La plus flamboyante de toutes les Eurostars nous revient déjà. Quelques semaines après avoir publié Triumph, la représentante chypriote 2018, Eleni Foureira, hausse sa carrière d’un nouveau cran avec l’imparable Sirens. Aux côtés de Kaan et de Snoop Dogg, elle réinterprète à sa façon Eurythmics. Un succès assuré dans toutes les nightclubs de Grèce et du monde.

Si vous l’avez manquée, dommage, mais le week-end passé, notre très chère Eleni était de passage à Paris. Sur invitation d’Eliad Cohen, elle fêtait la 300e édition des soirées “Papa” à la salle Wagram. Cette fête avait pour thème le film 300. Il s’agissait de la toute première prestation d’Eleni en France. La voici, en espérant qu’il y en ait d’autres !

Imitant notre étincelante comète Grecque, d’autres Eurodivas ont publié de nouveaux morceaux. Bienvenue dans notre édition spéciale “Girl Power” !

La représentante croate 2006, Severina, nous offre un avant-goût de l’été avec Mirna.

La représentante néerlandaise, Anouk, est toutes les femmes de notre vie dans It’s A New Day.

La représentante estonienne 2015, Elina Born, est prise de nostalgie dans Tagasi Me.

La concurrente allemande 2019, Aly Ryan, nous rassure avec un bien nommé Be Alright.

La représentante slovène 2018, Lea Sirk, nous chante ce qui restera son année préférée pour longtemps, 2018.

La représentante ukrainienne 2013, Zlata Ognevitch, poursuit ses publications en ligne avec Syla.

La représentante croate 2016, Nina Kraljic, prend un tournant arty avec son dernier single Lava.

Quant à la représentante serbe 2008, Jelena Tomasevic, elle se sublime dans une autre ballade, Suncokret.

Et pour conclure en beauté, qui d’autre que la représentante estonienne 2018, Elina Nechayeva, dans une autre envolée lyrique, La voce dell’alba, en italien dans le texte.

(avec la collaboration de Pauly)