Sarajevo

Dix ans de Bosnie-Herzégovine, et pas grand chose à dire… Car les quatre chansons ayant participé pour la Bosnie ont été choisies en interne par le diffuseur BTRH, et car le pays fait désormais partie des “inactifs” du concours.

Avant 2010… La Bosnie est un des pays en vue au concours, comme la plupart de ses voisins, grâce au réservoir important de voix dont elle dispose au télévote : voisins, réfugiés expatriés, autres pays musulmans… Toujours qualifiée, elle parvient à la 3ème place en 2006. Dès lors, un Eurovision à Sarajevo serait tout sauf impossible…

En 2010, c’est Vukašin Brajić, connu de la dernière Star-Academy balkanique, qui est choisi pour apporter une touche de modernité aux propositions bosniennes. Mais il ne termine que 17ème, le pire résultat du pays depuis 1997.

La relève est donc assurée en 2011 par une ancienne valeur sure : Dino Merlin, star qui avait cartonné en 1999 avec “Putnici”. Sa chanson “Love in rewind” est un succès ! Il termine 6ème. Le choix de la BTRC se porte alors pour 2012 sur ni plus ni moins qu’une choriste de Dino, Maya Sar. Celle-ci ne termine que 18ème avec sa ballade “Korake ti znam”.

Dès lors, la Bosnie se retire pour des raisons financières. Elle ne reviendra que pour une parenthèse ratée en 2016 grâce à un sponsoring exceptionnel qui permet la participation du quatuor Dalal, Deen, Ana Rucner & Jala. La chanson aboutit à la première élimination du pays en demi-finale… La Bosnie se retire alors une nouvelle fois, et ce définitivement… Le retour de la Bosnie-Herzégovine à l’Eurovision est très peu probable eu égard aux dettes conséquentes accumulées auprès de l’UER…

La Bosnie-Herzégovine est 40ème de cette décennie avec 231 points.

Le top : Dino Merlin, 6ème en 2011.

Le flop : Dalal & Deen ft. Ana Rucner & Jala, 11ème en demi-finale en 2016.