Depuis hier, nous connaissons les dix chansons qui participeront à ce Dansk Melodi Grand Prix 2018. Le temps nous est compté : lançons-nous à coeur perdu dans notre habituelle confrontation d’opinions. Au plus bref, au mieux ! Voici tout d’abord les Loreen, qui vous indiqueront mon opinion personnelle et subjective sur les dix morceaux en lice. Vous trouverez juste après notre habituel sondage, qui vous indiquera l’opinion générale de nos lecteurs.

LES LOREEN

Loreen lève les yeux au ciel, la DR ne lui facilite pas la tâche. D’ailleurs, Loreen aurait bien envie d’aller à Copenhague, secouer le cocotier de la télévision publique danoise, jusqu’à ce qu’il en tombe une chanson renversante et puissante.

 ChansonsCommentairesLoreen
Ditte Marie - RiotBon morceau, bon début, bon crescendo. Puis arrivé au refrain, fait du surplace. De même, bonne production, bonne interprétation, mais sans surprise, ni renouvellement du genre. Au final, bonne proposition. Ne manque que d'un soupçon de piment pour être excellente.
Anna Ritsmar - StarlightSimplicité et efficacité. Début retient l'attention, mais à nouveau, une fois le refrain dépassé, ne progresse plus. Au Junior, pourrait viser le mini-Micro. Au Senior, trop léger et lisse. Au final, belle proposition. Manque aussi d'une dose de passion et d'émotion pour être excellente.
Rasmussen - Higher GroundRoger Pontare, y es-tu ? Mélange réussi entre musiques pop et ethnique. Très Melodifestivalen grande époque. Retient l'attention et emporte grâce à construction musicale. Mais très cliché eurovisionesque. Et très 2005, quand même. Aurait été parfait avec message engagé et composition plus affutée.
Sannie - Boys On GirlsPlaisir coupable de retrouver une vieille gloire de son adolescence... Morceau léger, dansant, mémorable, avec tout de même message intéressant. Bonne construction, bonne production. Mais là aussi, facilités et légèretés qui empêchent de toucher la perfection. Amuse et fait danser, sans pour autant décrocher les mâchoires.
Sandra - Angels To My BattlefieldDifficile de critiquer ces trois minutes. Difficile de les louer. Bonne chanson d'album ou d'ambiance. Mais rien qui ne donne envie de décrocher son téléphone. Ballade pop-rock très eurovisionesque. Évoque LP, sans les larmes, la sueur et la rage de vivre.
Lasse Meling - UnfoundTrois minutes de musique honnête, mais répétitive. Répète et répépète : simpliciste, banal, pas assez creusé. Pop à la guitare, jolie et écoutable, mais sans étincelle, ni feu d'artifice. Émotions plus interprétées que réellement vécues. Bref, manque de mamies pourchassées dans la neige par Staline.
Carlsen - Standing Up For LoveBel ensemble, belle harmonie, bel unisson. S'écouterait mieux dans voiture sur route des vacances qu'à Eurovision. Trop facile, trop stéréotypé, trop entendu. Évoque Lighthouse X au féminin. Danemark doit tenter autre chose. Un autre chose innovant, pointu, féroce, énergique, un autre chose que personne n'aurait encore entendu.
Karui - SignalsJustement : morceau plus intéressant. Ballade jazzy au piano, avec inserts contemporains. Bon début, belle voix, belle composition. Puis, sans surprise aucune : ne dépasse pas son refrain. Tourne un peu en rond. Finit par perdre attention de l'auditeur, alors que bon potentiel pour captiver. Frôle aussi l'excellence.
Rikke Ganer-Tolsoe - Holder Fast I IngentingIl en fallait bien une en danois... Alors autant que ce soit celle-ci... Bon, mais pas enthousiasmant. Schlager danois manufacturé. Manque d'authenticité, de profondeur, de noirceur ou a contrario, d'innocence. Trois minutes de musique bien produite, mais industrielle et sans âme.
Albin Fredy - Music For The RoadGuitare retient attention. Voix grave et chaude, aussi. Puis refrain et schmilblick n'avance plus. Dommage : couplets excellents et très prometteurs. Mais refrain trop cliché eurovisionesque. Chanson de cette sélection qui touche au plus près la perfection. Si seulement il était possible d'en ôter les inserts musicaux manufacturés pour les remplacer par une composition plus authentique, plus dépouillée ! Mériterait vraiment d'être sélectionné et retravaillé.

Vous m’avez vu venir avec mes gros sabots. Mon Eurodémon me souffle d’envoyer Sannie à Lisbonne, juste pour le rire, le second degré et les bons souvenirs que nous avons partagé, elle et moi, à l’époque. Mon Euroange, cependant, me souffle de choisir Albin Fredy. Et après réflexion, c’est lui mon favori de cette sélection. Albin chante très bien. Avec une présentation visuelle au cordeau, il pourrait se faufiler en finale. À titre personnel, je retravaillerais la musique de son Music For The Road. Ensuite, je croiserais les doigts. La deuxième demi-finale est une mission impossible, dont vous, lecteurs français, déciderez en âme et conscience. Nous, Belges et Suisses, nous en remettrons à votre décision.

LE SONDAGE

À votre tour de vous exprimer ! Donnez-nous votre avis !

[poll id= »656″]

Nous nous retrouverons donc samedi pour la grande finale de ce DMGP 2018 ! À samedi !