maria_olafsdottir_1Un peu d’histoire

icelandL’Islande est arrivée à l’Eurovision en 1986 sur la scène de Bergen, avec ICY, un groupe formé par trois extraterrestres qui sont encore dans toutes les mémoires. Avec une 16ème place, l’Islande n’a pas vraiment réussi son entrée.

L’Islande terminera d’ailleurs également 16ème les deux années suivantes, pour obtenir une dernière place en 1989 à Lausanne avec Daniel Agust et sa chanson à ne pas écouter les jours de déprime.

L’année suivante, en 1990 donc, l’Islande change de cap et propose une bluette vive et festive qui termine 4ème à Zagreb.

Alors que le pays termine en 20ème position avec l’hallucinant Paul Oscar en 1997, il ne sera pas présent en 1998 pour cause de relégation, mais revient en très grande forme en 1999. Cette année-là, l’Islande est la grande favorite pour la victoire à Jérusalem, mais se fait doubler par la Suède, ne terminant que 2ème.

Avec l’arrivée des demi-finales, l’Islande aura du mal à s’imposer, échouant à trois reprises consécutives (de 2005 à 2007).

Mais depuis 2008, l’Islande s’est rattrapée et a réussi à se qualifier à toutes les finales. Sa meilleure année reste 2009 avec une victoire en demi-finale et une deuxième place en finale pour la chanteuse Yohanna.

L’Islande a reçu le plus de points de la part de la Suède dans l’histoire du concours. Et c’est au Danemark que l’Islande a donné le plus de points.

La chanteuse

Elle s’appelle María Ólafsdóttir, on la connaît aussi sous le nom de María Ólafs, et elle est née le 21 mars 1993 à Blönduós, petite ville d’Islande de moins de 1000 habitants.

Sa carrière commence à l’adolescence. En 2007, elle se voit confier un petit rôle dans un spectacle musical qui se tient au théâtre national de Reykjavik.

Elle remet les pieds sur cette même scène en 2009 où elle interprète le rôle de Louisa Von Trapp dans le spectacle musical « Sound Of Music ». En même temps, elle interprète également le rôle de Michael Jackson jeune dans un show hommage au Broadway Club de Reykjavik.

L’an passé, elle retourne sur les planches, cette fois au théâtre Mosfellsbær où elle joue le rôle principal de « Ronja The Robber‘s Daughter »

En 2012, elle est encore étudiante lorsqu’elle commence à travailler avec l’équipe de compositeurs StopWaitGo. Lorsque ce trio compose la chanson « Unbroken » pour la sélection islandaise au Concours Eurovision 2015, il a immédiatement à l’esprit Maria comme interprète. Elle accepte de chanter se titre sans s’attendre à gagner la sélection. Pour elle, sa victoire au Söngvakeppnin est une surprise.

La chanson

Elle s’appelle « Unbroken » et a été choisie au cours d’une sélection nationale télévisée. Le Söngvakeppnin 2015 consistait en deux demi-finales et une finale, cette dernière ayant eu lieu le 14 février. Lorsque RUV a fait savoir que son règlement exigeait que la chanson choisit au cours de la finale serait interprétée dans la même langue à l’Eurovision, plusieurs finalistes qui avaient chanté leur titre en islandais durant la demie, l’ont chanté en anglais. C’est le cas de la chanson de Maria qui, de « Lítil skref », est devenue « Unbroken ».

La victoire de « Unbroken » n’a pas été évidente, à tel point que lors du premier round de la finale, la chanson est arrivée en deuxième position, derrière « Once Again », de Friðrik Dór. Il faut dire que le jury n’a pas beaucoup apprécié la chanson de Maria, la classant seulement quatrième, tandis qu’elle terminait première du télévote.

Mais lors de la confrontation finale entre « Unbroken » et « Once Again », le public avait tout pouvoir. Avec 70774 votes, la chanson de Maria a été déclarée gagnante.

« Unbroken » est une chanson de pop légère, qui s’écoute bien et qui possède un refrain accrocheur. Cependant, il manque quelque chose à ce titre pour en faire la force d’une chanson comme « Euphoria » ou encore « Only Teardrops ». Au final, le refrain devient une longue complainte hurlante qui lasse rapidement. Le point de départ est bon, mais l’aboutissement est un peu maladroit.

Votre avis

  • Sur la chanson

islande-ch

  • Sur la chanteuse

islande-art

 Vous considérez “Unbroken” comme un bon titre et vous aimez la chanteuse. Des opinions que semblent partager les bookmakers qui voient la chanson se qualifier en finale et faire un bon score le 23 mai puisque l’Islande est actuellement 10ème dans le tableau des parieurs pour une victoire en finale.

 

N’oubliez pas les paroles

A step at a time into the distance
One foot in front of the other
A step at a time, I try to forget you
Although you said forever
I’m letting go… go…

A step at a time, get out of the darkness
And into the light forever
A step at a time and pick up the pieces
Try putting them back together

Till I’m unbroken, unbroken
A step at a time, get out of the darkness
And into the light forever

A step at a time and I got a feeling
It’s either now or never
I’m letting go… go…

A step at a time, get out of the darkness
And into the light forever
A step at a time and pick up the pieces
Try putting them back together

Till I’m unbroken, unbroken
A step at a time, get out of the darkness
And into the light forever

I’m letting go… go…

A step at a time, get out of the darkness
And into the light forever
A step at a time and pick up the pieces
Try putting them back together

Till I’m unbroken, unbroken
A step at a time, get out of the darkness
And into the light forever

Le scénario en cas de victoire

En cas de victoire, pas de suspense, ce sera la capitale Reykjavik qui accueillerait le Concours. L’Islande pourra alors transformer le Laugardalshöll (généralement réservé aux compétitions sportives) en salle de spectacle. En mode concert, ce complexe peut accueillir jusqu’à 11.000 spectateurs.

maria-olafsdottir-2