Soluna Samay a réalisé le pire score en finale du Danemark depuis 10 ans,  mais cela ne l’empêche pas de continuer sa carrière puisqu’elle a sorti un second single qui a pointé en  18ème position des charts danois, “Come again (The Quetzal)”, un excellent morceau aux sonorités latino-américaines directement inspirées du pays natal de Soluna, le Guatemala, dont l’emblème est justement l’oiseau quetzal.

On peut voir d’ailleurs que Soluna a un quetzal tatoué sur le bras, ce qui vous avait peut-être échappé à Bakou si vous êtes restés fixés sur… sa casquette !