Christabelle Borg est née le 28 avril 1992 à L-Imgarr, petite localité de 3600 âmes, située dans le nord-ouest de Malte.

Elle n’a que trois ans la première fois qu’elle monte sur scène, pour y chanter la chanson Jien Inhobb Il-Helu.

Après un bref passage à la télévision pendant son adolescence où elle a présenté les shows Teen Trouble et Teen Traffic sur une chaîne maltaise, Christabelle décide de se concentrer sur sa carrière de chanteuse.

Elle participe à plusieurs compétitions de chants, parmi lesquels les présélections maltaises pour le Concours Eurovision Junior en 2003 et 2006. Elle participe aussi à un concours de chants en Louisiane, qu’elle remporte. Tout cela lui a permis de faire des concerts non seulement dans son île natale, mais aussi à Bari, Rome, Baton Rouge, Los Angeles et San Francisco.

Christabelle a également eu l’opportunité d’étudier la musique et la technique vocale au Saint-Mary’s College à Hollywood, la même école qu’ont fréquenté de nombreuses vedettes comme Lucy Hale (Aria dans Pretty Little Liars) et Demi Lovato.

Au cours des six dernières années, Christabelle a travaillé avec des producteurs américains et britanniques sur une série de chansons à succès, dont I Wanna Know, Every Time I BleedEverything about You, Say et Fall For You. Beaucoup de ces chansons ont atteint la première place des charts locaux.

Elle a eu aussi la chance de chanter au côté de Laura Pausini à Malte, et avec Gigi D’Alessio à Rome.

Christabelle a remporté un total de huit Bay Music Awards (sorte de Victoires de la Musique version maltaise). En tant que meilleure artiste féminine en 2008, 2009, 2011, 2012 ; le prix du public en 2008 et celui de la meilleure chanson en 2009. Elle a aussi remporté le prix du meilleur artiste RnB aux Malta Music Awards.

Avant cette année, la chanteuse a participé à trois reprises à la sélection de Malte pour l’Eurovision : en 2014, elle termine huitième avec la chanson Lovetricity ; en 2015, elle manque de peu la victoire en terminant deuxième avec Rush et en 2016, son titre Kingdom lui offre une quatrième place. Sa quatrième participation au MESC est enfin couronnée de succès, et Christabelle pourra représenter son île de Malte en mai prochain au Portugal.

 

 

In the silence, you’ll find gold
Where you feel warmth, I feel so cold
Can’t get no sleep, I’m up till dawn
These demons have broken my goal

And I know, and I know, and I know
That you see my life, in foreign eyes
And I know, and I know, and I know
That you hear my cry, tears tell no lie

Let our guards down, it’s time to break the taboo
Before we all become animals, animals
Echoes in my head gotta break the taboo
No, we will never be criminals, criminals

Sticks and stones won’t break my soul
Gotta be your own miracle, miracle
It’s in my bones, gotta break the taboo
Before we all become animals, animals

I know that I am not alone
Let all our thoughts and ghosts unfold
In the darkness I’ve found home
But what is next is still unknown

And I know, and I know, and I know
That you hear my cry, tears tell no lie

Let our guards down, it’s time to break the taboo
Before we all become animals, animals
Echoes in my head gotta break the taboo
No, we will never be criminals, criminals

Sticks and stones won’t break my soul
Gotta be your own miracle, miracle
It’s in my bones, gotta break the taboo
Before we all become animals, animals

Break the taboo
Break the taboo
Break the taboo

Let our guards down, it’s time to break the taboo
Before we all become animals, animals
Echoes in my head gotta break the taboo
No, we will never be criminals, criminals

Sticks and stones won’t break my soul
Gotta be your own miracle, miracle
It’s in my bones, gotta break the taboo
Before we all become animals, animals

En Français

Malte a choisi sa chanson le 3 février, au cours d’une longue soirée de sélection.

Une sélection dont le dénouement a particulièrement plu à Zipo qui nous offre un cri de joie : « YOUPIIIIIIIIIIIIIIII !!!!! Pour une fois que j’ai trouvé le vainqueur ! C’était ma grande favorite et pour moi la seule qui avait une chance d’aller en finale à Lisbonne (en attendant les autres chansons évidemment). Je suis super heureux pour elle : c’est largement mérité. »

Sakis, de son côté, a un enthousiasme plus tempéré : « Sympathique pour le graphisme et la choré et chanson sympathique »

Nico a un « sourire mitigé » en ce qui le concerne. « Le visuel est sympa mais c’est du déjà vu, un mélange un peu brouillon qui ne m’a pas convaincu. C’est beaucoup mieux que l’année dernière, la chanson est plus moderne mais je la trouve trop répétitive et elle m’emmène nulle part ! D’ici le mois de mai, la délégation Maltaise pourra encore peaufiner le visuel et certainement aussi la chanson, Néanmoins, Je doute que cela passe si facilement en finale. »

Antoine juge la « musique déroutante ». « Pas mauvaise », mais à ses yeux « inconfortable ». « Vocalement ça tient la route mais c’est pas exceptionnel. L’audio rendra mieux à Lisbonne. Niveau mise en scène y a de la recherche et c’est pas mal mais les plans caméras étaient mauvais je trouve. Ils auraient pu donner une meilleure dimension, plus de relief à cette mise en scène pourtant travaillée. »

BretagneLibre est partagé : « Très belle voix, mais l’instrumental de la chanson est horrible. »

« Prestation très réussie, victoire méritée » pour Pascal, qui reste cependant sceptique sur une qualification en finale.

Marie trouve la chanson « très déroutante » et « n’aime pas particulièrement. »

Daniel surnomme Christabelle la « Princesse Leila de Malte 🙂». Il a le sentiment que « Visuellement c’est un peu brouillon. Ça mélange trop de scénographies. Il faudra simplifier en gardant peut être que la boîte au centre. Musicalement, c’est une catastrophe pour le moment, il faudrait un petit lifting pour rendre ça plus simple.”

« Overdose de Chips à l’huile de tournesol comme chaque année ! » se plaint Kris B. « Taboo ne m’emballe pas. Encore un titre qu’on a déjà entendu mille fois à l’Eurovision donc rien de nouveau sous le soleil maltais. J’ai l’impression que Christabelle ne chante pas très juste sur certains passages (c’est peut-être juste une impression). Pour ce qui est de la mise, c’est la même chose. Rien de bien innovant. On reprend les vieilles recettes d’antan : projection de synthèse, cube de verre avec des danseuses coincées à l’intérieur qui gesticulent, feux d’artifices, on mélange le tout et c’est prêt ! La qualification en finale va être compliquée. En ce qui me concerne, ce sera sans moi, je pense … »

OMBK estime qu’on a affaire un « titre faible, une interprétation très moyenne et un visuel cheap).»

Pour alexandre, « A la première écoute, ça ne marque pas, le refrain n’est pas accrocheur. La voix est belle. La mise en scène attire plus que la chanson, mais c’est du déjà vu, et les feux d’artifices à la fin, sont tirés par les cheveux, on a l’impression qu’ils ont été rajoutés de force. Je n’aime pas cette atmosphère morbide. »

Il n’y a « vraiment rien d’exceptionnel dans cette prestation », selon Markan : « ni la voix (assez limite pour moi), ni la chanson (très bof bof) et chorégraphie qui n’apporte pas grand-chose. Mon moment préféré dans la chanson ? quand elle s’arrête…. tout est dit. »

Philippe nous assure qu’il « aurait fallu ne pas franchir ce … taboo … tant l’ensemble est mauvais et dépassé, la sobriété étant depuis 2 ans à l’ordre du jour … »

Picasso soulève un autre problème : « L’association des voix de la chanteuse et des choristes est agaçante. »

« Ce n’était pas spécialement ma préférée mais après plusieurs écoutes, le titre me parlera peut-être plus » nous dit Madreselva, qui a « été particulièrement touchée » par la « réaction » de la chanteuse « au moment du verdict.

Antoine salue « un visuel différent ». Mais… parce qu’il y a un mais… « franchement, si c’était suffisant pour cacher une chanson sans aucun intérêt, ça se saurait… »

Fandeuro44 trouve « ça super brouillon, la musique ne va pas avec la voix de la chanteuse, pas terrible tout ça. »

Adi025, comme beaucoup d’entre vous, n’est « pas emballé par Malte cette année. La chanson est moyenne (ni bonne ni mauvaise) ».

Lepetitvoisin va droit au but : « Je déteste NEXT !! »

Quant à Frish, il résume Malte par ceci : « Je trouve cette chanson pas mal du tout quand on fait abstraction de la musique, des paroles, de la chanteuse et de cette mise en scène digne de jonathann Daval.”

Enfin, Denez rejoint l’avis général : « Chanson moyenne, voix moyenne. Il y a de la recherche au niveau scénographie, mais ça ne me paraît pas limpide, c’est plutôt brouillon. Je pense que c’est mal parti pour la finale. »

[poll id=”641″]

[poll id=”642″]

[poll id=”643″]

[poll id=”644″]

[poll id=”645″]

[poll id=”646″]

[poll id=”647″]

[poll id=”617″]

  • L’équipe de la chanson maltaise est impliquée dans l’Eurovision depuis de nombreuses années. Bon, passons sur Thomas G :Son, homme d’une victoire, celle d’Euphoria et qu’on ne présente plus. Muxu (de son vrai nom Elton Zarb), de son côté, est l’auteur de Warriors, la chanson qui avait représenté Malte en 2015. Il est aussi et surtout compositeur de deux chansons maltaises qui ont gagné le Concours Eurovision Junior : en 2013 avec The Start, chantée par Gaia Cauchi et en 2015 avec sans doute la chanson la plus marquante de l’histoire du Concours Junior : Not My Soul, portée par l’excellente Destiny Chukunyere, qu’on espère rapidement voir au Concours Senior.

  • Quant à Johnny Sanchez, alors lui, il s’est payé déjà cinq autres pays ! L’artiste suédois a en effet écrit des chansons pour la Suède, le Danemark, la Finlande, l’Islande et l’Irlande. Malte est donc le sixième pays à son tableau de chasse. Il a aussi co-composé la chanson Domino, proposée à l’UMK cette année.

  • Souvenirs… souvenirs… Après avoir participé au Concours Eurovision 1971, 1972 et 1975, Malte s’est éloignée du Concours. Mais dans les années 80, le pays a fait des pieds et des mains pour revenir. Le problème ? A l’époque, l’UER ne voulait pas plus de 22 pays participants. Malte a donc dû attendre 1991 et le forfait des Pays-Bas pour revenir à la compétition, et ne plus jamais la quitter. Pour son retour, ce fut une sixième place pour l’île avec Paul Giordimaina and Georgina et leur chanson Could It Be.