makemakes_1Un peu d’histoire

austriaL’Autriche vit un véritable conte de fée depuis mai 2014. Qui aurait pu prédire qu’un jour, l’Autriche allait remporter un deuxième titre à l’Eurovision ? Le pari était difficile, mais les autrichiens ont manœuvré avec intelligence en envoyant Conchita Wurst sur la scène de Copenhague. Conchita aurait pu être le énième travesti qu’on lâche sur la scène de l’Eurovision. Sauf que ce n’était pas le cas. La contribution autrichienne a surpris tout le monde. D’abord parce qu’on y voit un homme à barbe travesti. On se demande alors où veut en venir l’Autriche avec sa contribution. Et puis la chanson se déroule et, deuxième grosse surprise, elle est bonne. Aussi bonne que la voix de Conchita. Il est évident que si l’artiste avait chanté une chanson pop ringarde une plume placée au mauvais endroit avec en prime un maquillage outrancier, le succès n’aurait sans doute pas été au rendez-vous.

Bref, cela pour dire que l’Autriche méritait sa victoire, car comment rester insensible devant le spectacle que nous a offert Conchita !

Oui, c’est un conte de fée que vit l’Autriche, cette même Autriche qui s’était retirée de la compétition en 2006, 2008, 2009 et 2010 et qu’on pensait alors ne plus revoir, arguant du fait que le talent musical n’était plus le facteur déterminant du Concours, et ne voulant pas rester chaque année en demi-finale.

Les autrichiens ont fini par revenir, et même en se qualifiant pour la finale en 2011. Mais le pays n’a pas toujours eu de la chance à l’Eurovision. Car en effet, depuis l’instauration des demi-finales, et en 7 participations, ils ne se sont qualifiés en finale qu’à deux reprises, et ont chanté à trois Finales (ils étaient qualifiés d’office en 2004).

L’Autriche a aussi connu de grosse galère à ses débuts. En 1957, sa première participation se solde par une dernière place. Le pays obtiendra également le bonnet d’âne en 1961 et 1962. En 1964, ils envoient Udo Jürgens dans l’arène. Il termine 6ème. L’année d’après, le chanteur se représente. Il finit 4ème. Désespéré mais pas tant que ça, il retente sa chance une troisième fois consécutive et parvient enfin à décrocher le trophée avec « Merci Chérie ». Si Udo a assisté à la victoire de Conchita en mai dernier, il ne pourra malheureusement pas se réjouir de voir le Concours Eurovision à Vienne dans quelques jours, car le chanteur nous a quittés en décembre dernier.

L’Autriche a aussi connu de tristes périodes, notamment à l’époque des relégations, où le pays a été forcé de ne pas participer en 1998 et 2001.

Aujourd’hui, les mauvais jours sont derrière eux et ORF est particulièrement heureux d’accueillir l’Europe de la chanson à Vienne.

L’Autriche a obtenu le prix Marcel Bezençon de la presse avec la chanson gagnante de 2014.

C’est le Royaume-Uni qui a donné le plus de points à l’Autriche dans l’histoire de l’Eurovision, et vice-versa.

Le groupe

Il s’appelle « The Makemakes » et a été formé le 1er mai 2012. Il est composé de trois artistes : Dodo (Dominic) Muhrer (le chanteur), Max (Markus) Christ (le bassiste) et Flo (Florian) X. Meindl (le batteur).

Le nom de la formation est un nom dérivé de la planète naine Makemake, qui à son tour doit son nom à la Divinité Make-make dans la culture mythologique de l’Île de Pâques.

Un mois après la création du groupe sort le premier single, « The Lovercall » qui a fait son apparition dans les charts nationaux à la sixième place.

Le groupe s’est surtout fait connaître en 2013 lorsqu’à Vienne, il a fait la première partie du concert de Bon Jovi. En 2014, le trio sort un second single baptisé « Million Euro Smile », qui atteint la deuxième place aux charts autrichiens. 2015 sera peut-être leur grande année grâce à l’Eurovision.

La chanson

Elle s’intitule « I’m Yours » et a été choisie au cours d’une sélection nationale télévisée. La finale s’est déroulée le vendredi 13 mars (est-ce que ça va porter chance à l’Autriche ?). Jury (internationaux) et téléspectateurs ont été d’accord et ont plébiscité « I’m Yours ».

La chanson est une jolie ballade qui ne dénote pas dans le monde musicale de notre époque. Très bien écrite, très bien chantée, « I’m Yours » pourrait faire des étincelles à domicile, en même temps qu’un joli succès commercial si elle venait à gagner.

Votre avis

  • Sur la chanson

autriche-ch

  • Sur le groupe

autriche-art

Vous êtes une majorité à aimer la chanson autrichienne. Le pays hôte fait parfois figure de favori. Ce n’est pas le cas cette année. Les bookmakers ne croient pas à une seconde victoire consécutive pour l’Autriche. Coincée quelque part entre la Pologne et la Hongrie, “I’m Yours” ne séduit pas les parieurs. (25ème du tableau à l’heure où nous écrivons cet article).

 

N’oubliez pas les paroles

Anytime that you’re thinking of me

That you might want me, I come on over

Don’t you know, anytime, anyplace, I am yours

You’re a lesson that I love learning

So anytime that you’ve got a yearning

Don’t you know, anytime, any place, I am yours

You’re the one I belong to, the one thing that feels true

Everything that I could ever want

If you ever need me, I’m waiting on you

To arrive through the door, anytime, any place, I’m yours

If you’re hoping for second chances

Of stolen kisses, I got the answer

Don’t you know, anytime, any place, I’m yours

You’re the one I belong to, the one thing that feels true

Everything I could ever want

If you ever need me, I’m waiting on you

To arrive through the door, anytime, any place, I’m yours

You’re the one I belong to, the one thing that feels true

Everything I could ever want

If you ever need me, I’m waiting on you

To arrive through the door, anytime, any place, I’m yours

Anytime, any place, I’m yours

Le scénario en cas de victoire

Il faudra d’abord que l’Autriche regarde ses comptes et voit si le pays est capable d’organiser un deuxième concours de suite.

Et si oui, le scénario a été écrit cette année, où nous avons eu quatre villes candidates. Il est possible que, pour varier les plaisirs, Innsbruck et son Olympiaworld obtiennent le Concours, ou encore Graz avec son Stadhalle à elle.

makemakes_2