C’est un classique de l’Eurovision : la carte postale est nécessaire pour faire la transition entre deux prestations. Elle laisse à l’équipe technique le temps d’apporter des éléments du décor sur la scène, si nécessaire, et aux artistes, celui de se placer. Chaque année, le pays hôte offre une série de cartes postales ayant en général un certain thème : soit présenter l’artiste dans son pays ou dans le pays hôte ou bien dans les deux ; soit faire découvrir le patrimoine du pays hôte ; soit laisser la liberté aux artistes de présenter ce qui leur tient à cœur. Voici donc notre huitième série de cartes postales qui met à l’honneur la Croatie.

La Croatie a une situation unique : elle est la fascinante transition entre Europe centrale et Méditerranée, le carrefour de cultures et d’influences assez exceptionnel ! Illyriens, Celtes, Grecs, Romains, Vénitiens, Italiens, Ottomans, Hongrois, Français, Autrichiens y ont tous laissé leur marque. Mais la Croatie, c’est aussi une côte merveilleuse, tournée vers le soleil couchant et constellée de 1.185 îles et îlots sur 1.750 km.

Petite anecdote qui a toute son importance pour vous messieurs ! La cravate est originaire de la Croatie. Son origine vient des uniformes des cavaliers croates pendant la guerre de Trente Ans. Ils avaient l’habitude de nouer une bande d’étoffe autour de leur cou. Ils la firent connaitre au royaume de Louis XIII lors de campagnes en France et elle fut aussitôt adoptée par la cour de Versailles. Son nom viendrait du mot croate “hrvat”. Puis les Parisiens l’adoptèrent comme un accessoire de mode porté «à la croate», d’où le nouveau mot français «cravate». Par ailleurs, le Parlement croate a proclamé le 18 octobre comme Journée internationale de la cravate.

Comme vous le savez, la Croatie n’a pas participé en 2014 et 2015. Par conséquent, voyons voir ce que la Croatie a proposé comme cartes postales en 2013 et ces 2 dernières années :

  • 2017

Jacques nous montre le théâtre, le marché et le téléphérique de Zagreb, capitale de la Croatie sans oublier le licitar ou fameux cœur de Zagreb (pain d’épices).

  • 2016

Nina nous accueille au cimetière Mirogoj à Zagreb. Les allées sont arborées avec des galeries de style antique et beaucoup de sépultures sont richement ornées : mausolées, bronze, colonnades… Puis, Nina nous entraîne dans un des nombreux parcs de la ville. Un petit gâteau croate et c’est parti pour la bibliothèque.

  • 2013

Comme vous le savez, la Croatie est bordée d’îles et îlots, en voici l’un d’eux. Il y fait bon pêcher et préparer un bon repas avec le fruit de sa pêche. On voit aussi le fameux tramway bleu de Zagreb.

Conclusion : dans ses cartes postales, la Croatie est essentiellement représentée par sa capitale Zagreb et son patrimoine architectural, sans oublier que c’est aussi un pays qui longe la mer Adriatique.