Oulunsalo, petite bourgade de Finlande qui depuis 2013 a fusionné avec Oulu, voit la naissance de la future star de la chanson, Saara Aalto, le samedi 2 mai 1987, une semaine tout juste avant l’Eurovision de Bruxelles. Saara grandit au sein d’une famille qui porte la musique dans leur cœur. C’est donc très jeune qu’elle s’y intéresse en prenant des cours de piano dirigés par Olga Maslak, pianiste originaire d’Odessa, en Ukraine.

Quand on vous dit qu’elle a débuté très jeune… Saara n’a qu’un an lorsqu’elle fait sa première apparition à la télévision. La petite fille prodigue a d’abord appris à chanter avant d’apprendre à parler, et dès l’âge de cinq ans, elle compose sa première mélodie.

A onze ans, c’est avec une de ses propres compositions que Saara Aalto participe au concours Kotkan Merilaulukilpailut, concours qu’elle remporte ! Deux ans plus tard, en 2000, elle obtient un prix dans une compétition de piano.

L’expérience de la scène, Saara l’acquiert lors de nombreuses compétitions musicales. En 2003, elle remporte le concours de chanson Charlotte Church, organisé aux Etats-Unis, encore une fois avec une de ses compositions et l’année suivante, en Roumanie, elle représente la Finlande au Golden Stag International Song Contest.

En 2004, elle joint le groupe Heidi Kyrö pour tenter de représenter la Finlande au Concours Eurovision se déroulant à Istanbul. Mais le groupe n’arrive que neuvième sur douze de la compétition nationale.

L’année suivante, Saara décide de déménager à Helsinki pour continuer à y étudier la musique.

Ce n’est vraiment qu’en 2007 qu’elle se fait connaître du public finlandais, en participant à Talent Suomi. Elle enchaîne les prestations pour le grand bonheur du public et termine troisième de la compétition. 2007 sera d’ailleurs une année exceptionnelle pour la chanteuse qui enchaîne au théâtre en jouant le rôle de Kelsi Nielsen dans High School Musical 1 et 2.

Nous la retrouvons en 2008 et 2009 sur la scène de la sélection finlandaise pour l’Eurovision. En 2008, elle est choriste de la chanteuse Hanna Marsh (qui ne passera pas la barre des demi-finales), et en 2009 choriste de Riikka (également éliminée en demi).

En 2011, c’est en tant qu’interprète solo qu’elle se présente, dans l’espoir de représenter la Finlande à Düsseldorf. Et c’est presque gagné ! Avec la chanson Blessed With Love, Saara termine seconde derrière Paradise Oskar et sa chanson Da Da Dam.

L’année suivante, elle se présente au casting de The Voice Of Finland. Elle parvient en finale et termine deuxième de la compétition.

Devenue une star en Finlande, Saara souhaite toujours une reconnaissance au niveau international. Elle se présente donc une nouvelle fois à l’UMK dans l’espoir de représenter la Finlande à l’Eurovision 2016 qui a lieu à Stockholm. Et encore une fois, elle manque de peu le billet pour la Suède en terminant deuxième de la compétition nationale avec la chanson No Fear.  

Saara se rend alors la même année au Royaume-Uni où elle est sélectionnée pour participer au X-Factor. Les Anglais tombent sous le charme de la chanteuse et l’envoient en finale du show. Elle finit deuxième de la compétition.

Après avoir failli toucher la scène de l’Eurovision à deux reprises, Saara, éternelle deuxième, parvient enfin, grâce à l’YLE qui la sélectionne d’office, à voir son rêve se réaliser. Elle va chanter sur la scène de Lisbonne et représenter (enfin !) la Finlande au Concours. 

 

[Verse 1]

Closed my eyes,
so I couldn’t see it
Felt so numb,
but now I’m ready to feel it
[Pre-Chorus]
So tonight I’m making friends
With all the creatures that are hiding there under my bed
[Chorus]
I ain’t gonna hold on to these monsters anymore
Now I’m gonna let in all the light, tear down the walls
At my worst I found my army strong
All the demons are gone
You can try and scare me now, but I ain’t scared no more
I ain’t scared no more
(I ain’t, I ain’t, I ain’t scared no more)
[Verse 2]
It’s my life,
I’m ready to lead it
I’m gonna roll the dice,
you better believe it
[Pre-Chorus]
So tonight I’m making friends
With all the creatures that are hiding there under my bed
[Chorus]
I ain’t gonna hold on to these monsters anymore
Now I’m gonna let in all the light, tear down the walls
At my worst I found my army strong
All the demons are gone
You can try and scare me now, but I ain’t scared no more
(I ain’t, I ain’t, I ain’t scared no more)
[Bridge]
I ain’t scared no more
No, no, I ain’t scared, I ain’t scared
[Chorus]
I ain’t gonna hold on to these monsters anymore
Now I’m gonna let in all the light, tear down the walls
At my worst I found my army strong
All the demons are gone
You can try and scare me now, but I ain’t scared no more
(I ain’t, I ain’t, I ain’t scared no more)
I ain’t scared no more

L’annonce du choix de Saara Aalto, parvenue à nos oreilles le 7 novembre dernier, a été la bienvenue chez beaucoup de nos lecteurs.

A commencer par Antoine97 qui l’a « attendue » et « espérée » et qui nous dit être « fan et encore plus depuis son passage au X Factor où elle était de loin la meilleure à mes yeux ».

Excellente nouvelle pour MrGreen qui décrit le choix finlandais comme « excellent » et qui ajoute : « c’est une très bonne chanteuse donc c’est prometteur ! » Et de rappeler aux sceptiques la « sélection remplie de joke acts comme l’an dernier (Club La Persée, Gunther, Caveman…) »

Elio22, justement, est plus sceptique à l’annonce de YLE : « C’est dommage, on dirait un peu une solution désespérée, voyant que l’UMK se révèle infructueux…. Mais bon, qui sait, Saara à Lisbonne, terminera peut-être aussi deuxième ? »

L’un des plus enthousiastes est sans doute Yoann B qui se dit « euphorique de cette nouvelle ! ». Notre rédacteur ne tarit pas d’éloges sur l’artiste : « Saara est une SHOWGIRL et j’espère qu’ils vont jouer là-dessus avec une mise en scène comme elle sait les faire. »

Pascal ajoute que « Saara est une vraie fan du concours et on peut attendre d’elle du show. »

Quant à Maxime, il va de superlatifs en superlatifs : « GÉNIAL ! SUPER ! MERVEILLEUX ! FANTASTIQUE ! »

Ce n’est pas le cas de Mickaël qui n’aime « vraiment pas ses chansons et sa voix », ajoutant qu’on « va nous saouler avec pendant des mois (comme toujours dès que quelqu’un avec un lien plus ou moins fort avec l’Eurovision qui représente un pays) pour, à la fin, ne même pas être en finale. » Il lui souhaite cependant « bonne chance ».

C’est le 3 mars que s’est décidée la chanson qu’interprètera Saara sur la scène de Lisbonne. Les Finlandais avaient le choix entre Monster, Domino et Queens. Monster, la chanson favorite de bon nombre d’entre vous, est sortie vainqueur.

Romaric trouve « sa voix en live un peu décevante par rapport au clip vidéo sur YouTube mais c’est largement passable ! ». Il ajoute qu’elle « fera une finale sans aucune hésitation ! Mais un top 10 je ne sais pas trop…. Il faudra qu’avant sa demi-finale elle retravaille sa voix en live car pour l’instant c’est très bien mais pas magnifique ! » Mais il se dit « satisfait » du choix des Finlandais.

Quentin conclue par un « bof ». Il pense à un passage en finale, « mais sans étincelle. »

Francis n’aime pas et, après la sélection « n’aime toujours pas. »

Pascal va jusqu’à dire que « vocalement, et surtout sur le premier passage, c’était plutôt calamiteux. » Il se dit déçu et juge que Saara « s’est beaucoup reposée sur ses choristes. »

C’est un « top 10 assuré » pour BretagneLibre, et « il faudra qu’elle retravaille sa voix pour être dans le top 5, mais je ne me fais pas trop de soucis. Finland is back. »

Zipo se félicite : « la bonne chanson a été choisie. » Cependant, il n’est pas convaincu par la chanteuse. 

Adi025 ne cache pas sa joie : « Ma chanson préférée de toutes les sélections confondues est qualifiée pour l’Eurovision. Peut-être que sa voix n’est pas top mais nous sommes en mars. Comme pour la Biélorussie, elle a le temps de progresser. »

Pour Sakis, c’est « un top 10 » et pour rv qui n’est « pas fan », une « finale, mais pas un top 10 »

Madreselva estime que c’est un « super choix » et a « Et sinon j’ai trouvé les 3 mises en scène abouties et visuellement intéressantes (surtout pour Domino) C’était du vrai show ! »

Antoine se fâche, mais gentiment comme toujours : « Franchement, je ne comprends pas la levée de boucliers sur la prestation de Saara que je trouve excellente, avec une performance vocale vraiment très impressionnante. Après, ben… oui, c’est pas comme dans le clip, c’est le concept du live… Y’en a qui devraient reprendre une tisane !!! »

[poll id=”794″]

[poll id=”795″]

[poll id=”796″]

[poll id=”797″]

[poll id=”798″]

[poll id=”799″]

[poll id=”801″]

[poll id=”721″]

  • Saara Aalto a étudié l’anglais, le suédois, le français, le japonais et le chinois. Elle chante d’ailleurs dans plusieurs langues. Preuve en est de sa prestation de Let It Go, interprétée en 15 langues !

  • Et cette très belle interprétation en français du tube légendaire de Serge Lama.

  • On le sait, les Suédois ont la mainmise sur bons nombres de compositions de l’Eurovision, et ce depuis plusieurs années. La chanson de Saara (dont elle est co-auteur) a été co-écrite par Joy Deb et son épouse Linnéa, deux grosses pointures en ce qui concerne l’Eurovision. Ils ont écrit un total de onze chansons pour le Melodifestivalen, dont Statements, de Loreen l’an passé. Ils ont remporté le MF à deux reprises : en 2013 avec You, interprétée par Robin Stjernberg, et surtout en 2015 avec Heroes, qui a remporté le Concours Eurovision 2015.

  • Quant au quatrième co-auteur de la chanson finlandaise, il est anglais et s’appelle Ki Fitzgerald. Bon sang ne saurait mentir : il est le fils de Scott Fitzgerald, le chanteur qui, avec Go, a représenté le Royaume-Uni en 1988 et qui a bien failli gagner le Concours, à un point près. Mais Céline Dion était la meilleure.

  • Souvenirs… souvenirs… A part la chanson de Saara, lorsqu’on parle de monstres et de Finlande, ça vous évoque quoi ? Les gagnants de 2006 bien évidemment !