblait encore à quelque chose d’authentique!

      Quant aux méduses, elles ne sont pas l’apanage de l’Adriatique. Après Dubrovnik, la mer s’étire, magnifique et pure jusqu’en Grèce. Je n’y ai jamais rencontré ce genre de mollusque.

      Je suis resté muet quelques mois (mais je me rattrape). Simplement je profite de ce message pour remercier MARIE. Ses cartes postales nous rappellent de très bons moments.
      Mais au fait, qu’est devenue MIMI2?…

      1. Antoine 97

        Merci à vous pour ce conseil, on m’avait déjà mis en garde^^

        J’avais en effet remarqué la proportion importante de touristes Allemands et Autrichiens mais j’avoue que je n’ai pas trop fait attention au reste. J’étais en voyage rhéto comme on dit en Belgique, en gros voyage de dernière année au lycée. J’étais donc plus en phase de profit de mon séjour plutôt que d’analyse de la région. Mais ce que tu dis est très certainement vrai 🙂 C’est triste mais l’économie du pays repose essentiellement sur le tourisme donc je les comprends.

        Il me semble que nous avions également visité Dubrovnik mais nous n’avions pas été plus loin. Je suis triste et nostalgique maintenant… 🙂 Je pense que je vais visité un nouveau pays chaque année dès que j’en aurai fini avec les études!

  2. ZIPO

    – Très surpris que les cartes postales insistent sur Zagreb mais peut-être que les croates ont voulu insister sur leur capitale très souvent délaissée par les touristes… En effet, d’autres villes et provinces du pays sont beaucoup plus connues et sont exceptionnelles. Je pense bien sûr à Dubrovnik. La Croatie ne serait pas une priorité pour moi, mais si je gagnais au loto, je la rajouterai à ma liste.

    (PS : pour Antoine : je ne vais pas te le cacher, des méduses il y en a chaque année dans le sud-est de la France. Je ne sais pas où tu vas exactement, mais si c’est dans mon département entre Cannes et Menton, actuellement il y en a… Il faut faire extrêmement attention.. Dans ma ville natale Nice, il y en avait pas plus tard qu’hier…)

    1. Antoine 97

      Je pars entre Montpellier et Bézier. Je ferai avec merci de l’info 🙂

      1. ZIPO

        – Là-bas, je ne peux pas te dire, mais si tu vas au Cap d’Agde ( c’est bien entre Montpellier et Béziers…) , il faudra faire attention aux coups de soleil mal placés !

  3. pascal

    comme souvent avec les cartes postales de Marie, ca me donne envie d en savoir plus et de me pencher sur la geographie du pays.

    Je me suis ainsi rendu compte que la Croatie avait recuperé une part considerable des côtes de l ex Yougoslavie. La Bosnie en est quasiment privée et doit se contenter d un petit corridor vers Neum.

    c est surprenant que la Croatie n insiste pas dans ses cartes sur toutes ses magnifiques stations balneaires (comme Dubrovnik ou Split) ou sur ses iles.

    Si Jacques Houdek est originaire de la region de la capitale, ce n etait pas le cas de Nina Krajlic.

    Enfin, meme si elle revient en finale depuis 2 ans et obtient en ce moment les meilleurs resultats des ex yougoslaves, la Croatie ne semble pas en position de viser la victoire bientot…Peut etre que le retour du « Dora » pourrait l aider à mieux figurer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>