Bientôt la fin du suspense….

C’est samedi que se déroulera la grande et tant attendue finale de Destination Eurovision. La France connaîtra sa chanson pour Tel-Aviv. Des favoris (deux en particulier) se détachent du lot. Mais nous ne sommes pas non plus à l’abri de surprises.

Je vous propose de revenir sur les candidats de cette finale avec mes impressions qui, vous vous en doutez bien, n’engage que moi et moi seul, sans refléter l’opinion du public et des autres rédacteurs de l’EAQ.

chanson dynamique, moderne, entraînante et au refrain catchy. Belle mise en scène, ça pourrait faire un bel effet à Tel Aviv.

Chanteur sympathique et charismatique, véhiculant un message fort. On attendait cependant une chanson un peu plus fédératrice pouvant épouser l’émotion du chanteur sur scène.

La plus belle voix de la sélection. Emotion garantie, mais chanson un peu trop vieillotte. Utilisation du mot “ritournelle” n’arrange rien. Nous sommes tout de même en 2019, saperlipopette !

Très bonne mise en scène. Chanteur sympa, mais chanson un tantinet ennuyeuse. En l’écoutant samedi dernier, j’ai pensé à la liste des courses que je devais lundi matin, c’est dire…

Prouve qu’on ne s’improvise pas chanteur. Belle mise en scène, voix puissante, présence indéniable sur scène et chanson pas piquée des hannetons. Un grand bravo.

Signature vocale, voix atypique et très agréable à écouter. Chanteuse manquant un peu de maturité. Jolie chanson mais manque cependant d’un petit quelque chose pour arriver au sommet.

Belle mise en scène, chanson catchy, on ne peut qu’être interpellé en l’écoutant. Très franchouillard, mais dans le bon sens du terme. Pourrait plaire à un public européen qui attend peut-être de la France une vraie chanson bien de chez nous.

Excellentes chanteuses, qui ne passent pas inaperçues sur scène. En revanche, la chanson n’a aucun intérêt et on ne la retient pas, même après l’avoir écoutée à plusieurs reprise. Gadin assuré à l’Eurovision.

Pour tout vous avouer, je n’ai pas de réel favoris dans ce Concours français. J’estime qu’il y a de très bons morceaux que j’aime écouter, mais pas de vrai coup de coeur. Aussi samedi je vais voter pour Seemone, à qui je n’ai octroyé que deux Loreen, car je me dis que tous vos commentaires dithyrambiques à son sujet ne sont pas le fruit d’une hystérie collective et qu’il y a donc moyen, avec “Tous les Deux”, de voir la France se classer très haut à Tel Aviv.

LE SONDAGE