francePour patienter jusqu’au prochain Concours Eurovision De La Chanson, on vous propose de revenir, avec sérieux, sur les différentes sélections nationales que la France a organisé pour que le pays obtienne de bons résultats.

Vous le savez, j’ai écrit un article sur ce sujet en réclamant une sélection digne de ce nom pour l’Eurovision 2016, on va donc évoquer les bons et mauvais souvenirs de ces sélections, parfois digne d’une sélection géorgienne. On ne va pas revenir sur celle organisée en 2014 puisque tout le monde s’en rappelle encore, et pour longtemps d’ailleurs.

On va évoquer, aujourd’hui, celle de 2007 intitulée si sobrement “Eurovision 2007 : Et si on gagnait ?” présentée par Tex et Julien Lepers, sur France3, le lundi 5 mars 2007. Le concept était simple, l’ensemble des chaînes du service public devait chosir, chacune, deux chansons.

Sur les 1.500 maquettes envoyées à France Télévision (*Source provenant de ChartsInFrance), 10 chansons étaient proposées aux téléspectateurs de France 3 ainsi qu’à un jury d’experts, toutes d’un genre différent. De la pop, du rock, du rap, des chansons ethniques, de la variété et du burlesque.

Afin de promouvoir la sélection, les clips des candidats étaient diffusés sur l’ensemble du service public dès le 10 février 2007.

Pour débuter la soirée, Cheb Hamid et les BZR interprétaient, en arabe et en français la chanson “Galbi”. C’est France2 qui a sélectionné cette chanson pour la sélection nationale. Rien de bien méchant mais certains aurait dit que cela ne représenterait en rien l’identité culturelle française.

Ensuite, ce fut une belle blonde, toute charmante qui f’sait son apparition sur scène. Estelle Lemée, qui nous la jouait Brigitte Barbot avec sa chanson “Comme un rêve”. Une chanson pop qui était plutôt bien défendue, là aussi, proposée par France 2. On aurait peut-être évité la catastrophe le soir de l’Eurovsion mais on ne le saura jamais.

Ce fut le tour d’un groupe picard, ensuite, de venir faire le show sur la scène. “L’Amour à la française”, un mélange d’anglais, de français, proposé par Les Fatals Picards. Bien réprésentatif de notre fameuse identité culturelle. La Tour Eiffel, les sacs Channel, les Champs-Elysées, tout est évoqué, avec humour, et bonne humeur. On avait les vaches made in Normandie. Avec les fatals, c’est l’humour made in Picardie qu’à voulu proposé France3 pour cette sélection.

Vient ensuite le groupe “Les Vedettes”, créé par Philippe Katarine, invité par France3 qui présentait sa chanson “Papa est mort”. Par le biais de cette chanson, c’est la crédibilité musicale de la France qui aurait pu mourir, d’un coup, d’un seul sur la scène d’Helsinki. Des majorettes qui chantaient faux, affreusement faux. On a pas fait pire depuis les Cocktails Chics en 1986. Ce soir là, les prestations ne devaient pas durer pas plus que 2min30, on a jamais su pourquoi mais ça arrangeait nos tympans.

France4 a aussi choisi un groupe de rap made in Ch’Nord avec la chanson “Grain D’Sel”. Du rap. Un rap bien sympatoche, une prestation sympatoche mais pas assez pour faire des étincelles.

France 4 existait déjà à cette époque, et avait convié les Wampas avec leur chanson “Faut voter pour nous”, ce fut un peu les LT United à la française. Du rock, bien rock. Sur la scène d’Helsinki, on aurait sans doute été ridicule à côté des Lordi, mais on aurait peut-être eu le même succès que la Lituanie en 2006.

France5 est, sans doute, la seule chaîne à avoir pris cette sélection avec sérieux, en présentant Charlotte Becquin avec “Je Veux Tout”. Une chanson rock, bien interprétée, qui aurait sans doute eu du succès à Helsinki. Tout comme Jennifer Chevalier avec sa chanson “Mon étoile”, de la variété française comme on aime, mais suffisament moderne pour obtenir un bon classement.

Et enfin, FranceO, qui a proposé des chansons, bien sûr, venant des Outres-Mers, avec Valérie Louri et sa chanson “Besoin d’Ailleurs”, rappelant d’ailleurs notre Joelle Ursull en 1990 et Medi T avec “On & On”. Des chansons bien différentes,

Suite aux votes des téléspectateurs et du jury, présidé par Jean-Paul Cara, l’auteur-compositeur de “L’Oiseau & L’Enfant”, ce sont les Fatals Picards et Medi-T qui accédaient à la super finale, avec, comme vous le savez la victoire des Fatals Picards.

La sélection nationale française pour l’Eurovision 2007 s’est soldée par un échec puisque les Fatals Picards avec leur titre “L’Amour à la française” ont fini 22ème avec 14 points à Helsinki. Niveau audience, ce n’est pas mieux puisque à peine 2 millions de français ont regardé cette sélection et 8,7% de part de marché. (*Source : Morandini).