Depuis lundi, nous connaissons les sept chansons qui participeront à cette sélection unique qu’est l’Eurovision Song CZ. Pour rappel, elle n’aura lieu qu’en ligne et vous êtes appelés à y participer ! Si vous ne l’avez encore fait, rendez-vous sur l’application officielle de l’Eurovision et votez pour votre chanson favorite.

Quant à nous, il est plus que temps d’évaluer les forces musicales en présence et d’en déduire notre champion personnel. Place aux Loreen, place au sondage de l’EAQ !

LOREEN

Commençons par mon avis personnel sur la question. Bien entendu, cela n’est que mon opinion subjective sur la question. Si vous différez en la matière, exprimez-vous dans les commentaires.

Loreen a eu beau chercher, elle n’a pas trouvé une seule mauvaise chanson dans cette sélection en or 24 carats. La République Tchèque devient chaque année un peu plus, une nation eurovisionesque majeure.

ChansonsCommentairesLoreen
Barbora Mochowa – Among White & Black HolesUne autre excellente proposition de Miss Barbora Del Mochowa, dans la droite ligne de son True Colors. Trois minutes de grande classe musicale, à son image : aérienne, élégante et sophistiquée. AWBH est un morceau à haute valeur ajoutée qui nous emporte dans l’univers onirique et unique de son interprète. Barbora nous offre trois nouvelles minutes élevant la sélection tchèque et l’Eurovision vers les sommets de la production musicale contemporaine. Excellent, mais périlleux à transposer sur la scène du Concours. Plusieurs précédents démontrent que les jurés et les téléspectateurs demeurent sensibles à ce genre de propositions. Les mêmes précédents démontrent que d’autres restent au bord de la route. Un excellent choix potentiel pour la République Tchèque, à accorder avec un visuel de qualité égale.
Benny Cristo – KemamaVoilà une proposition intéressante sur le plan musical. Elle apporte de la fraîcheur et de la diversité dans une sélection éclectique à souhait. Kemama sonne contemporain et dans l’air du temps. Tout à fait ce que diffusent les radios actuelles. Sur un plan plus eurovisionesque, ce choix serait plus hasardeux. Le morceau ne décolle jamais et repose sur une composition très linéaire. On attend un feu d’artifice et un bouquet final. Mais nenni. Au final, une belle proposition pour une sélection en ligne. Une transposition réussie sur la scène du Concours semble cependant moins assurée.
Elis Mraz & Čis T – Wanna Be LikeUne proposition joyeuse, dynamique, dansante, mâtinée d’humour. Elis apporte sa bonne humeur et son énergie contagieuse à un morceau tout aussi dans l’air du temps. WBL donne envie de se lever et de se trémousser durant trois minutes. Ce qui fonctionne toujours à merveille au Concours. Du divertissement musical d’excellente qualité qu’envieraient bien des pop stars actuelles et qui se transposerait facilement sur la scène de l’Ahoy. Le passage rap de Čis T est un peu convenu. Les amateurs de chanson à texte, quant à eux, ne seront pas à la fête. Mais WBL demeure un choix appréciable pour la République Tchèque.
Karelll – At Least We TriedDe l’émotion, des paroles nostalgiques à tirer des larmes à une pierre, une ambiance musicale apparentée à Arcade. Karelll marche dans les pas de Duncan Laurence, sans le copier servilement. Il nous offre une excellente chanson dans la catégorie “ballade triste au piano”. Oui, on nous l’a déjà fait plus d’une fois à l’Eurovision. Mais il s’agit d’une formule inhérente au Concours. Force est d’avouer que Karelll réussit l’exercice à merveille. Le tout se servira, sans problème aucun, sur le plateau de l’Ahoy. La prise de risque sera nulle et c’est la seule véritable critique à adresser à ces trois minutes. ALWT qualifierait la République Tchèque en finale, mais ne la hisserait pas en haut du classement.
Olga Lounová – Dark WaterPour qu’une sélection eurovisionesque soit réussie, il faut au moins une ballade à poumons parmi les chansons en lice. L’ESCZ est à ce titre une sélection réussie, puisque sa ballade à poumons est un archétype du genre. DW respire elle-aussi la classe et le bon goût. Elle reprend tous les ingrédients attendus en la matière et ravira les aficionados. Il est à parier que dans les conditions du direct, Olga y apportera son professionnalisme et son talent. Fondamentalement, il n’y a rien à reprocher à DW. Néanmoins, même l’Eurofan le plus acharné éprouvera un léger sentiment de lassitude à l’écoute d’une proposition arrivant après une centaine d’autres quasi identiques. À mon sens, il y a mieux et plus novateur dans cet ESCZ 2020.
Pam Rabbit – Get UpPam prend Olga à rebours en nous proposant un morceau atypique, innovant, frais et contemporain. Elle explore plusieurs pistes musicales fort intéressantes. Son GU déborde d’imagination et d’audace. On y est branché directement sur les courants musicaux actuels. L’ensemble préserve cependant sa cohérence pop durant trois minutes. Si Pam s’attelle à concevoir une mise en scène aussi distinctive que sa chanson, elle marquera les jurés et les spectateurs et pourrait valoir un très bon résultat à la République Tchèque. Entendons-nous bien : les retraités lituaniens et les poétesses albanaises ne décrocheront pas leur téléphone pour elle. Mais Pam toucherait un public épris d’alternative musicale.
We All Poop – All The Blood (Positive Song Actually)Cela s’annonçait comme une grosse plaisanterie lourdingue, avec paroles scatologiques et musique de coussins péteurs. Sauf que non, pas du tout ! We All Poop nous offre un excellent morceau à la croisée des genres musicaux, ardu à classifier. Et c’est précisément ce qui le rend remarquable ! Le vidéoclip est perturbant et fera froncer les sourcils de Frank-Dieter Freiling. Mais ATB possède un excellent potentiel artistique, commercial et surtout, eurovisionesque. Il parcourt des pistes rarement empruntées au Concours, tout en restant accessible au plus grand nombre. Son authenticité et sa modernité en feraient une autre proposition tchèque de choix, dans le fil de Friend Of A Friend. Reste le nom du groupe. Le docteur Freiling l’approuvera-t-il ? À voir en cas de sélection. Mais, selon moi, il dessert ces trois minutes presque parfaites. L’orthographier W.A.P. pourrait pallier partiellement au problème. Comptez déjà que les commentateurs (à commencer par Peter Van de Veire) en feront leurs gorges chaudes…

Mais laquelle choisir ? Voilà toute la difficulté de cet ESCZ 2020 ! J’ai eu beau réécouter chaque morceau une dizaine de fois, je suis resté dans l’incertitude… Vous choisirez donc selon vos goûts et vos couleurs personnels. Les miens me portent spontanément vers Barbora Del Mochowa et sa voix de sirène tchèque.

Si l’on déplace la question du plan musical sur le plan compétitif, il me semble que We All Poop aurait plus de chance de marquer les esprits et de s’imposer au sein d’un panel eurovisionesque de haut vol. Le groupe ferait un concurrent de qualité et porterait la République Tchèque loin dans la compétition. Sans compter qu’il a déjà retenu l’attention de nombreux Eurofans…

SONDAGE

À votre tour à présent de vous exprimer ! Donnez-nous votre avis.

Sur ce, rendez-vous lundi prochain pour l’annonce du vainqueur !