FRESCHTA 

 

 

 

 

 

A peine 8 jours nous séparent de la finale suisse du 5 février et la tension monte pour les 6 finalistes qui préparent leur future prestation avec beaucoup d’ardeur. L’enjeu est tout de même de taille pour ces artistes qui rêvent de représenter notre petit pays devant des millions de téléspectateurs et surtout d’arriver à réaliser une véritable prouesse, se qualifier pour la grande finale internationale à Kiev.

La jeune Freschta, âgée de 20 ans, y songe déjà depuis 3 ans et espère que sa troisième tentative sera enfin la bonne.

Après s’être fait remarquer lors de “The Voice of Switzerland” en 2014 où elle avait atteint la finale sans la remporter, elle n’a pas souhaité s’arrêter en si bon chemin. Passionnée de musique depuis sa tendre enfance, elle croit à sa bonne étoile et ne désespère pas de pouvoir entamer un jour, une carrière dans la chanson.

Née en Suisse, elle réside en Argovie, une région limitrophe de la plus grande métropole de suisse qu’est Zürich.

Freschta apprécie beaucoup la vie paisible de son pays natal mais ne renie en aucun cas ses origines et sa culture. Bien au contraire, c’est sa principale source d’inspiration. Ses parents viennent de Kaboul en Afghanistan et se sont installés chez nous il y a plus de 30 ans pour fuir la guerre civile et l’invasion soviétique.

Déjà très connue et médiatisée en Suisse-allemande, elle pourrait très bien être l’heureuse élue car elle a de nombreux fans qui la soutiennent et qui comptent bien de ne pas la laisser tomber en votant en masse pour l’envoyer en Ukraine.

C’est certainement la candidate de cette sélection qui possède la voix la plus intéressante. Malheureusement, on ne peut que déplorer que le titre qu’elle souhaite défendre *Gold* ne soit pas forcément à la hauteur, Elle nous livre une ballade un peu morose et assez mal construite, qui ne décolle pas vraiment et qui est loin d’être inoubliable. L’ensemble n’est pourtant pas déplaisant mais il manque ce petit plus que l’on attend pour pouvoir briller à l’Eurovision.

Même si elle possède des qualités vocales indéniables et passablement, du talent, lorsqu’elle chante en direct, on constate hélas, que la jolie Freschta n’est pas vraiment très à l’aise sur scène. Elle semble même être totalement tétanisée au point d’en déduire qu’elle ne possède aucun charisme,

Une faiblesse qu’elle devra beaucoup travailler si elle devait être choisie par le public, car une véritable présence scénique s’avère indispensable, sans quoi cela ne pardonne pas à l’ESC.

Je dois vous avouer que j’aime bien Freschta et j’aurais vraiment souhaité la retrouver avec une chanson beaucoup plus puissante et dans l’air du temps. Elle mériterait de pouvoir aller plus loin. Mais avec le titre qu’elle propose, on risque de faire un choix qui est à mon avis un peu risqué pour la Suisse,qui se retrouverait probablement à nouveau évincée lors de la seconde demi finale.

Je n’ai pourtant pas du tout envie d’être défaitiste mais plutôt réaliste, alors je préfère me laisser le bénéfice du doute et lui offrir une chance de nous convaincre. Alors attendons de la découvrir prochainement à Zürich, lors de notre finale nationale avant de nous prononcer.

 

 

Je n’ai pas trouvé de réelle interview à propos de Freschta, pour l’instant. Cependant, je me suis inspiré du site de la SRF et le temps de quelques minutes, je me suis mis dans la peau d’un journaliste un peu maladroit sur le point de lui poser quelques questions.

 

Freschta, pourquoi as-tu souhaité à nouveau représenter la Suisse à l’Eurovision ?

C’est la troisième fois que je me lance dans l’aventure et je ne lâcherai rien. Je veux saisir cette chance de pouvoir me faire connaître en chantant devant des millions de personnes. J’aimerais vraiment pouvoir lancer ma carrière, je sais que j’en ai les capacités. Il faut juste y croire et me donner la chance d’y parvenir.

Quand tu étais enfant, quel était ton rêve, quel métier voulais-tu apprendre ?

Je voulais devenir policière mais aujourd’hui, j’ai évidemment d’autres projets.

Quelle est ta recette pour terminer en beauté une journée de travail ?

Je mets mon casque sur mes oreilles et j’écoute de la musique durant des heures. Cela me permet de m’échapper et de pouvoir décompresser.

Quelle est ta plus grande faiblesse ?

Je suis de nature anxieuse, parfois la peur m’envahit au point de ne plus savoir comment la contrôler.

Avec quel artiste aimerais-tu pouvoir chanter en duo ?

Jessie J.

A quoi penses-tu avant de te produire sur scène ?

Je pense toujours aux meilleurs moments de ma vie, à des instants de bonheur.

Et comment te sens-tu lorsque tu chantes sur une grande scène, comme par exemple lors de l’émission “The Voice” ?

Je suis avant tout heureuse, comme si j’avais tout obtenu dans ma vie. C’est une véritable consécration pour moi !

Et pour terminer, pourquoi le public suisse devrait voter pour toi et te choisir pour nous représenter en Ukraine ?

Je suis là pour eux tout simplement et s’ils aiment ce que je suis et ce que je chante, alors qu’ils votent pour moi ! Je donnerai tout  ce que j’ai pour faire honneur à la Suisse,

 

 

 

 

 

Actuellement, Freschta se hisse à la 3ème place des sondages de “myeurovision scoreboard”. Va-t-elle faire basculer les choses le 5 février prochain ? Ce n’est pas impossible. À choisir, je préférerai la retrouver en compétition avec Timbelle, elle plutôt que Ginta Binku !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici la nouvelle version officielle de *Gold” qui a été un peu retravaillée. C’est beaucoup mieux, même si je trouve que l’orchestration est toujours un brin vieillotte. Fort heureusement,  des choristes ont été rajoutés, ce qui redonne un peu plus d’ampleur à ce titre.  Néanmoins, je trouve qu’il manque toujours cruellement une véritable introduction musicale et la fin de la chanson nous laisse un peu perplexe !

Les paroles ont été écrites par une auteure suisse, Iris Bösiger qui a également composé la musique avec d’autres compositeurs helvètes,  Christoph Bauss, Christopher Heath, Simon Adrian avec la complicité de Freschta qui a souhaité ajouter sa touche personnelle.  Gold est un appel à la chance et aux vraies valeurs humaines.

 

Sa prestation en direct devant les experts, lors des auditions, en décembre 2016 :

 

 

 

 

 

 

Freschta lors de “The Voice of Switzerland” en 2014. Elle n’avait que 17 ans à l’époque et elle nous offrait déjà une remarquable prestation.

 

Sa toute première apparition sur une scène, lors des auditions à l’aveugle :

 

Elle souhaitait déjà représenter la Suisse en 2015 avec une bonne chanson *The Waiting Game“, mais le sort en a voulu autrement ! C’est bien dommage ! N’est-ce pas Messieurs les experts ?

 

 

 

Alors fan ou pas de Freschta et de sa chanson *Gold* ? Doit-elle nous représenter selon vous ?

Vous connaissez déjà mon avis à ce sujet et je peux bien sûr me tromper. Mais vous qui avez l’oreille aiguisée et surtout l’œil pour savoir ce qui fonctionne à l’Eurovision, qu’en pensez-vous vraiment  ?

 

 

Bonne chance la Suisse !  mdr…

Nico