Tel Aviv 2019 : derniers préparatifs et au revoir

Dès demain, nos concurrents 2019 se mettront en route pour Tel Aviv. Tous ont donc bouclé leurs valises et achevés leurs derniers préparatifs. Certains ont même tenu une fête d’au revoir. Petit résumé des faits.

La représentante chypriote, Tamta, a officiellement présenté les quatre danseurs qui l’accompagneront sur scène. Tous sont suédois et ont déjà participé à de nombreuses reprises au Melodifestivalen. Ci-dessus, de gauche à droite : Kenny Lantz, Lamin Holmén, Nik Alexander et Benjamin Trossö. Les plus attentifs d’entre vous auront reconnu Lamin, qui avait accompagné Robin Bengtsson sur son tapis roulant, en 2017.

La représentante autrichienne, Paenda, a tenu sa soirée d’au revoir à Vienne, aux côtés du directoire de l’ÖRF et de la délégation autrichienne. Elle y a présenté son nouvel album, Evolution II.

Les officiels de l’ÖRF se sont réjouis de sa participation au Concours. Selon eux, Paenda est une remarquable auteur-compositrice-interprète et elle défendra avec brio l’Autriche à l’Eurovision. Le chef de délégation, M. Stefan Zechner, a déclaré que tout était à présent prêt et qu’il attendait avec impatience de voir le résultat de plusieurs mois de travail. Paenda elle-même a confessé être tout aussi impatiente de monter sur la scène de l’Eurovision.

Les représentants slovènes, Zala Kralj et Gašper Šantl, ont donné une dernière conférence de presse à domicile. Ils y ont déclaré, en toute honnêteté, ne pas vouloir être associés pour toujours à l’Eurovision, n’avoir pas préparé leur prestation (si ce n’est psychologiquement), avoir passé beaucoup de temps avec leurs proches dans leur jardin (leur endroit préféré où ils peuvent enfin tout oublier) et ne pas se soucier de qui gagnera l’Eurovision. L’important pour eux est de pouvoir présenter leur musique de la manière la plus authentique qui soit.

Ils ont révélé que leur préférence allait pour le candidat italien, Mahmood, et qu’ils se réjouissaient d’enfin pouvoir le rencontrer. Ils ont par ailleurs prévenu qu’ils ne répondraient à aucune question personnelle durant leur séjour en Israël.

Leur mise en scène sera identique à celle de l’Evrovizijska Melodija. Rien n’y sera ajouté et leurs costumes seront les mêmes.

Les représentants lettons, le groupe Carousel, a tenu sa fête d’au revoir à l’ambassade israélienne à Riga. La délégation lettone comportera au total 13 personnes. Le représentant de la LTV, M. Ivars Priede, a souligné l’importance de la participation lettone à l’Eurovision. Il s’agit selon lui d’une occasion unique offerte aux artistes nationaux pour se faire connaître au niveau européen, mais aussi pour acquérir de nouvelles expériences professionnelles. M. Priede a cependant souligné qu’il s’agissait également d’un défi.

Les costumes de scène du groupe ont été réalisés par la styliste Līga Banga. Ils seront sobres et élégants, essentiellement dans les tons noir et blanc. La mise en scène, quant à elle, a été conçue par Rennie Mirro et Filip Adamo, co-auteurs des visuels de Running Scared, Euphoria, Heroes ou encore Verona.

Le groupe D mol, représentants monténégrins de leur état, a donné une ultime conférence de presse avant son départ. Tous ses membres ont promis de faire de leur mieux et espèrent répondre aux attentes du public monténégrin. Leur état d’esprit est pour l’heure à l’excitation et la positivité.

Le groupe a précisé que leur mise en scène serait différente de celle présentée au Montevizija. Ils estiment avoir réuni autour d’eux la meilleure équipe possible et sont à présent impatients de présenter le fruit de leur travail.

Le représentant britannique, Michael Rice, a présenté ses cinq choristes, dont certains vous sont bien connus. Ci-dessus, de gauche à droite : Chin Simon, Anna Sahlene (représentante estonienne 2002), Desta Zion Wilson, Linda Pritchard (participante aux Melodifestivalen 2006, 2008, 2010 et 2011) et Melanie Wehbe (auteur de la chanson danoise, Love Is Forever).

La délégation estonienne a tenu une dernière réunion préparatoire, en présence de Victor Crone (ci-dessus). La dite délégation comptera 20 personnes, dont Stig Rästa et les autres auteurs et compositeurs de Storm. Tous seront reçus officiellement à l’ambassade estonienne à Tel Aviv.

La discussion a essentiellement porté sur le résultat des répétitions techniques. Le chef de délégation estonien, M. Tomi Rahula (ci-dessus, de dos), s’est déclaré satisfait à 90%. Les visuels demandés ont finalement été réalisés par la production israélienne elle-même. La mise en scène sera semblable, mais pas identique à celle de l’Eesti Laul. Les spectateurs dans la salle auront cependant droit à une expérience proche de celle des téléspectateurs, lors du passage en réalité virtuelle. Néanmoins, en cas de difficulté technique, la délégation possède une série de prises de vue de secours.

Le représentant lituanien, Jurij Veklenko, a tenu sa fête d’au revoir à l’ambassade israélienne à Vilnius. Il était accompagné par le chef de délégation lituanien, M. Audrius Giržadas (ci-dessus, à droite). Lors de la conférence de presse, le chanteur a déclaré se sentir fort bien et demeurer imperméable aux critiques. La délégation lituanienne, qui comportera 17 membres, s’envolera dimanche pour Tel Aviv. Durant son séjour, la LRT diffusera quotidiennement sur ses chaînes et ses réseaux sociaux un journal vidéo de ses faits et gestes.

Interrogé quant à sa mise en scène, Jurij a confirmé qu’elle emprunterait le même minimalisme sincère qu’à l’Eurovizijos atranka. L’objectif est de mettre en évidence la chanson elle-même et non pas des effets spéciaux supplémentaires.

Sur une note plus politique, M. Giržadas a confirmé que l’ensemble de la délégation se rendrait le dimanche 12 mai à l’ambassade lituanienne pour voter dans le cadre de l’élection présidentielle.

Et pour conclure, sur une note plus croustillante, le représentant azerbaïdjanais, Chingiz, nous a offert une petite chorégraphie torse nu de Truth, histoire que nous n’oublions pas de voter pour lui…

Il a également mis en ligne une interprétation unplugged de Truth, l’occasion pour lui de présenter les choristes qui l’accompagneront à Tel Aviv.

Seront donc de la partie (ci-dessous, de gauche à droite) : Peter Simpson, Pernille Leeloo (participante du dernier DMGP), Sara Linnea (ancienne participante du MF), Patrik Jean et Cedrik Hammar. Tous seront accompagnés par Alex Panayi, leur coach vocal, et Boris Milanov, co-auteur de la chanson.

(avec la collaboration de Pauly)

(13 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. J-3 avant les premières répètes !!!! C’est tellement enthousiasmant de voir les équipages prêts au départ et d’imaginer leur excitation avant de décoller pour TLV!

    PS: coucou Chingiz^^

    1. Je n’en peux plus 🙂 🙂 🙂

  2. C est vrai que nous n ‘avons jamais été aussi prochain du dénouement et comme chaque année ou je ne me rends pas sur place , l envie de se frayer une petite place dans les valises des participants est forte !!!!L année derniére j étais au Portugal mais frustré de ne pouvoir etre dans la salle lors de la finale à cause du prix des places, un peu trop élevée!!!!! J ‘espére que l ‘Estonie va se qualifié , elle est dans mon top 10 que je vous rappelle .1 Italie 2 Suisse( à 2 doigts d ‘inverser) 3 Russie 4 Macédoine 5 Belgique 6 Estonie 7 Danemark 8 Spain 9 Norvège 10 Pays Bas

  3. Argggg (bave, malaise etc) l’azeri 😉 .

    Sinon Chypre 4 danseurs suédois, la Russie 4 choristes suédois ?! RAS.

  4. Argh en effet, ce Chingiz a un don pour la communication et le teasing … Cette courte vidéo est un modèle du genre : il nous offre un moment d’intimité exceptionnel … quiconque la visionne peut s’imaginer immédiatement se réveiller dans cette chambre d’hôtel avec lui … du coup je lui octroie tout de suite au moins 2 points supplémentaires à sa note du 18 mai !

    1. Chingiz va beaucoup plaire à Tel Aviv et sa chanson également à mon avis, on a peut-être oublié un peu trop vite ce candidat qui pourrait bien venir déjouer les pronostics.

      Ce topic parle des artistes qui sont prêts pour le départ direction Tel Aviv, Alors voici un petit reportage de mes confrères de douzepoints.ch , en anglais à propos de Luca Hänni qui semble très confiant mais qui ne cache pas qu’il est assez stressé par l’enjeu de sa participation, Il confirme qu’il s’est entraîné tel un sportif de haut niveau pour assurer sa prestation. Il ne souhaite pas trop en dire à propos de la chorégraphie qui accompagnera sa chanson, mais il s’est confié sur une autre chaîne de télévision allemande en révélant qu’il nous réserve un énorme surprise à travers un véritable Show qui devrait mettre le feu dans la salle le soir de la seconde demi-finale. Il n’en dira pas plus, Quand on lui demande quel est son artiste préféré et la meilleure chanson dans cette édition 2019, Il répond sans hésitation qu’il s’agit du titre de Mahmood  » Soldi » Il a vraiment très bon goût ce jeune homme mais aussi très fairplay avec son potentiel gros rival.

      Nous verrons bien le résultat à Tel Aviv , mais je crois que la Suisse est totalement prête pour mettre le paquet et se donner toutes les chances, La SRF a déjà annoncé que si notre pays venait à gagner, (ce n’est évidemment qu’une supposition) que l’édition 2020 se déroulerait très probablement à Berne, notre capitale. Je pense effectivement que c’est vraiment notre année qui marquera notre grand retour.

    2. Et que dire de celle-ci vidéo ha ha :

      https://youtu.be/44cPZcB69Ck

      1. Ha mince c’est la même que suis je bête ! Désolé 🙁
        Et je ne retrouve plus celle que je voulais mettre sniff.

  5. Visiblement je suis le seul qui n’aime pas cette vidéo de Chingiz. Je trouve que ça fait très imbu mais après qui suis je pour juger?… Je le préfère habillé à exercer ses talents d’artistes! 🙂

    1. Je pense comme toi. A trop vouloir plaire aux eurofans certains en font trop. La vidéo torse nu (Même si il est évidemment très joli) c’est vraiment too much.

  6. – Ce que je remarque, c’est que tous les candidats ont l’air confiant et croient fort en leur chance, et ça, je les en félicite car la majorité d’entre eux doivent lire les pronostics mais ils en font abstraction et c’est tout à leur honneur. Après tout, ils sont tous là pour une place en finale et avant que la compétition commence, ils partent tous sur un pied d’égalité.

    – J’insiste là-dessus car l’autre jour ( je crois que c’est Antoine97 qui me disait ça ), j’ai lu que les québécois avaient beaucoup d’humour et c’est d’ailleurs tout à fait vrai. C’est pourquoi j’ai redemandé à mes amis québécois s’ils étaient sérieux quand ils classaient en 1ère place le MONTENEGRO dans la DF 1 ? Non seulement ils me l’ont confirmé mais ils ont fait écouter les 17 chansons à des amis, et ces 3 personnes ont aussi mis le Monténégro en tête !! Ca me laisse perplexe mais du coup, je me dis que même eux peuvent prétendre à la finale : pourquoi pas après tout ?

  7. Ca sent mauvais pour la slovenie, vu que la mise en scene ne changera pas

    • EurovisioneurBZH on 1 mai 2019 at 21:18
    • Répondre

    L’exitation commence a monter !! Trop hâte !!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :