lisa angellVoilà, c’est fait et cela a été officialisé sur les ondes de RTL ce matin. C’est Lisa Angell qui représentera la France au prochain Concours Eurovision de la Chanson.

La chanson qu’elle défendra sur la scène de Vienne s’intitule “N’oubliez pas”. Elle a été composée en novembre dernier par Goldman… pas Jean-Jacques, mais Robert le frère (celui qui avait apporté une quatrième place à la France en 2001 avec Natasha St-Pier). La chanson évoque la guerre de 14-18, mais pas seulement. Elle fait également référence à n’importe quel conflit, paraît-il.

“Je me souviens du rire des enfants, la voix des hommes quand ils partaient au champs, les fêtes des moissons, l’odeur dans les maisons, les éclats d’amour et de joie. Mais je suis là, n’oubliez pas”

 

Voilà une chanson à texte qui va à coup sûr émouvoir le Moldave ou le Russe assis devant sa télévision, puisque bien sûr, tout le monde comprend le français en Europe, le fait est bien connu.

Vous pouvez écouter 30 secondes de la chanson sur la page de RTL, ici. Pour moi, ce sera suffisant, merci.

Lisa Angell est une bonne interprète, avec une voix puissante. C’est une artiste, une vraie, qui va représenter la France à l’Eurovision. Le problème reste le même. Malgré tout le talent de la chanteuse, la représentation française reste très franco-française et ne devrait même pas espérer un accessit le 23 mai prochain.

Une nouvelle fois, la France fera bande à part à l’Eurovision et encore une fois, la France n’a rien compris. Mais de ça, on en a l’habitude maintenant. La chanson française arrivera-t-elle à rivaliser face aux grosses pointures musicales qui sonnent plus internationales et qui ne manqueront pas d’être sélectionnées par d’autres pays, des pays qui savent ce qu’est l’Eurovision ? Allez, on n’ose pas se l’avouer, mais la réponse, tout le monde la connaît.

Merci France 2. A l’année prochaine… peut-être.