junior_eurovision_song_contest_2016_logoIls reviennent, ils sont là et ils ont encore mangé trop de sucre ! Vos pré-adolescents préférés sont de retour pour la quatorzième reprise consécutive. Vous les avez aimés l’an dernier ? Vous allez les adorer cette année ! Car au fil des éditions, l’Eurovision Junior mature et s’améliore. D’un départ très amateur, nous voici arrivés à une émission de qualité, distrayante et œcuménique.

Amis lecteurs, soyez au rendez-vous ce dimanche 20 novembre à 16h ! Vous aurez droit à un excellent moment d’Eurovision. Du moins un Eurovision parallèle. Un peu comme si les règles de l’Eurovision senior avaient été figées dans l’ambre au tournant des années 90… Bref, rassemblez vos enfants, filleuls, neveux, nièces, cousins, cousines et groupez-vous devant… Devant quoi au juste ? Les Belges auront l’opportunité de regarder l’émission sur la troisième chaîne néerlandaise. Quant aux autres, à moins d’un réseau satellite étendu, ils en profiteront sur Internet : le Concours sera diffusé sur son site officiel et sa chaîne YouTube.

Notre chère Marie vous a déjà présenté les chansons en lice (ici et ). Sur ces entrefaites, les répétitions ont débuté à Malte. Certains d’entre vous ont déjà exprimé longuement leurs avis, nous vous en remercions. Les vidéos sont mises en ligne au fur et à mesure. Vous pouvez désormais juger des prestations vocales et de présentations visuelles.

C’est donc l’heure d’un petit sondage !

[poll id=”201″]

De mon côté, j’ai aussi mes favoris, évidemment. Voici mon petit classement personnel, avec des commentaires n’engageant que moi :

  1. Australie

Nos amis australiens reprennent une formule bien éprouvée. C’est remarquable. On sent la volonté de toucher un maximum de téléspectateurs avec une chanson très bien produite et construite. Alexa est vocalement impeccable. L’on pourra reprocher un côté un peu lisse. Je trouve également Alexa un peu seule sur scène, mais à n’en pas douter, le produit fini sera digne de s’attirer les votes.

 

  1. Israël

Les Chanée et N’Evergreen de l’année ! Dans la série « c’est-dans-les-vieilles-marmites »…, Follow My Heart se pose-là. C’est du morceau écrit par et pour l’Eurovision. À première écoute, j’ai levé les yeux au ciel. Mais… Mais sur scène et en direct, il faut avouer que cela prend vie, cela monte et s’envole, il y a du souffle. Tim et Shir sont vocalement excellents et l’alchimie opère entre eux. Me voilà refait…

  1. Macédoine

C’est jeune, c’est moderne, c’est frais, c’est le Junior au sommet ! LA question est évidemment : pourquoi diable la Macédoine n’envoie-t-elle pas ce genre de morceaux et d’interprètes au Concours senior ? Au lieu de nous refourguer des balades sans âge (certes magistralement) interprétées par des divas déguisées en Guignol déguisé en Polichinelle… Bref, Martija impressionne avec cette contribution fort mature. Sur scène, il lui manque encore un petit je-ne-sais-quoi, une étincelle dans le regard qui pourrait l’emmener plus haut encore…

  1. Pologne

Est-ce moi ou la télévision polonaise à la gagne en matière d’Eurovision ? Pour leur autre grand retour, ils alignent une balade classieuse, classique, fort polonaise, un brin plus élevée que Color Of Your Life (oui, oui, oui : je le poursuivrai jusqu’à la fin des temps…). Dans sa version studio, cela m’avait laissé de marbre. Mais sur scène, j’en suis resté tout paf, comme qui dirait. Olivia m’a emporté par sa voix, son incroyable voix, son charisme, sa maturité, sa performance vocale à faire pâlir bien des concurrents du Concours senior, Michal y compris (jusqu’à la fin des temps, vous dis-je !). C’est ma grande surprise, ma très grande surprise et ma médaille d’argent. Vivement qu’elle ait seize ans ! C’est dans deux ans…

  1. Albanie

Oh, comme elle est toute minouche ! C’est ma préférée, ma chouchoute ! Ne me demandez pas pourquoi ou plutôt si : Klesta me touche et je ne saurais être rationnel à son propos. Elle a l’air si petite, si fragile, si innocente, si… enfantine. Et pourtant lorsqu’elle ouvre la bouche, c’est une diva. Ce contraste me plait infiniment, je vous l’avoue. Besoj est par ailleurs tout aussi classique que Nie Zapomnij, mais je me sens plus d’affinité avec l’albanais. En plus, on entend très clairement le sacramentel « dashuri ». Si Klesta parvient à toucher les téléspectateurs comme elle a su le faire avec ce cœur de pierre que je suis, la victoire lui appartiendra. Notez que la version bilingue de Besoj m’enthousiasme moins que la version originale. Néanmoins, à l’Eurovision Junior, le cœur l’emporte souvent sur la raison la plus élémentaire…

Comme il faut un début à toutes les traditions, nous avons invité nos amis dans notre salon, à l’ombre de l’Atomium. Ce sera leur premier Eurovision Junior. L’occasion d’observer leurs réactions et de recueillir à chaud leurs commentaires. Je synthétiserai cela pour vous et vous rédigerai un petit compte rendu. Cela nous offrira de quoi patienter jusqu’à notre premier grand rendez-vous : Noël à Tirana ! Dashuri !

Enfin, afin que vous puissiez profiter au mieux de votre dimanche, voici un petit tableau très artisanal à télécharger. Je vous laisse le soin des traductions que ne manqueront pas de vous demander vos chères têtes blondes… Sur ce, à très bientôt !

Téléchargez le Tableau de vote