Ce soir, on continue le marathon suédois. L’attraction du soir : le retour de Dr. Alban, Monsieur “Sing Hallelujah” ! Dans le registre reine du disco, on retrouvera aussi Shirley Clamp… Bref, c’est un peu Les Visiteurs ; on ouvre les portes du temps et on découvre sous nos oreilles ébahies de vieilles chansons des années 90 qu’on veut nous faire croire avoir été méditées par des cerveaux de 2013… Ben voyons !

Cette série est plutôt meilleure que les précédentes, mais manque de tube… La première (Outtriger) et la dernière (Dr. Alban) sont clairement les meilleures et devraient passer, ou au moins en Seconde chance pour Dr. Alban. Mais ce ne sont pas des hits. Le reste nous donne un sentiment d’inachevé. Seul Oscar Zia est vraiment très mauvais.

 

 Artiste -
Chanson
CommentaireL'avis de Loreen

Outtriger -
Echo

Une grande chanson métal comme on n'en a pas eu depuis une paye au MF ! Mais la chanson se retient très mal.

EKO -
Red

Une chanson intéressante, avec une composition très prenante. La voix de la dame est en revanche assez pénible et la chanson pas emballante...

Oscar Zia -
Yes we can

Un mélange de vieille chanson des Backstreet Boys remixé avec quelque chose qui se voudrait venir de Michael Jackson. Le live est mauvais... Next !

Shirley Clamp -
Burning alive

Une chanson pas si mauvaise que ça, même si ça sonne vieille reine sur le retour. La prestation vocale est excellente mais la composition particulièrement mauvaise et vieillotte.

State of Drama -
All we are

Encore du soft rock qui se veut dans le genre hymne sans message, sous-AFIL... Bref c'est ni bon ni mauvais.

CajsaStina Åkerström -
En enkel sång

Une chanson folk qui enflamme les fans. C'est une très belle chanson, pas un tube, mais ça mérite d'aller en finale.

Ace Wilder -
Busy doin' Nothin'

Entourée de danseurs bagnards, Ace Wilder se prend pour la nouvelle Ke$ha. Sa chanson est pas mauvaise mais le live très mauvais.

Dr. Alban & Jessica Folcker -
Around the world

Un tube ragga-dance qui ressuscite Ace of Base et consorts... Un titre étonnant qui curieusement fonctionne vraiment bien grâce au talent de Jessica Folcker.