Bonjour à tous, soyez les bienvenus dans cette nouvelle rubrique hebdomadaire qui va vous accompagner jusqu’à la mi-mars sur la route du concours de Rotterdam.

Au programme, comme dans un quotidien, un grand titre et des rubriques plus ou moins sérieuses qui vont vous permettre de faire le tour de toute l’actualité du Concours.

Les coulisses, les scandales, les rumeurs n’auront bientôt plus aucun secret pour vous !

A la une cette semaine : Scandales à Tirana

Non, ce n’est pas le titre du prochain épisode des aventures de l’espion OSS 117 mais une référence à la situation explosive qui règne en Albanie depuis l’épilogue du Festivali I Kenges 58.

Au terme de trois longues soirées remplies de Dashuri et d’intermèdes plus baroques les uns que les autres, c’est Arilena Ara qui a été retenue avec son titre « Shaj » (ou « cri » en VF, un titre assez logique étant donné le profil habituel des candidates albanaises…).

Au FiK, pas de télévote. C’est un jury composé de 5 membres qui a décidé du classement. Et c’est là que le bat blesse.. Les 3 jurés non albanais ont opté pour la chouchoute des Eurofans, Elvana Gjata et son mid-tempo « Me tana ». Les 2 jurées locales ont quant à elles plébiscitées Bojken Lako (Bojken Lako et plébiscite figurent rarement dans la même phrase…) et Arilena Ara, cantonnant Elvana Gjata aux profondeurs du classement.

Arilena Ara

Au cumul, Arilena a devancé Elvana de 3 petits points… Depuis, les eurofans se déchainent : une pétition pour inverser le résultat et envoyer l’interprète de « Me tana » au concours a déjà recueilli plus de 3700 signatures sur Change.org

Un eurofan particulièrement imaginatif a contacté SMRTV, le diffuseur de Saint Marin, afin qu’il sélectionne un duo composé d’Elvana et d’Aly Ryan, la perdante de la sélection allemande en 2019 qui inonde les diffuseurs européens de courriels de candidature.

C’est un fait, les fans se sont enflammés et cet « eurodrama » lors de la première sélection de la Saison peut nous faire craindre une poussée de chaleur à chaque fois que le favori sera renversé.

Le diffuseur albanais est souverain, c’est d’ailleurs le sens d’une déclaration d’une des jurées albanaises lors de l’After show, dimanche soir. Elle a rappelé que le Festivali I Kenges était une institution en Albanie et qu’il ne s’agissait pas seulement de choisir le candidat pour le Concours mais aussi (et surtout) une chanson qui serait dans la lignée de celles qui ont remporté les précédentes éditions du FiK. Dans une intervention ultérieure, Mme Minga aurait rajouté que “Me tana” contenait des influences gitanes et occidentales et que cela ne cadrait pas avec la tradition albanaise, d’où sa 11ème place selon son vote.

Mais comme elle a classé Gena dernier alors qu’il présentait un titre très albanais, on n’y comprend plus grand chose.

Peu d’espoirs donc à l’avenir pour un titre up-tempo comme celui d’Elvana.

Plus grave, des accusations de corruption ont été proférées sur les réseaux sociaux : l’entourage d’Arilena Ara serait très proche de la directrice artistique du festival, Vera Grabocka.

Cette dernière aurait également modifié le règlement à la dernière minute pour introduire 2 jurées supplémentaires, celles par lequel le scandale est arrivé…

Sans vouloir pour autant incriminer la gagnante, de nombreuses stars albanaises ont soutenu Elvana Gjata depuis l’annonce des résultats. Eneda Tarifa, dernière gagnante du festival Kenga Magjike, en fait partie. L’animatrice et productrice des shows Alketa Vejsiu a également publié un message de soutien dans lequel elle a déploré qu’il n’y ait pas de télévote au FiK.

Que va t il se passer maintenant ? Sans doute pas grand-chose…. Arilena Ara sera confirmée pour Rotterdam et le fonctionnement du FiK sera probablement tout aussi opaque en 2020. Pas sûr toutefois que les plus grandes stars albanaises s’y aventurent sans garanties….

Le chiffre de la semaine

L’ERT, diffuseur grec, devait finaliser le choix de son candidat avant le 25 Décembre afin de disposer de plus de temps pour que l’élu(e) se prépare pour le Concours.

L’officialisation de son identité n’est pourtant pas forcément imminente, mais garder un secret en Grèce semble une mission plutôt ardue. Le nom du veinard pourrait bien fuiter dans les heures qui viennent.

L’horoscope de la semaine 

Si comme Goran Karan (né le 02 Avril 1964), vous êtes Bélier, vous vous exposerez à de sévères désillusions si vous ne faites pas preuve de rigueur dans votre travail.

Le chanteur croate a été exclu du Dora 2020 quelques heures après avoir été sélectionné car il a déjà interprété sur scène avant Septembre 2019 le titre retenu, en contradiction avec les règles du Concours.

Goran Karan, rendez vous en 2021 ?

Le plateau télé 

Vous aurez sans doute mieux à faire, mais si le 31 Décembre au soir vous êtes esseulés, la finale du Saqartvelos Varskvlavi, version géorgienne de la Nouvelle star, vous tend les bras ! Le show commencera dès 18 heures (heure de Bruxelles, Berne et Paris) et pourra être suivi via le streaming de la GPB. L’interprète géorgien sera choisi parmi 4 finalistes.

De gauche à droite : Mariam, Tornike, Tamar et Barbara

Spoiler : c’est Tornike Kipiani qui va l’emporter !

Le coin des bookmakers 

Leurs prédictions ne font pas foi mais c’est toujours amusant et instructif de se pencher sur les côtes disponibles. A ce stade, aucun site de pari sérieux ne propose encore de miser sur le vainqueur du Concours 2020. Par contre, on peut d’ores et déjà parier sur le Melodifestivalen 2020.

C’est toujours Félix Sandman qui est le favori avec 16 % de chances de l’emporter. Hanna Ferm, avec 10 %, prend la seconde place. Elle déloge Victor Crone, relégué à 8 %. Suivent Robin Bengtsson et Mariette (6 % ,en progression). Enfin, Mohombi sort du top 5. Il n’a plus que 4 % de chances de l’emporter selon les bookmakers.

La rumeur de la semaine 

Elle concerne les Pays Bas et l’identité de l’artiste qui représentera le pays hôte en Mai prochain. Il pourrait bien s’agir de Davina Michelle.

Davina Michelle

Cette jeune femme de 24 ans est une star montante. Révélée en 2017 par une reprise du titre « What about us » de Pink, elle a depuis séduit les Pays Bas avec son premier single « Duurt te lang », une reprise de Glen Faria.

Son plus grand succès est « Skyward ».

En 2018, son nom était déjà évoqué pour représenter son pays mais elle avait déclaré ne pas avoir reçu de proposition d’AVROTROS.

Après sa victoire, Duncan Laurence l’avait déja mise en avant parmi les candidats qu’il estimait susceptibles de lui succéder. D’après la presse néerlandaise, Davina aurait déjà eu deux réunions de travail avec le diffuseur et se serait mise à la danse de manière intensive.

En début de semaine, elle a pourtant nié avoir été choisie, indiquant qu’elle n’avait « pas le temps » pour l’Eurovision 2020. Affaire à suivre ?

4 petites infos anecdotiques sur nos eurostars préférées pour terminer :

1. Markus Riva a dévoilé son calendrier 2020. Pour la modique somme de 21 € 99, vous pourrez passer douze mois de rêve en sa compagnie.

Spéciale dédicace à notre ami Sakis, grand fan de Markus

2. Ieva Zasimauskaite (Lituanie 2018) a annoncé qu’elle s’était séparée de Marius, son mari basketteur, qui l’avait rejoint sur scène au Concours. Après Alfred et Amaia, c’est un second couple emblématique de cette édition qui disparaît.

3. Pour financer leur nouvel album, les Navi (Biélorussie 2017) ont dû vendre leur voiture.

4. Beaucoup d’Eurostars fêteront leur anniversaire dans les 7 jours qui viennent : on peut citer Salvador Sobral (30 ans) et Kaliopi (53) nés le 28 Décembre, Gali Atari (66) et un candidat de 2019, le belge Eliot (19) nés le 29 Décembre ou Koit Toome (41), Hovig (31) et Amaia Romero (21) nés le 03 Janvier.

Sans oublier la grande Gisela, représentante malheureuse d’Andorre en 2008 avec “Casanova”. Elle aura 41 ans le 01 Janvier prochain.

C’est tout pour cette semaine. J’espère que ce premier numéro vous a plu.

Faites nous part de vos réactions, commentaires, suggestions. Je les lirai avec grand interêt. Rendez vous dans une semaine pour un petit journal tout frais.