La saison 2019 est presque terminée, il ne nous reste plus que quelques chansons à découvrir, un premier bilan s’impose. De toutes les sélections de cette année et de tous les artistes en lice, quel aura été votre plus gros coup de coeur ? En ce qui me concerne, la réponse est simple : Alfie Arcuri, candidat de la sélection australienne ! J’aurais tant voulu qu’il gagne Australia Decides et représente son pays à Tel Aviv… Ce sera pour une autre fois… Croisons les doigts ! Je tenais aujourd’hui à lui rendre hommage en lui dédiant ma chronique hebdomadaire.

Pour rappel, Alfie est né en 1988 et est originaire de Nouvelle-Galles du Sud. Ses racines familiales sont italiennes. Après un parcours scolaire et académique classique, Alfie décroche un diplôme en architecture.

Passionné de musique et de chant, Alfie se lance en 2016, en participant aux auditions de la cinquième saison du The Voice australien. Il intègre l’équipe de Delta Goodrem et survole ensuite la compétition, jusqu’à remporter la victoire.

Alfie sort son premier single, Cruel, juste après sa victoire, mais avec un succès limité. Son premier album, lui, est mieux accueilli et lui permet d’accomplir une première tournée nationale, My Story, Our Journey.

En 2017, Alfie sort un nouveau single, If They Only Knew, suivi par Love Is Love. Tous deux ont été écrits par lui. Parallèlement, il se lance dans la campagne supportant le mariage pour tous.

Et cette année, bien entendu, il a tenté sa chance à la sélection australienne avec To Myself, un morceau qu’il a coécrit.

Au final, Alfie termine cinquième avec 49 points.

Alfie est désormais un interprète reconnu dans son pays et ses fans, fidèles, sont nombreux à le suivre. Par ailleurs, Alfie est devenu un pilier de la communauté LGBTI australienne.

Quant à son parcours professionnel, Alfie voit une certaine continuité : la créativité. En tant qu’architecte, il devait faire preuve d’inventivité et d’originalité. C’est exactement la même chose avec la musique. Le chanteur en convient néanmoins : de ses deux passions, la musique l’emporte, car elle est dans son sang, le fait vibrer et lui apporte d’incroyables ressentis.

Alfie trace également un parallèle entre son amour du chant et son homosexualité. Durant longtemps, il a gardé cachés ces deux aspects de sa personnalisté, n’osant pas les assumer. Son acceptation de lui-même a connu deux étapes liées. Il a d’abord déclaré ouvertement ses talents de chanteurs, ce qui lui a permis de prendre confiance en lui et de déclarer ensuite ouvertement son homosexualité.

Alfie habite depuis ses six ans à Camden et ne souhaiterait vivre ailleurs. Il y adore l’atmosphère, les habitants et la nature environnant la ville. Il passe une bonne partie de son temps libre à se promener, à pied ou en vélo. Alfie, qui a passé son enfance dans une ferme, est également un défenseur des droits des animaux.

Alfie prépare à présent la sortie de son nouvel album. Il est revenu dans la presse sur son expérience eurovisionesque. Selon lui, il s’agit d’une incroyable expérience personnelle et professionnelle. Il a vécu des instants magiques et est très reconnaissant envers toutes les personnes l’ayant soutenu durant ces intenses semaines. Il a également remercié les autres participants d’Australie Decides pour leur gentillesse et le sentiment d’appartenance qu’ils lui ont procuré.

Concluons avec une petite vidéo dans laquelle Alfie retrace pour nous son parcours :

Sur ce, souhaitons-lui bonne chance pour la suite de sa carrière ! À la semaine prochaine pour un autre numéro du “Happy Hour” !

(avec la collaboration de Pauly)