norvegeC’est le jour le plus long. Celui où se succèdent sur scène 17 répétitions individuelles. Celles de la seconde demi-finale, diffusée en live jeudi prochain. On commence par la Lituanie, et on termine avec la Pologne.

LITUANIE

Ses points forts : Une belle connexion entre le couple, un baiser qui va surprendre le téléspectateurs lambda et un décor coloré parfait pour la chanson. Le duo est ravi de chanter sur scène et ils communiquent cette joie au public. On peut dire que la deuxième demie commence bien.

Ses points faibles : Le duo n’interprète pas la chanson du siècle, loin s’en faut ! On peut même dire qu’elle est plutôt moyenne pour pouvoir s’accrocher à un top 10 et donc, aller en finale.

Passage en finale : feu orange

IRLANDE

Ses points forts : une bonne chanteuse qui n’exécute aucune fausse note, un décor de forêt surprenant (on s’y croirait presque), une belle interprétation tout en douceur et en simplicité.

Ses points faibles : Le regard fuyant de Molly qui préfère admirer son piano et ne lève pas souvent les yeux pour regarder la caméra. Le téléspectateur risque de se sentir exclut, parce que c’est avant tout pour le téléspectateur que Molly doit chanter. Elle doit pouvoir le regarder dans les yeux. Ici, elle se renferme sur elle-même, elle est dans son monde et elle ne nous embarque pas avec elle. Et puis la chanson ne casse pas des briques. Des couplets ennuyeux et un refrain plat font que le public n’aura sans doute pas envie dépenser quelques centimes d’euros pour voter pour cette chanson.

Passage en finale : feu rouge

SAINT-MARIN

Ses points forts : Le duo est composé de deux artistes qui chantent juste, le décor est beau et impressionnant pour Saint-Marin. Michele a un look très moderne (on n’aurait pas trop aimé le voir en noeud pap’).

Ses points faibles : Anita est en retrait par rapport à Michele. C’est lui le point de mire de ces trois minutes. Et puis bon, là aussi la chanson n’est pas terrible. Une mélodie vieillotte qui nous parle de construire une chaîne de lumière pour un monde meilleur… Mouais… Je ne sais pas ce que tente de prouver Ralph Siegel. Il détient déjà un record du nombre de chansons écrites pour l’Eurovision, et il a déjà gagné le Concours. Une retraite serait maintenant bien méritée. A moins qu’il ne veuille quitter l’Eurovision qu’avec une deuxième victoire en poche. Eh bien si c’est le cas, on n’en a pas fini avec lui !

Passage en finale : feu rouge

MONTENEGRO

Ses points forts : La première véritable bonne chanson de la soirée, à condition bien sûr d’aimer les ballades traditionnelles de Zeljko. Le chanteur à de la bouteille (et ce n’est pas une critique), c’est un vrai pro qui sait ce qu’est la scène et qui sait chanter. Certains diront que le Monténégro choisit la facilité pour s’assurer une place en finale. Mais bon en même temps, après avoir été recalé tant de fois et être même passé par la case Ralph Siegel, il est normal pour ce pays de vouloir s’afficher au programme du samedi soir.

Ses points faibles : Ce n’est pas la meilleure ballade traditionnelle écrite par le Roi de la discipline Zeljko Joksmimovic, téléspectateurs comme jurys pourraient se lasser de ce type de musique pas très commercial et qu’on n’entend qu’à l’Eurovision.

Passage en finale : feu vert

MALTE

Ses points forts : Amber est convaincante dans son rôle de guerrière, elle croit en ce qu’elle chante et elle joue bien avec la caméra. On entre dans son jeu et c’est un bon point pour Malte.

Ses points faibles : J’ai peur pour Malte qu’une chanson de qualité moyenne ne puisse s’imposer face à d’autres titres plus forts. Le décor n’est pas spectaculaire pour une chanson qui s’appelle “Warrior”. Sur l’écran géant LED sont diffusées des formes en fumée qu’on dirait tout droit sortie d’un vieux générique d’un film de James Bond.

Passage en finale : feu orange

NORVEGE

Ses points forts : La chanson déjà. Dramatique à souhait, excellemment bien construite, c’est musicalement une des plus grandes réussites de ce Concours. Et si les mots “simplicité” et “sobriété” doivent être attribués à un pays cette année, c’est bien la Norvège. Car niveau mise en scène, on ne pouvait pas faire plus simple. Et en même temps, ce décor sombre colle tellement à la peau de cette chanson ! Un grand moment d’émotion que devrait ressentir pas mal de téléspectateurs jeudi prochain. Et le mystère reste total : qu’est-ce que Morland a bien pu faire de si terrible dans sa jeunesse ?

Ses points faibles : Debra. Elle se fait un peu manger par Morland. Il émane d’elle une fragilité qu’elle n’arrive pas à canaliser. Mais ce n’est qu’un détail que ne ternit pas l’ensemble de cette contribution.

Passage en finale : feu vert

PORTUGAL

Ses points forts : La chanteuse a une belle présence sur scène. Elle défend bien sa chanson dans un décor très bleu. Leonor nous gratifie d’une excellente performance vocale. On lui reprochera juste une “danse de l’épaule” (faut bien mettre en valeur ses grandes épaulettes en plastique noir) qui ne s’harmonise pas avec le rythme de chanson (elle ne chante pas “les sardines” quand même !).

Ses point faibles : Les points forts n’arriveront pas à pallier aux points faibles. La chanson mid-tempo se voulant aux accents rock risque fortement de passer au-dessus de la tête de pas mal de juges et de téléspectateurs. On en viendrait presque à regretter les fados.

Passage en finale : feu rouge

REPUBLIQUE TCHEQUE

Ses points forts : Un couple assorti, impeccable vocalement et charismatique. Une ballade de très bonne qualité, le tout enrobé d’un beau décor de miroirs pivotant. On adhère complètement et on espère que la République Tchèque pourra enfin faire ses débuts en finale de l’Eurovision. C’est sans doute leur meilleur contribution et cela permettrait au peuple tchèque de mieux se familiariser avec un Concours qu’ils connaissent peu.

Ses points faibles : C’est le genre de contribution où l’on arrive pas à trouver de véritables points faibles. Après, tout dépend de la sensibilité qu’à chacun de percevoir la chanson. Certains aimeront, d’autres non. Mais il y a vraiment pas de points négatifs à souligner concernant la chanson et ses interprètes. Peut-être vous, en aurez vous ?

Passage en finale : feu vert

A suivre…