Tel Aviv 2019 : première demi-finale, le jour d’après

C’est fini pour la première demi-finale. KAN nous a offert hier un spectacle de très grande qualité, où jeux de lumières rivalisaient avec prouesses techniques. A l’issue de la compétition, sept pays ont été éliminés. Nous avons tous eu droit à nos doses habituelles d’émotions, de bonheur, de déception, de frustrations. Et ça recommencera dès demain soir… En attendant, voici ce que l’on peut retenir de cette première demi-finale.

We are the champions, my friends…

AUDIENCES

Sur France 4, le spectacle a réuni 430.000 téléspectateurs, soit 2,1 % de part de marché. C’est mieux que la première demie de Lisbonne qui avait passionné 380.000 français avec une part de 1,8 %. C’est également mieux que ce France 4 a fait dans cette même case horaire mardi dernier (390.000 téléspectateurs pour l’émission Le Monde de Jamy).

A noter que #eurovision était en tête des #TT en France hier soir.

DEUX POINTS

Le grand patron Jon Ola Sand l’a annoncé sur son Facebook. Seulement deux points séparent la dixième place de la onzième. Mais il s’est bien gardé de nous dire quels sont ces deux pays. Nous le saurons dans la nuit de samedi à dimanche, après la Grande Finale.

IMPACT SUR LES TELECHARGEMENTS ET STREAMING

La première demi-finale n’a pas eu un gros impact sur les ventes digitales, en tout cas sur iTunes. L’Estonie s’en sort le mieux. Victor Crone a plu en Scandinavie : 6ème en Suède, 8ème en Finlande, 39ème en Estonie. Les suédois ont aussi été sensibles au « charme » d’Hatari puisque la chanson islandaise se retrouve onzième au pays d’ABBA. (classement de ce jour à 15h30)

Sur Apple Music, peu d’impact également. Tamta est la seule chanteuse à classer son titre dans les 50 titres les plus écoutés hors de son pays, puisque « Replay » est numéro 16 en Grèce (en même temps qu’elle est numéro 6 en Chypre).

L’AVENIR DE LA BELGIQUE

Désolé de remuer le couteau dans la plaie… Pour la deuxième année consécutive, la Belgique ne chantera pas en Finale. Cela n’empêche pas la VRT (dont ce sera le tour l’année prochaine) de faire des plans pour 2020. La chaîne belge a confirmé officiellement sa présence au 65ème Concours, annonçant que comme en 2018, le candidat belge sera choisi en sélection interne.

EN CONCLUSION

  • Les surprises : la qualification de Saint-Marin et de la Biélorussie ; l’élimination de la Belgique et de la Hongrie
  • Les attendus : Qualification de la Grèce, Islande et Australie
  • Vos pronos : Félicitations amis de l’EAQ qui avaient participé à « Votre Eurovision », votre note est de 8/10 ! Vous vouliez se voir qualifier la Belgique et le Portugal, et vous avez eu à la place la Serbie et la Biélorussie. Pour le reste, vous aviez tout bon !

(12 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • EurovisioneurBZH on 15 mai 2019 at 16:39
    • Répondre

    Je pense que le bon score de France 4 et le Top Tweet de l’Eurovision en france sont liés au fan de Bilal. A comparer avec Jeudi ! En tout cas il faut que France TV poursuive ses efforts pour essayer de réconcilier les français avec l’Eurovision !

  1. Eurodrama bielorusse !

    les juges ont reconnu s’etre concertés pour donner le meme top 3 : Géorgie Estonie Rep tchèque
    Ils ont aussi indiqué sur leurs reseaux sociaux qui ils aimaient , qui ils detestaient…

    Cerise sur le gateau : le commentateur Eugene Perlin (qui avait aussi présenté le JESC en 2018 avec H Merai et Zena) a tenu des propos homophobes hier à l’antenne pendant le Kiss Cam

      • rem_coconuts on 15 mai 2019 at 18:01
      • Répondre

      Finales nationales truquées, refus de points pour raisons ouvertement racistes ou xénophobes, attribution de notes à la one again, arrangements entre jurés pros (ou du moins amateurs) et l’autre qui nous fait des sorties homophobes… Comme dirait Anastasia Trucmuchkova de 2011: I Love Belarus.

      1. Mouais… En plus, ils sont pas efficaces, ces jurés. Mon pauvre Géorgien n’est même pas passé.

  2. Voila un article édifiant de l’envoyée spéciale du Parisien au concours :

    http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/tv/l-eurovision-fait-flamber-les-prix-a-tel-aviv-15-05-2019-8072622.php

    Je regrette d’autant moins de ne pas être allé sur place. Il m’aurait fallu vendre un rein et je pourrai bien en avoir encore besoin …..

    1. Alors je dirai juste une chose : attention à ce que certains médias racontent 😉 !

      Le prix des places est exorbitant oui, mais la sécurité est au top. Après je reconnais qu’ils ont vu trop grand, c’est un fait.
      La vie est très chère en Israël et encore plus à Tlv, mais les prix pratiqués sont les prix habituels.
      Mon ami polonais qui a quitté la Pologne et qui est parti vivre en Israël à l’âge de 18ans et qui vit depuis 3ans en France, est sur place depuis samedi soir.
      Cet après-midi il me disait au tel que les prix pratiqués dans tout les domaines étaient les mêmes qu’il y a 4ans. Il a retrouvé sur place mes cousins et des eurofans amis de tous les horizons sur la planète, certains étant déjà allés en Israel, et apparemment ils font le même constat que lui sur les tarifs. Mis à part mes cousins qui vivent sur place, tous logent dans des hôtels ou appartements saisonniers, et aucun ne se plaint d’une surenchère quelle qu’elle soit.
      Oui il doit y avoir des tenanciers qui ont exagéré mais ils restent des exceptions et ce sont ceux la qui finalement bradent, sans succès d’ailleurs puisque trop tard. Et évidemment ces derniers donnent du travail à certains journalistes peu scrupuleux, la preuve.
      Le Convention Center n’est pas plein mais les fans zones débordent de locaux et d’étrangers.
      Quand à la signalisation du concours, il y a des panneaux et pubs partout et pas qu’à Tlv, des animations de commerçants etc etc.
      Enfin voilà quoi !

  3. Par contre ce soir encore j ai recu des messages m ‘indiquant qu ‘il reste encore des places à vendre pour la demi de demain alors que l ‘article semble dire le contraire

  4. Cette manifestation qui se voulait populaire au départ prend une dimension qui dépasse tout entendement, Autant rester devant son écran de télévision, le prix des places est exorbitant, qui peut se permettre de mettre une telle somme pour assister à un concours qui ne propose pas des stars de la Pop Internationale, je parle des concurrents bien sûr, pas beaucoup de monde, les plus passionnés, mais c’est je trouve cela assez scandaleux, il y a de quoi se ruiner. De plus les hôteliers en profitent pour s’en mettre plein les poches, Franchement cela ne donne pas envie. Le divertissement devient un luxe et ce n’est visiblement pas l’UER qui va s’en mêler. Chaque organisateur semble être libre mais tout de même, j’estime qu’il devrait y avoir un plafond pour rendre cet événement accessible au plus grand nombre, Personnellement, même si je pourrais me le permettre, en sacrifiant totalement mon budget vacances, je ne me déplacerai pas pour autant, je n’ai pas envie d’être traité comme un pigeon que l’on souhaite plumer,. Ma passion pour l’Eurovision à des limites et celles-là, les dépassent largement,

    1. Pourquoi jeter la pierre aux hôteliers Nico. C’est la loi de l’offre et de la demande. Pourquoi seuls les hôteliers y échapperaient? …

  5. Jan Ola Sans a également précisé que le jury et le televote avaient 8 pays en commun dans les 10 qualifies.

    Pour la Belgique, je suis déçu mais pas trop étonné. Va falloir que mon pays fasse appel à des candidats avec un peu plus d’expérience sans renier les excellents résultats obtenus par la RTBF en 2013, 2015 et 2017.

    1. Donc, logiquement, à part entre le 10ème et le 11ème, il y aura de gros écarts de points entre les premiers et les derniers. Peut-être que ce sera même le record du plus grand écart, depuis l’introduction des demi-finales.^
      Je pressens que la Belgique a terminé dans les trois derniers. Une mélodie linéaire, un candidat trop bleu, une voix manquant d’assurance, une prestation incohérente et pour couronner le tout, une tenue qui risque de faire revenir le Barbara Dex Award au pays source.
      Je vais vous dire ma première impression quand on a révélé le candidat belge. Je ne voulais rien dire parce que j’espérais me tromper. Toujours est-il que j’ai trouvé que le mix entre Loïc Nottet (pur l’aspect juvénile) et Blanche (pour le compositeur) ne pouvait pas fonctionner, malgré leurs 4ème places. Il fallait s’engager sur une voie différente.
      Ca me fait mal parce que je dois patienter deux ans. Je suis moins connecté avec la VRT qui n’a pas une grande expérience en matière d’Eurovision.
      Mon coup de cœur de cette demi-finale : la Tchéquie ! Eux, ils ont réussi à renouveler le genre, par rapport à l’année dernière. Bravo !

  6. Il y a América Song Contest qui a été annoncé 🙂

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :