Lumière sur les premiers : Belgique 1 fois !

Voici un pays qui aimerait bien gagner à nouveau le concours. La Belgique en rêve et elle sait que c’est possible alors elle fait de son mieux pour y arriver.

La Belgique participe à l’Eurovision depuis 1956. Elle fait donc partie des 7 pays fondateurs et n’a manqué au total que trois éditions du concours : en 1994, 1997 et 2001. Il s’agissait à chaque fois d’une relégation, due à un mauvais classement obtenu l’année précédenteLa Belgique est donc une élève très modèle.

La Belgique a terminé 8 fois dernière en finale mais a seulement gagné une fois le concours.

Voici donc la prestation belge victorieuse :

  • 1986 : Sandra Kim « J’aime la vie » (176 points)

Pensez-vous que la Belgique méritait cette victoire?

Mon avis personnel: J’aime la chanson. Elle est positive et énergique. Le refrain est très accrocheur. De plus Sandra Kim était pétillante. Sa victoire était logique et méritée. Petite anecdote cette année-là, le podium était complété par deux autres chansons chantées en français. Pas mal, n’est-ce-pas?

(15 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • steven on 12 octobre 2018 at 07:48
    • Répondre

    Ah c était le temps ou le Français brillait à l ‘eurovision!!!!L année ou la Turquie a gagné le concours, aurait du etre celle de la Belgique qui a frolée la victoire !!

    1. C’est en effet la 2ème et dernière fois que le français squattait le podium après 1962. Et c’était largement mérité, les trois chansons étaient les meilleures, et dans cet ordre.
      À titre personnel, j’offre aussi la victoire à la Belgique l’année suivante. J’adore Soldiers of Love, tellement années 80 🙂

    • Antoine 97 on 12 octobre 2018 at 10:02
    • Répondre

    J’avoue ne pas connaître du tout les chansons de 1986 donc je le sais juger si la victoire est méritée mais je trouve la chanson un peu légère perso^^ en fait, je ne connais pas une année où la Belgique me semble avoir mérité une victoire dans le sens où il me paraît toujours avoir mieux. Je pense notamment aux 2è place de 1978 et 2003. Les victoires respectives d’Israël et de la Turquie me semblent logiques. Il n’empêche que je suis fier de mon pays ces dernières années et malgré l’incident de ce mois de mai. Je sens qu’il touche le trophée du bout du doigt :p

  1. Hello LA BELGIQUE 1 point on l entendait souvent avant lol nononononno en vois plus la Belgique haut de le classement!!!! oui ils ont envie de GAGNER ET JE LESPERE POUR EUX.

    Une belle année 1986 a ouii le Français BELGIQUE
    SUISSE
    LUXEMBOURG

    Mais la France en bas du tableau ihihihhihi

    • Adi025 on 12 octobre 2018 at 12:05
    • Répondre

    « J’aime la vie » est une bonne chanson. Par contre, elle aurait été plus adaptée pour l’édition junior du concours.

    Selon moi, la Belgique méritait de gagner en 2003, en 2006, en 2015 et en 2017. Ces dernières années, j’ai beaucoup aimé la Belgique 🙂

  2. La victoire de la Belgique à travers Sandra Kim était amplement méritée, sauf que je ne sais pas si vous êtes informé de cette petite anecdote, La délégation belge a eu chaud et beaucoup de chance que la candidate suisse, Daniela Simons qui était arrivée deuxième avec son titre  » Pas pour moi  » n’a pas contesté cette victoire,

    En effet, à l’époque Sandra Kim avait annoncé qu’elle venait de fêter ses 15 ans, qui était l’âge autorisé par l’UER à cette époque, alors qu’en réalité elle n’avait que 13 ans. Elle violait ainsi le règlement en vigueur.

    Si Daniela avait décidé de déposer une plainte, la victoire de la Belgique aurait été probablement annulée au profit de la Suisse. Daniela Simons qui n’avait pas du tout l’attitude d’une mauvais perdante, avait trouvé que cette jeune artiste était à la fois talentueuse et très touchante, c’est pourquoi, il avait préférée en rester-là et se contenter de sa belle deuxième place.

    Depuis, l’UER a décidé de changer les règles et d’autoriser l’âge de participation à partir de 16 ans révolu.

    1. Où trouves-tu cette information sur l’âge minimal requis par l’UER cette année-là ? Il me semble que rien n’a été décidé dans ce sens-là. Regarde les candidats d’Israël et de la France en 1989 ; ils n’avaient pas non plus quinze ans ! Sans oublier les enfants de ‘l’Espagne et du Danemark, respectivement en 1979 et en 1985.
      C’est alors juste après ce fait à Lausanne 1989 que l’UER a institué la limite de l’âge.
      Sandra Kim restera donc la plus jeune vainqueur de l’histoire du concours, sans doute pour toujours.
      Ce que tu racontes est un délire de mauvais perdant que même la victoire helvète en 1988 n’a pas consolé !
      C’est vrai que la télévision suisse, en 1986, a essayé de disqualifier le résultat de la Belgique, arguant du jeune âge de la candidate. Mais l’UER n’ayant rien statué dans ce sens-là, la victoire belge est valide.

      1. J’ai effectué des recherches par rapport à l’âge autorisé à cette période et je crois que c’était un peu flou, je n’ai rien trouvé de précis, sauf un passage qui parle de 15 ans. car effectivement de très jeunes candidats ont participé bien avant Sandra Kim.

        Très honnêtement, je ne savais pas du tout que la télévision suisse avait essayé de disqualifier la Belgique, j’avais plutôt lu que c’était l’artiste Daniela Simons qui aurait pu le faire, ce qui n’a pas été le cas fort heureusement.

        Au moins, désormais les règles sont claires et il existe le concours junior pour les plus jeunes. La Suisse n’avait vraiment pas de raison de se plaindre et de jouer les mauvais perdants, car à cette époque, elle se trouverait assez régulièrement dans le Top 5.

        En conclusion, je confirme que cette victoire est totalement méritée et qu’elle n’est pas contestable dès l’instant où l’UER n’était pas vraiment précise par rapport l’âge autorisé pour participer au concours.

      • steven on 12 octobre 2018 at 15:28
      • Répondre

      Et dire qu ‘on incite les enfants à ne pas mentir!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Friish on 12 octobre 2018 at 17:03
    • Répondre

    J’aime la vie n’est pas la meilleure de son répertoire car sa voix n’était pas encore
    développée.

    La meilleure selon moi était le rôle de la Boulette, Purée petits pois.

    1. Tu dois être fier et très heureux mon bon Frish, ton idole est à l’honneur ! L’Eurovision sans Sandra Kim c’est
      un peu comme un jour sans soleil ou alors au plat de macaroni sans sel, ou mieux encore, des grosses boulettes sans viande Mdr.

        • Friish on 12 octobre 2018 at 18:12
        • Répondre

        Oh non tu te trompes. Ce qui aurait pu rester un chouette moment mais au fil des années
        laisse un goût amer.

        Ce petit bonbon rose acidulé à chaque interviews nous dit qu’elle traîne ça comme un boulet,
        que ça lui a gâché sa scolarité, que chanter ça la fait chier, elle traine des pieds quand elle doit
        faire un gala, que ça la saoule qu’on lui dise bonjour dans la rue, qu’on la exploitée,
        elle détèste tout et rêve tout les jours que dieu fait d’une autre vie.

        Enfin bref sa vie c’est entre la cave de dutroux et germinal.

        Ben du coup après une interview de celle qui aimais la vie, on a juste envie de se jeter sous un train hahahaha.

        Du coup je rêve aussi d’une victoire, d’une vraie afin de laisser madame Kim pleurnicher
        dans l’ombre et vendre ses croustillons et ses beignets anonymement sur la foire de Liège.

    • Pascal on 12 octobre 2018 at 17:10
    • Répondre

    J’ai de la tendresse pour Sandra Kim et son titre mais ce n’est pas pour moi une grande chanson du concours.

    J’ai vu Sandra Kim sur la scène du pré concert d’Amsterdam cette année, elle en était une des invitées d’honneur.

    Elle a chanté son succès avec beaucoup de dynamisme puis un medley de plusieurs grands succès au concours.

    Sur sa page Wikipedia, j’ai appris qu’elle vivait maintenant en Flandre avec son second mari. Je ne savais pas non plus que Miss Caldarone (son vrai nom de jeune fille) était encore italienne à l’époque de sa sélection pour la Belgique. Elle a opté pour la nationalité belge à sa majorité.

    Pour ce qui est de l’avenir de la Belgique au concours, je ne me fais pas de souci. Les choix sont bons, surtout ceux de la RTBF.
    Vivement un second succès !

  3. – Je redoutais ce moment de cette victoire belge car je ne sais pas trop quoi en dire : j’aimais bien mais je n’imaginais pas qu’elle puisse gagner avec cette chanson un peu  » enfantine  » et sa voix un peu haut perché…. Il faudrait que je réécoute l’ensemble des chansons cette année-là pour déterminer à quelle place je l’aurais placée…

    – Par contre j’avais déjà lu un article concernant son âge, surtout le fait qu’elle avait menti…

    – Bref, je suis plus content que la Belgique ait gagné une fois le trophée plus que cette victoire qui me laisse un goût d’inachevé sans pourtant la contester…

    • Garfieldd on 13 octobre 2018 at 18:47
    • Répondre

    Je n’ai jamais été fan de « j’aime j’aime la vie » ! Trop sautillant et mièvre. Et une voix trop nasillarde à mes oreilles.
    Pour moi la vraie victoire de la Belgique aurait dû être Sanomi par Urban Trad en 2003.
    Cette chanson atypique mais puissante par sa mélodie et dans son « esprit » (un langue universelle à inventer ?) est dans mon top 5 toutes éditions eurovisionnesques confondues.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :