C’est l’une des trois candidates de la sélection française pour le prochain Concours de Copenhague. Avec sa chanson Ma Liberté, elle va tenter de décrocher le gros lot et de représenter l’hexagone. Joanna Lagrave a accepté de répondre à nos questions. Elle nous parle avec sincérité de son parcours professionnel, de ses projets futurs… et bien sûr de l’Eurovision.

joanna-lagrave

Joanna, d’abord merci beaucoup de prendre le temps de répondre à ces quelques questions. La première qui me vient à l’esprit est toute naturelle : qu’est-ce qui t’as donné l’envie de devenir chanteuse ?

Je ne me souviens pas exactement du moment précis mais, je sais que la musique à toujours fait partie de ma vie. Je chantais et dansais déjà étant bébé. Mes parents me racontent souvent m’avoir entendu chanter avant de parler et ma mère mettait le casque sur son ventre avant ma naissance… je pense que ça a commencé à cette époque. Mais, concrètement je pense avoir eu le déclic devant ma première standing ovation quand j’avais treize ans. C’était la première fois que je montais sur scène et j’ai su que je voulais faire ça toute ma vie.

J’ai remarqué dans ta biographie (sur ta page officielle facebook notamment), que tu ne mentionnes pas ton passage à la Star Academy. Est-ce que cela te dérange d’en parler ? 

Absolument pas! Je me dis simplement que les gens qui s’intéressent à moi le savent déjà ou vont très vite le savoir. La Star Academy fait partie de mon parcours et je ne regrette rien de cette époque mais, il faut savoir avancer et ne pas vivre dans le passé. J’avais vingt ans à l’époque et aujourd’hui je pense avoir muri et grandi musicalement, j’ai donc de nouvelles choses à faire découvrir.

Comment as-tu vécu cette expérience ? Et avec le recul, qu’est-ce que cette émission t’a réellement apportée professionnellement parlant ?

J’ai vécu intensément cette expérience. C’est  fort et éprouvant. j’ai beaucoup appris sur le déroulement des émissions de télé en direct et le train de vie des artistes en plein boom médiatique. La pression que cela engendre et le fait de ne pas perdre la tête dans tout ce remue ménage. C’est une vraie expérience de vie avant tout.

joanna

“On ne choisit pas forcément l’Eurovision comme ça d’emblée, mais par contre je choisis de l’assumer entièrement ! C’est un honneur et un challenge… “

 

Ton répertoire musical va du rock à la variété en passant par une touche de R’n’B. Où se situe Ma Liberté dans tout ce panel ?

“Ma Liberté” est plus proche de la variété/pop et reflète une partie importante de l’artiste que je suis actuellement.

Comment t’es venue l’idée de participer à la présélection française ? 

C’est une idée de mon manager Alexandre Esteban, qui a vu l’intérêt que je portais à la chanson et l’émotion qu’elle me donnait. Il a donc décidé de la présenter au comité de sélection et j’ai eu la surprise d’être choisie. On ne choisit pas forcément l’Eurovision comme ça d’emblée mais par contre je choisis de l’assumer entièrement ! C’est un honneur et un challenge…

Peux-tu nous dire de quoi parle la chanson ? Et si tu as le droit de nous le dire, qui l’a composée ?

Je préfère que le thème de la chanson reste secret pour le moment. Elle a été composée par les talentueux Gerard James Borg et Philip Vella (ndlr : compositeurs maltais très connus de l’Eurovision). L’auteur est Yann Guillon qui travaille depuis des années avec Emmanuel Moire.

L’Eurovision, ça t’évoque quoi au juste ? 

L’Eurovision, m’évoque quelque chose de grand. Depuis toute petite, quand je regarde l’Eurovision, je vois des artistes, des shows… En grandissant, je me disais “ah j’aurais fait” ou “pas fait ça…”. Ça représente le défi, et l’honneur de représenter un pays. C’est le plus grand concours de chanson du monde… C’est immense!

joanna“L’Eurovision n’est pas faite pour être tendance, à la mode ou autre : c’est juste un moment de musique et de joie qui rassemble plutôt que divise….”

 

 L’Eurovision n’a pas bonne presse en France. Qu’aimerais-tu dire aux gens qui trouvent le concours ringard ?

L’Eurovision c’est une célébration de la musique et des gens qui la composent… Elle n’est pas faite pour être tendance, a la mode ou autre: juste un moment de musique et de joie qui rassemble plutôt que de diviser.

La plupart des pays participants vont chanter en anglais. Et la plupart gagnent l’Eurovision avec des chansons en anglais. Penses-tu que chanter en français représente un handicap, ou en tout cas un obstacle à la victoire ?

Chanter en français n’est pas un handicap, c’est une force. Les autres pays aiment entendre des chansons en français. La France a toujours eu de la chance avec les ballades. Ce n’est pas un obstacle, peu importe la langue quand le coeur y est vraiment. Si le public et le jury est touché en français dès les premières notes c’est que la chanson est bonne car… il s’agit d’un concours de chanson avant tout.

Il y a deux autres candidats qui vont se battre pour représenter la France cette année. Est-ce que tu les connais personnellement ? Et si oui, peux-tu nous dire un petit mot sur eux ? 

Je ne les connais pas personnellement et je ne connais pas leurs univers. Je les ai croisé lors de l’enregistrement d’une émission et tout ce que je peux dire c’est qu’ils sont sympathiques. Je n’ai pas l’esprit de compétition car je ne pense pas que c’est un bon état d’esprit, nous sommes là dans le même but, représenter la France au concours de l’Eurovsion. C’est le public qui décide, un groupe pop rock, un boys band une chanteuse solo ? Au public de choisir. 😉

joanna

“Je veux que mon album reflète chaque partie de ma personnalité artistique et qu’on y sente toutes mes influences musicales différentes…” 

 

Même si la sélection française doit occuper beaucoup de ton temps en ce moment, je suppose que tu as d’autres projets en vue ? Un album en préparation peut-être ?

Je prépare mon album en effet. C’est un travail long et intéressant de travailler sur un projet d’album, car je veux qu’il reflète chaque partie de ma personnalité artistique et qu’on y sente toutes mes influences musicales différentes.

On sait maintenant que tu es une fan de la chanson Euphoria qui a gagné le Concours en 2012. Au passage, bravo pour ton interprétation acoustique. N’aurais-tu pas l’envie – voire la possibilité – de reprendre ce titre en single ? 

Merci beaucoup, je suis contente qu’elle vous plaise. C’est une bonne idée, ça me plairait beaucoup de revisiter ce morceau pour mon album.

Il me reste à te remercier d’avoir pris le temps de répondre à nos questions, et à penser très très fort au mot de cinq lettres pour ta participation à la sélection française. Peut-être as-tu un dernier mot à rajouter pour nos lecteurs ?

Je leur souhaite une merveilleuse année 2014 et j’espère qu’ils seront nombreux à me soutenir pour que j’ai l’honneur de représenter la France cette année. Je les remercie d’avance et j’espère que la chanson leur plaira.