natalia-kellyLa toute jeune Natália Kelly remporte le ticket pour Malmö avec sa ballade R’n’B “Shine”. Bien que pas du tout favorite à la base. Elle a reçu l’ovation du public présent dans la salle, impressionné par ses performances vocales. Les Autrichiens sont donc revenu à la sagesse, après un choix atypique l’an dernier qui avait conduit l’Autriche à la dernière place de la demi-finale. Pour Natália, ce sera un peu le grand saut. Comme nous vous le racontions lors de la présentation des candidats, Natália est une newcomer, révélée par un casting l’an dernier.

Clairement, l’Autriche nous a régalé : 5 actes seulement, mais 5 bonnes chansons. Une interprétation un peu brouillon de Falco Luneau. Une copie soignée pour Yela. Mais c’est sans doute Natália Kelly qui a marqué le plus de points avec son live, soulevant l’enthousiasme du public présent dans la salle ! Elija  a également bien chanté. Les Bandaloop étaient pas toujours au plus juste, mais dans un registre d’une loufoquerie, qu’on adore, en particulier cette sublime robe en plume multicolore à laquelle je donne tous les 12 points de la terre !

Le jury a préféré Yela, devant Natália, Falco, Elija et Les Bandaloop.

Pour le public autrichien, c’est Natalia qui méritait d’aller à Malmö, laissant bien loin les quatre autres tous plus ou moins au même niveau. Les autrichiens sont donc allé au choix le plus “safe”, avec une chanson R’n’B très mainstream. Comme attendu, les deux chansons pop semblables de Falco Luneau et Elija se sont neutralisées. Les Bandaloop n’ont pas emporté le public dans leur loufoquerie, échaudé par la super-finale de l’an dernier entre Conchita Würst et Trackshittaz… Yella, quant à elle, quoique charmante n’était pas assez marquante, tout simplement…

Souhaitons à Natália Kelly de briller à Malmö. Elle devrait aller en finale, mais une fois là-bas, elle devrait réitérer le genre de résultats de sa compatriote Nadine Beiler, qui avait néanmoins un autre charisme…