Bienvenue, bienvenue dans ce nouvel article. Aujourd’hui, nous allons parler d’une nouvelle langue… Le suédois.

Le suédois… Comme beaucoup le savent, c’est une langue germanique septentrionale, parlée en Scandinavie. Officiel en Suède et en Finlande, il est parlé par environ 10,4 millions de locuteurs.

Si le suédois ressemble beaucoup au norvégien et au danois, on peut le différencier assez facilement à l’écrit. En effet, le suédois utilise ä et ö alors que le danois et le norvégiens préfèrent æ et ø. L’alphabet suédois compte ainsi 29 lettres. Les 26 lettres que l’on connaît tous, auxquelles s’ajoutent å, ä et ö dans cet ordre. Dans un dictionnaire, on trouvera donc les mots en ö à la fin forcément.

Je me concentre sur la prononciation suédoise standard… En Finlande, le suédois peut être prononcé tout à fait différemment.

Niveau prononciation, ça se complique. Le suédois est TRÈS difficile à prononcer. On admet généralement que le suédois comporte un total de dix-huit voyelles en phonologie. Si généralement a, e et i ont des prononciations “habituelles” pour un francophone, o fera soit o soit ou ; u fait un son proche du u mais la langue un soupçon plus en arrière tandis que y se rapproche du u et du i français. å fait toujours ou presque o, ö comme en allemand, et ä… ça dépend des mots et/ou des dialectes. Des fois, ce sera un a assez ouvert, des fois comme le ä allemand. Et j’ai ici été très approximatif… Vraiment. Je tente d’apprendre moi-même le suédois, et je galère parfois sur la prononciation.

Pour la petite histoire, le a descend à la base du á qui marquait un a long. A long qui a finit par se prononcer o et s’écrire aa. Le second a a fini par s’écrire au-dessus du premier et c’est ainsi que å est apparu. Quant aux ä et ö, ils suivent la même histoire qu’en allemand… Un e qui finit au-dessus de la lettre.

Au niveau des consonnes… Le suédois possède bien des sons qui n’existent pas en français. Mais commençons par les simples. Les r se roulent, les h s’aspirent. Comme dans toutes les langues germaniques les font [j]. Les deux lettres problématiques sont g et k. g fait [g] et k fait [k] devant a, o, u et å tandis que devant e, i, y, ä et ö ils feront respectivement [j] et [ɕ]. ɕ étant un son extrêmement proche du ch français. Si proche qu’une oreille non-entraînée ne fera pas la différence. Par ailleurs, tj et kj feront aussi ɕ.

Je commence à me rendre compte que j’épilogue. Continuons avec les rétroflexes. Rd, rt, rs, rn et rl font des sons rétroflexes. Au lieu de produire simplement d, t, s, n, ou l, repliez légèrement le bout de votre langue contre votre palais. Et le meilleur pour la fin. Le sj/stj/skj (et sk devant e, i, y, ä et ö) et tant d’autres qui font le son [ɧ] qui n’existe (à ma connaissance) qu’en suédois. En anglais, ce son à fini par être surnommé le sj-sound. C’est une espèce d’aspiration assez indescriptible que je vous conseille d‘écouter plutôt.

Je ne pensais pas arriver à ce point. Waw. Je crois que là vous avez eu votre dose de linguistique pour longtemps.

Bien passons à la musique. Le suédois à l’Eurovision, c’était souvent à une époque, beaucoup moins actuellement. Le suédois a, bien sûr, été chanté par la Suède. Mais aussi par la Finlande à quelques reprises. Ainsi la chanson la plus ancienne en suédois remonte à 1958…

Quant à la chanson en suédois la plus récente… elle était interprétée par la Finlande en 2012.

Seules deux chansons en suédois ont remporté le Concours en revanche. En 1984, d’abord.

Puis en 1991, après un ex-æquo mémorable.

J’en arrive au moment où je vais devoir sélectionner de manière arbitraire et aléatoire. Commentez les autres que vous connaissez et aimez !

Bien ! Je crois que cela suffira pour aujourd’hui. La semaine prochaine je vous parlerai d’une langue tellement proche du proto-indo-européen qu’elle sert presque aux linguistes de machine à remonter le temps. Un indice géographique : cherchez près de la Russie.

D’ici là, portez vous bien !