Sep 18

Belgique 2018 : qui succédera à Blanche ?

Comme vous le savez, cette année, c’est au tour de la télévision publique néerlandophone de choisir le représentant belge au Concours. Peter Van de Veire, le Monsieur Eurovision flamand, a déjà précisé, que pour des raisons d’efficacité et de budget, la VRT choisirait son candidat en interne.

Jeudi dernier, le porte-parole de la VRT, M. Hans Van Goethem, a confirmé que le diffuseur avait réuni un comité d’experts internes et externes. Celui-ci a pour mission d’élire notre représentant pour Lisbonne. La VRT a déjà entamé des pourparlers avec des artistes connus et inconnus. C’est là son premier objectif : trouver le meilleur interpète et représentant possible. Rien d’autre n’a encore été décidé ou arrêté. Ni en matière de calendrier, de sélection ou de chanson. Ce n’est que lorsqu’il aura fixé son choix, que le comité décidera de la suite, en concertation avec le candidat retenu.

Dans l’attente, nos confrères de SongFestival.be ont pris sur eux de contacter les agents de plusieurs artistes reconnus, afin de leur poser LA question : soumettront-ils leur candidature à la VRT ? Certains leur ont répondu. Par la négative pour Emma BaleLady Linn et Laura Tesoro. Les deux premières estiment ne pas avoir leur place au Concours, préférant interpréter leurs morceaux sur scène, avec des véritables musiciens. Lady Linn pense en outre que le Concours est plutôt un tremplin pour des artistes débutants. Quant à Laura Tesoro, son planning est déjà complet pour 2018.

Ont répondu par la positive, Billie et Natalia. La première a déjà acté sa candidature auprès de la VRT. La seconde ne s’est pas déclarée, mais acceptera, si la télévision flamande le lui demande officiellement. Trois autres artistes participeraient volontiers : Belle Perez, 2 Fabiola et Dana Winner. Cependant, aucun d’entre eux ne pensent être contactés, estimant que la VRT optera pour un artiste débutant. SongFestival.be a par ailleurs posé la question aux attachés de presse de Oscar & The Wolf, Bazart, Milow, Ozark Henry, Tom Frantzis, Sarah Bettens et Tom Helsen, mais n’ont obtenu aucune réponse de leur part.

De leur côté, nos confrères d’EurovisionBelgium ont émis 48 hypothèses, réparties en onze catégories : anciens participants, jeunes talents, artistes alternatifs, producteurs musicaux, artistes populaires, artistes reconnus, artistes chantant en néerlandais, artistes connus à l’étranger, groupes, artistes atypiques et vainqueurs de The Voice. Arrêtons-nous sur cette dernière catégorie, car elle me semble l’une des plus vraisemblables. Les cinq derniers représentants belges ont en effet participé à cette émission. Hormis Axel Hirsoux, ils ont tous offert à la Belgique une qualification et une (fort) belle place en finale. La formule devrait donc être étudiée sérieusement pour cette année.

EurovisionBelgium avance quatre noms dans cette perspective : Glenn Claes, Paulien Mathues, Tom De Man et Lola Obasuyi. Qui sont-ils ?

GLENN CLAES

Glenn est né en 1990. En 2011, alors qu’il était plombier, il éclate à l’écran en remportant la toute première édition de The Voice van Vlaanderen. Il décide alors de se lancer à plein temps dans une carrière musicale. Après quelques reprises dans la foulée de The Voice et trois années de silence, il sort son premier album solo, Back Were My World Began, en 2015. Il atteint la quinzième place des classements flamands. Depuis, il parcourt les salles et les festivals.

PAULIEN MATHUES

Paulien est née en 1994. En 2012, elle remporte la deuxième saison de TVvV. Elle sort son premier album, Flying Thoughts, l’année suivante. Depuis, elle aussi donne des concerts et de récitaux, un peu partout en Flandre. Elle s’est associée avec son partenaire dans le projet électropop Mapuches et enregistre son premier album.

TOM DE MAN

Tom remporte, lui, l’édition 2014 de TVvV. Il n’a pour l’heure sorti aucun album, mais chanté quelques duos avec d’autres participants. Il a rejoint deux groupes distincts, Her Band et Alternative Nation, avec lesquels il se produit régulièrement. Il a cependant avoué n’avoir aucune ambition musicale particulière. Il a repris son métier d’instituteur et s’est recentré sur sa famille.

LOLA OBASUYI

Lola est née en 1997. Elle a remporté TVvV en 2016 et déjà sorti deux singles. Elle a décidé de mettre ses études de côté et de se consacrer entièrement à sa carrière musicale.

Mon avis

EurovisionBelgium présente quatre candidatures crédibles et quatre artistes talentueux. Chacun d’entre eux pourrait défendre avec honneur les couleurs belges à Lisbonne. Leurs chansons et leurs univers musicaux collent bien aux dernières tendances du Concours. Nous aurions là un prolongement intéressant à nos trois derniers représentants et nous naviguerions dans les mêmes eaux que nos voisins néerlandais. Néanmoins, mon instinct me dit que la VRT choisira, non pas un vainqueur, mais plutôt un participant ayant terminé sur le podium. En 2016, la télévision publique néerlandophone avait joué les Pygmalion, découvrant des artistes et les couvant jusqu’à l’éclosion musicale. Avec succès, Laura ayant obtenu une dixième place en finale. Je pense donc que la VRT remettra le même couvert cette année et retiendra un aspirant, ayant déjà une expérience de la scène et des plateaux télévisés, qu’elle encadrera et coachera durant plusieurs mois. Aurais-je raison ? À suivre…

 

(9 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Ces quatre artistes sont tous excellents. Ils permettraient à la Belgique de continuer sur sa lancée. À titre personnel j’ai très souvent une préférence pour les voix masculines, et ici c’est Glenn que je préfère, mais je ne dénigre pas les trois autres qui sont tout autant doués 🙂 Si VRT choisit un de ces quatre chanteurs et une bonne chanson, on retrouvera sans problème la Belgique le samedi 12

    • marie on 18 septembre 2017 at 12:46
    • Répondre

    4 choix excellents : la Belgique fera encore un top 10 ou pourra viser la victoire avec une bonne chanson évidemment.

  2. Je suis hyper surpris par le refus de la chanteuse Emma Bale je croyais que c’était elle a un point desole jerem tu avais bien raison si tu me lis la prochaine fois je t’écoute sinon espérons que ce soit le beau glenn Caes une bombe dans toute sa splendeur et une voix sublime

      • Jerem on 19 septembre 2017 at 14:44
      • Répondre

      Ahahaha on verra bien ce qui va en sortir, la chanteuse Billie serait aussi une bonne option!

    • picasso on 18 septembre 2017 at 20:46
    • Répondre

    Qui est le nouveau chef de délégation de la VRT ?

      • picasso on 18 septembre 2017 at 20:54
      • Répondre

      Enfin, j’avais entendu dire que Lynn Hanon passait le flambeau…

    • ZIPO on 18 septembre 2017 at 21:45
    • Répondre

    – Je me répète mais j’apprécie quand un pays envoie un artiste non encore connu qui débute, et pour qui l’Eurovision peut être un tremplin pour l’avenir.

    – Parmi les quatre artistes que tu proposes, je trouve qu’il n’y a pas vraiment de continuité dans la recherche artistique ! Blanche et sa chanson était pour moi plutôt avant-gardiste ( même si je n’aimais pas…), mais là, je trouve les chansons écoutées assez classiques et sans véritable apports nouveaux… Donc, j’ai jugé leur voix et leur interprétation et le seul qui aurait ma bénédiction comme candidat serait GLENN CLAES et encore par défaut, car ce n’est pas flamboyant…

    – J’espère que la Belgique va trouver mieux dans les semaines à venir car ce pays, j’en fais le pari, va gagner le concours dans les cinq années à venir !

    • KaYan on 18 septembre 2017 at 22:16
    • Répondre

    Pour moi c Paulien un potentiel énorme !!! J’adore sa voix…les autres sont très biens également la Belgique a de sacrés talents

    • Nico on 19 septembre 2017 at 15:14
    • Répondre

    J’aime beaucoup Paulien et je pense que ce serait un excellent choix ! De toute manière, la Belgique est sur la bonne voie pour poursuivre sa renaissance à l’ESC. A quand une nouvelle victoire ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :