AUSTRALIE 2018 – « Pourquoi croit-on qu’il faut devenir quelqu’un d’autre afin de se sentir vivante »

C’est au nord de l’Australie, à Darwin, que Jessica Mauboy voit le jour le 4 août 1989. Son père Ferdy, électricien, est originaire d’Indonésie tandis que sa mère Therese est aborigène et vient de la tribu Kuku Yalanji nichée dans les régions pluvieuses de l’extrême nord du Queensland. Jessica a quatre sœurs. Sandra, Jenny et Catherine sont plus âgées qu’elle, tandis que Sophia est la petite dernière.

Jessica le dit elle-même : la maison dans laquelle elle a grandi était la plus bruyante du quartier. Toute la famille étant des passionnés de musique, la maison était en quelque sorte une gigantesque boite à musique. Tandis que sa mère se prêtait souvent au chant, son père l’accompagnait à la guitare.

Enfant, Jessica chantait à la chorale de son église, accompagnée par sa grand-mère Harriett. A 14 ans, elle prend part à sa première compétition, un festival de country music à Tamworth, qu’elle remporte. Cela lui permet d’aller à Sydney, où elle obtient un contrat d’enregistrement avec la firme Sony Music. Elle sort une cover de la chanson de Cyndi Lauper Girls Just Wanna Have Fun . Mais par manque d’opportunité, Jessica retourne à Darwin.

L’histoire aurait pu en rester là. Mais c’était sans compter la persévérance de la jeune artiste et l’émission Australian Idol. Jessica se présente aux auditions avec la chanson  I Have Nothing de Whitney Houston. Elle charme le jury et obtient les trois « oui » pour continuer l’aventure. Celle-ci se poursuit jusqu’en finale. Finale qui se déroule au prestigieux Opéra de Sydney. Jessica termine deuxième de la grande aventure, derrière Damien Leith.

Deux semaines après la fin de l’émission, Jessica signe un contrat avec Sony BMG et, trois mois plus tard, sort son premier album. Baptisé The Journey, c’est en fait un double disque Live (CD et DVD) qui comporte les meilleures performances de la chanteuse à Australian Idol. L’album, qui déboule directement 4ème des ventes en Australie, sera certifié plus tard disque d’or.

En septembre 2007, Jess remplace Ricki-Lee Coulter au sein du groupe Young Divas et participe au deuxième album de la formation. Titré New Attitude, l’opus sort le 24 novembre. L’extrait Turn Me Loose parvient à la 15ème place des ventes de disques en Australie. L’album, quant à lui, a été certifié disque d’or.

Après un voyage en Indonésie patronné par le gouvernement australien afin de promouvoir des liens plus étroits avec ce pays, Jessica commence à travailler sur son premier album et annonce son départ des Young Divas.

L’album Been Waiting sort à l’automne 2008 et obtient un double disque de platine, signifiant la vente de 140.000 exemplaires. Tous les extraits de l’album ont été un succès : Running Back, en duo avec le rappeur Flo Rida, est le premier extrait de l’album. Il parvient jusqu’à la troisième place des ventes. Jessica sera enfin numéro 1 des charts avec le second single de l’album, Burn. Les quatre autres extraits ont tous été certifiés disques d’or.

En 2010, Jess ajoute une corde à son arc en jouant la comédie dans le film musical Bran Nue Dae, au côté de l’oscarisé Geoffrey Rush.

Trois ans plus tard, elle intègre le casting de The Voice of Australia en tant que mentor de l’équipe de Ricky Martin, qu’elle coache pour les battles. 2013 est également l’année de la sortie de son troisième album solo : Beautiful qui entre à la troisième place des charts australiens et qui sera certifié platine.

C’est en 2014 que l’Europe entend parler d’elle. Elle est choisie pour chanter lors de l’entracte de la deuxième demi-finale. Un interlude consacré à l’Australie et sa passion pour l’Eurovision. Elle interprète sur la scène de Copenhague Sea Of Flag. Suivra ensuite une performance à la cérémonie des jeux du Commonwealth à Glasgow. L’année suivante, en février, c’est à l’ouverture de la coupe du monde de Cricket à Melbourne qu’elle est invitée à chanter.

Jessica bat un record en 2016 en devenant la première artiste féminine indigène à truster la première place des charts trois semaines consécutives avec l’album comprenant les chansons originales de la série The Secret Daughter. Série dans laquelle Jessica a le rôle principal. En 2017, outre la saison 2 de Secret Daughter, l’artiste fait une tournée dans toute l’Australie.

 

 

Why do we feel like we need to try
Why do we believe that we need to be somebody else
To feel alive

Why do we make
Why do we keep making the same mistakes
And believing that it won’t make a difference if we try
To break away

I know, I know what you must be thinking
That we are powerless to change things
But don’t, don’t give up
‘Cause we got love, ’cause we got love

I won’t throw my hands up to surrender
‘Cause love is stronger than fire
So don’t, don’t give up
‘Cause we got love, ’cause we got love

Time, don’t you think it’s just a waste of time
When we’re always fighting
Over material trivial things
In this life, yeah

I don’t understand why we don’t get it right
Why do we keep going round and round
At the end of the day
We’ve only got ourselves to blame

I know, I know what you must be thinking
That we are powerless to change things
But don’t, don’t give up
‘Cause we got love, ’cause we got love

I won’t throw my hands up to surrender
‘Cause love is stronger than fire
So don’t, don’t give up
‘Cause we got love, ’cause we got love

(We got love)
(We got love) We got love, we got love
(We got love) We got love

I know, I know what you must be thinking
That we are powerless to change things
But don’t, don’t give up
‘Cause we got love, ’cause we got love

I won’t throw my hands up to surrender
‘Cause love is stronger than fire
So don’t, don’t give up
‘Cause we got love, ’cause we got love

‘Cause we got love

En Français

 

Ce qui est écrit en bleu est positif, ce qui est écrit en rouge est négatif et ce qui reste en noir est un avis mitigé. Cela vous donne une vue d’ensemble de ce que les fans pensent de la chanson. Si le texte est à dominance bleu, ça veut dire que la chanson a une bonne appréciation générale. En revanche, si le rouge domine, c’est plutôt mal barré pour le pays.

L’annonce de la participation de Jessica Mauboy, le 11 décembre, a été accueillie avec joie par certains et scepticisme par d’autres.

Manu ne cache pas sa joie. Il « adore cette artiste ! » et a « hâte d’entendre le titre choisi ».

Pour Pascal, « l’Australie revient à une artiste avec du métier et cela permettra sans doute d’effacer la performance en demi-teinte d’Isaiah en 2017, qui était un peu trop « vert » ».

Bêta X est « comblé, aux anges », expliquant que « La SBS a fait plus qu’un excellent choix en choisissant Jess ! Elle est une excellente interprète, pour l’avoir entendu chanter en direct au Carols by Candlelight de l’an dernier… » Il est « sûr qu’elle sera à la hauteur à Lisbonne l’an prochain, et qu’elle gommera l’inexpérience d’Isaiah et les avis critiques qu’on avait de l’Australie l’an dernier à cause de son résultat. »

La prestation de Jessica à l’Eurovision 2014 n’a pas convaincu nombre d’entre vous. Ainsi, pour André, c’est « NON ! Pourquoi ? Parce qu’à Copenhague, elle nous a offert une des pires prestations vocales de la soirée ! J’espère pour l’Australie qu’elle aura pris des cours de chant en 4 ans, parce que n’est pas Dami Im qui veut ! »

Sakis n’est pas de cet avis et pense que la chanteuse « va faire un malheur » et qu’il « lui faut une chanson qui lui ressemble ».

Pour Nico, Jessica est « une belle artiste » qui « semble manquer d’assurance en direct », mais ajoute que « cela se travaille ».

Zipo attend la chanson avant de se prononcer, car il « ne connaît guère cette artiste ».

Si Antoine97 n’est pas plus enthousiasmé que ça, il admet « que quelque chose de spéciale émane de cette artiste. Elle est très charismatique et elle paraissait naturelle à Copenhague en 2014. Ne nous mentons pas, le naturel est quelque chose de peu fréquent au concours et ceux qui en font preuve sont souvent récompensés. »

Il a fallu attendre le 8 mars avant que l’Australie ne dévoile la chanson de Jessica.

alexandre pense que l’Australie aura « très probablement une très bonne place. »

Pour Zipo : « C’est une bonne chanson et une excellente interprète : rien à dire sur ces deux points. Mais c’est de la variété classique sans la moindre originalité. En fait, c’est nettement mieux qu’en 2017 mais ça reste en dessous de 2016 ; c’est un peu comme si l’Australie souhaitait assurer une place en finale mais surtout ne pas gagner… »

Alexandre estime que c’est « Clairement la moins bonne chanson de l´Australie depuis ses débuts. » Il la trouve « sans intérêt et un peu ennuyeuse »

Si Mimi2 a le sentiment qu’il n’y « a rien à jeter », elle estime que c’est « une chanson sans relief, une chanson trop facile, du tellement déjà entendu ! »

Pascal compare la chanson à celle de Céline Dion « I’m Alive ». Il lui trouve de « grosses similitudes »

Adi025 estime que « c’est une bonne chanson, mais il y a un manque d’originalité. Beaucoup de pays chantent de la pop. Cette chanson mérite la finale mais pas un top 10. Je pense que l’Australie sera encore une fois surcotée par les jurys… »

Francis ironise : « Au moins, l’Australie fait dans la diversité : trois chansons sur quatre composées par le même duo. C’est vraiment un plus au concours, ce pays. »

EuroPhilou est de l’avis de beaucoup d’entre vous : « Nous pourrions être en 2009. Nous pourrions être en Suède. Comme déjà dit ici, c’est une bonne chanson mais rien d’innovant, rien de surprenant, pas de gimmick entêtant, du déjà maintes fois entendu… »

Dom intervient sur notre blog pour nous faire une excellente analyse complète et intelligente de la chanson, qu’il soutient à fond : « Voici ce que nous avons de mieux jusqu’à maintenant. Pas d’intro (ça arrive souvent à l’ESC). Le début ultra épuré, juste une petite nappe, garde le mystère sur ce qui va suivre et on n’est pas déçu. Les éléments rythmiques sont très bien amenés avec un petit FX et des timbales sur lesquelles est placé un joli delay. Cette orchestration, c’est tout ce que j’aime: petits accords de piano bien sentis, tambourins, rythmique riche. Pas de violons (ou à peine dans les nappes) et pas non plus de ces petites voix synthétisées modernes que l’on entend dans la majeure partie des titres pop actuels (l’ESC ne fait pas exception à cette règle) C’est un bon choix de ne pas les avoir utilisées dans ce titre. En plus, la chanteuse est extrêmement précise avec une jolie voix, sans glissendo à tout va, juste quelques petits effets qui la démarquent. J’aime ces structures classiques et le bridge ajoute vraiment un plus à l’ensemble du titre. C’est du lourd, moi je dis. »

Pour Nico, l’analyse est tout autre : « C’est du Céline Dion réchauffé, j’aime pas trop mais je pense que cette chanson va avoir quand même du succès à Lisbonne. L’artiste est parfaite pour moi mais c’est le titre qui est beaucoup trop désuet à mon goût. »

Autre comparaison : « C’est de la pure Teen Pop Made in Disney Chanel » selon Daniel : « C’est un registre parfait pour des enfants ou ados mais pour les adultes ça me parait vraiment très soft. Je pense que ça passe en final mais avec un doute. »

Pour Philippe, « l’Australie se trouve prise au piège de la participation chaque année et non unique. On ne peut pas réussir un coup de maître à chaque fois et impossible de trouver des artistes chaque année au top … » « Une descente en pente douce avec normalement un classement encore moins bon que l’an dernier, avec encore moins de chance du côté des jurys pour sauver un éventuel mauvais télévote … Pour une chanson qui n’apporte rien … »

James nous dit que « c’est moins pire que ce à quoi » il « s’attendait » : « Effectivement, il y a 5 ou 6 ans, j’aurais été très content d’entendre une chanson pop comme celle-ci au concours. Maintenant, je trouve ça ni bon, ni mauvais: juste trop commun. J’écris ce commentaire juste après une première écoute et je n’ai rien retenu de ce que j’ai entendu… Il n’y a que la mise en scène qui pourra à mes yeux réhausser ce morceau trop générique… je reste indifférent à cette proposition. »

Jean Michel pense qu’un « top 5 est assuré pour l’Australie à Lisbonne ».

Quentin « n’aime pas du tout ». Même s’il reconnaît que « la chanson n’est pas mauvaise » il trouve que « c’est sans originalité, sans prise de risque. »

Antoine97 vient défendre la chanson : « Je vous trouve tous (ou presque) durs avec cette chanson. Rien de neuf sous le soleil c’est clair mais la compo est plus que réussie. C’est du déjà entendu mais ce n’est pas daté, je dirais même que c’est intemporel. Faut voir le live mais je pense que la finale est déjà acquise. Je pense juste que ça ne fera pas un top 10. »

Taron « aime beaucoup ! » : « C’est certes pas très original mais elle apporte une grosse bouffée de bonheur (et du soleil ^^ ), je trouve! C’est une chanson pop qui me donne vraiment envie de danser et je trouve le refrain efficace. Pas vraiment de temps morts dans cette chanson, c’est un bon titre, meilleur que 2017 mais en deça de 2015 et 2016. J’espère juste que les jurys ne surcoteront pas cette chanson… »

Antoine reconnaît que « c’est propre » et « bien martelé » mais que « c’est pas très excitant… Mais bon, ça va finir haut de toute façon… »

Selon Bêta X « Jessica peut viser un top 10 voire un top 5 à Lisbonne ». Il argumente : « « We got love » est une chanson moderne et optimiste, tout ce que j’aime et ce que j’attendais venant de l’Australie pour cette année (les ballades, on les laisse au placard svp). Et Jessica est une très bonne interpréte, qui de plus est très charismatique. Lui manque plus que ZE tenue et ZE mise en scène. Mais sinon elle s’en tirera très bien au Portugal. Je lui souhaite une bonne chance 😉 »

 

Quelle est votre opinion personnelle de Jessica Mauboy ?

View Results

Loading ... Loading ...

Quelle est votre opinion personnelle de "We Got Love" ?

View Results

Loading ... Loading ...

Selon vous, quelle est la probabilité que l'Australie se qualifie pour la finale ?

View Results

Loading ... Loading ...

Si vous faisiez partie de votre jury d'experts national, quelle cote eurovisionesque attribueriez-vous à Jessica et à sa chanson ?

View Results

Loading ... Loading ...

Si vous étiez Salvador, comment résumeriez-vous votre impression générale ?

View Results

Loading ... Loading ...

Enfin, entre les trente-trois chansons choisies jusqu’à présent, laquelle préférez-vous ?

View Results

Loading ... Loading ...

Question subsidiaire : après l'Australie, vous en êtes convaincu.e, le prochain pays à faire ses débuts à l'Eurovision sera...

View Results

Loading ... Loading ...
  • David Musumeci et Anthony Egizii est un duo d’auteurs/compositeurs qui ont fondé leur société de production baptisée DNA. C’est un peu les Stock/Aitken/Watermann du XXIe siècle. DNA est un duo fertile qui a composé des chansons pour des grandes stars comme Ricky Martin, Geri Halliwell, The Veronicas, Delta Goodrem. Ils sont les auteurs et compositeurs de la chanson qui a fait découvrir Dami Im à l’Australie, à savoir Alive.

  • Ce sont eux qui ont écrit les deux dernières participations de l’Australie à l’Eurovision, à savoir Sounds Of Silence…

  • …. et Don’t Come Easy.

 

(11 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Effectivement, j’ai ironisé sur l’Australie… mais j’aurais aussi dû dire que je trouve cette chanson agréable. Elle est dans ma série B – celle des chansons que j’écoute avec plaisir mais sans qu’elles me transportent.
    En tout cas, la finale et une place dans le Top 10 sont inévitables.

  2. Vu que l’année dernière , l’Australie a cartonné auprès du jury avec Isaiah alors qu’il n’y avait pas de quoi sauter au plafond. Je suppose que l’Australie va engranger des points juste parce que c’est l’Australie. Je trouve cette chanson moyenne.

  3. Encore une fois je n’avais pas donné d’avis. Et bien honnêtement c’est… banal. Chanson très bien produite, qui s’écoute bien, qui n’est pas mauvaise… mais qui n’évoque rien pour moi… Bilan neutre donc. Ni bon, ni mauvais, juste… normal. Et avec ça Jessica se classe 32e chez moi.

  4. – Jessica a une très belle carrière nationale et commence à se faire connaître au niveau international : j’espère que cette chanson y contribuera…

    – En effet, je constate que l’Australie a fait 3 fois appel aux mêmes auteurs-compositeurs : si cette année se révèle être  » moyenne  » au niveau du résultat final, peut-être y aura -t-il une évolution l’an prochain…

  5. L’Australie est à la 5ème place de mon classement général et officiel des chansons de l’Eurovision 2018. Et prend également la même place dans mon classement de la Grande finale (dans mon  »Cloud Nine » aussi, du coup). Le pays finit sur le podium de mon classement de la 2ème demi-finale : 2ème 🙂

    Que dire sur ce que propose l’Australie pour 2018 ?

    J’ai déjà écrit tout ce que je pensais de Jessica et de  »We got love » dans la rubrique  »Votre avis ». Je ne reviendrai pas sur mes propos.

    L’an dernier, même si j’adorais vraiment sa chanson, je surestimais beaucoup Isaiah et surcotais l’Australie. Je suis plus raisonable cette année, je le fais moins, le pays n’aura plus mes faveurs comme les années précédentes. Même si, avec la 5ème place que j’attribue à Jessica Mauboy, c’est un peu dur à avaler x) Mais j’ai mes raisons. Cette année, j’aime la chanson australienne pour ce qu’elle est, pour sa valeur, pour ce qu’elle transmet (de la joie et de l’optimisme), j’aime sincèrement  »We got love » ❤ Et pour 2018, je favorise les chansons country, dansantes, étonnantes, fun, joyeuses, optimistes, porteuses d’espoir, positives, rock, rythmées etc … et délaisse les ballades dramatiques, qui se veulent émouvantes et larmoyantes etc … Ce qui explique les mauvaises places que prennent les ballades cette année dans mon classement général, leur faible nombre dans mon classement de la Grande finale (4-5 à tout casser), ainsi que la bonne place de  »We got love » dans mes classements (parce qu’elle est optimiste et tout et tout) 😉

    ☆ Info bonus : je retourne à Sydney vendredi prochain ! Je suis super content mais aussi un peu déçu. Car Dami Im est à Sydney en ce moment. Elle y fait la promotion de son nouvel album  »I Hear A Song » et effectue un tour des centre-commerciaux de la ville pour y rencontrer ses fans, discuter avec eux, leur signer des autographes ou encore faire des selfies (elle sera dans un Westfield que je connais comme ma poche en plus). Malheureusement pour moi, elle finira son tour dans la ville jeudi prochain, la veille de mon arrivée, donc je la louperai. Ce qui est vraiment dommage car je rate encore une occasion de rencontrer un ex-candidat de l’Eurovision et que je voulais rencontrer Dami en personne x’)

    J’espère croiser Jessica alors 😀

  6. Mon avis au sujet de cette chanson est toujours le même, ce n’est pas une chanson qui se démarque, elle est vraiment très banale, c’est du déjà vu et entendu, rien de neuf sous le soleil. Pourtant les bookmakers semblent beaucoup l’apprécier, à un tel point qu’elle figure désormais dans le Top 6 de la finale. La France est 10ème , la Belgique 4ème et c’est toujours notre cocote israélienne qui caracole en tête du classement. Je ne parle même plus de la Suisse qui fait un véritable exploit en se positionnant à la 39ème place. A ce taux là, autant ne pas se déplacer à Lisbonne. Si je faisais partie de la délégation de notre pays, j’enverrai plutôt un hologramme de Lyss Assia , la Grande Dame qui vient de nous quitter, interprétant  » c’était ma vie  » Peut être qu’à ce moment là, ces infâmes bookmakers auraient un peu de respect pour notre pays en lui prédisant une place honorable !

    Pour revenir à Jessica, même si je trouve que sa chanson est très moyenne et qu’elle manque de relief, je suis persuadé qu’elle sera dans le Top 10 de la finale à Lisbonne, peut être pas au niveau du télevote mais plutôt grâce aux jurys internationaux à qui ont a peut être demandé de rester fair-play avec l’Australie afin d’éviter que ce pays se retire. qui sait ?

    1. voici le classement :

  7. J’avais été très critique lorsque la chanson est sortie. Mais bon, moi quand je l’écoute dans ma voiture, je m’éclate bien quand même. Je n’ai pas envie aujourd’hui de jouer les Télérama de l’Eurovision. C’est peut-être une suédoiserie, une chanson fast-food… appelez-là comme vous voudrez, mais quand je l’écoute, ça me met de bonne humeur. Alors un bon plat raffiné c’est bien, mais croquer de temps en temps dans un bon McTasty bien moelleux, ça fait du bien aussi 🙂

    1. je suis d’accord…c’est pas révolutionnalre mais festif et tout à fait adapté pour nos agapes de Mai.

      Du coup elle frôle mon top 10.

  8. J’aime toujours cette chanson! Elle a même grandi en moi. Une chanson un peu trop générique mais elle est très bien produite et j’espère qu’elle terminera à une bonne position.

  9. Jessica Mauboy je l’ adore et je la trouve toujours souriante et positive ….Australie a Eurovision c’est pour moi toujours un regal j’ espère juste que ce pays restera longtemps a Eurovision et si on pouvait aussi rajouté le ou la gagnante des eurovision Asiatique sa serait formidable…..Bonne chance a nos amis australiens….

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :