Salutations distinguées, chers lecteurs et lectrices, ou plutôt Zdravo l’EAQ !

Une semaine et deux jours se sont écoulés. Mardi dernier, je vous annonçais le calendrier de l’EMA FREŠ, mais surtout, le nom des 18 participants de cette nouvelle présélection mise en place par RTV SLO afin d’offrir à deux jeunes talents la possibilité de concourir en finale de l’EMA au mois de février prochain et de se mêler à la lutte pour décrocher le fameux golden ticket pour Rotterdam. Avant-hier, la télévision publique nationale nous annonçait la composition des duels qui rythmeront le mois de novembre et la première moitié de décembre.

Alors que se profile un week-end de trois jours qui ne sera sans doute pas de refus pour beaucoup d’entre nous, nous ferons à partir d’aujourd’hui connaissance avec les candidats en trois temps – et c’est déjà probablement suffisant, surtout que vous allez bientôt être submergés d’articles à la sauce slovène (à croire que le pays n’aime guère la demi-mesure, tel un certain Rem_Coconuts).

Roulement de tambour donc. Et en images et en sons (encore heureux), voici les portraits des six premiers candidats de l’EMA FREŠ, ceux qui s’affronteront donc dans les duels de la première semaine. Prêts à les découvrir ? Alors, comme dirait l’autre, Pojdimo !!

Duel 1 (lundi 4 nov.) : Stella vs Pia Nina

STELLA

L’image contient peut-être : 1 personne, plein air, gros plan et nature

Pour ce premier duel, laissez-moi introduire une jeune chanteuse répondant au pseudonyme de Stella. De son véritable nom Špela Jezovšek, elle est originaire de Šentjur. Elle rêve de participer à l’Eurovision depuis son enfance et suit le concours avec fidélité chaque année. Elle n’a que dix-neuf ans et elle est loin d’être une novice. Véritable artiste en herbe, elle touche à une multitude d’arts. Elle effectue ses premiers pas dans une école de danse à l’âge de quatre ans, étudie le piano et le violon dans l’école de musique de sa ville, avant de se lancer dans l’apprentissage du chant et de l’ukulélé au Studio Vocal BK de Celje. Il y a quatre ans, alors encore adolescente, elle sort un premier titre intitulé Dokler et joue dans le film Zadnji krog d’Igor Peconer et Mark Slatinek.

Elle participe à de nombreux festivals et concours qui lui ont permis de remporter de nombreux trophées tant dans son pays (Brinjevka, FeNS, Voix de la jeunesse, Bled Golden Microphone) qu’à l’international.

Alors qu’elle vient d’être déclarée vainqueure d’un festival en Roumanie, elle est castée pour la huitième saison de X-Factor Romania en 2018 et se retrouve sélectionnée pour participer à l’émission. Membre de l’équipe de Ștefan Bănică, Jr., elle atteint le top 40 de la compétition, mais se retrouve éliminée sur décision de son mentor lors du Four-Chair Challenge. Ce choix sera loin de faire l’unanimité parmi les téléspectateurs roumains.

Mais ce n’est que partie remise, car 2019 sera l’année de Stella. Elle remporte le prix New Talent et celui de la meilleure performance artistique à sa quatrième participation au FeNS (grand festival slovène qui a accueilli par le passé des artistes tels que Lea Sirk, Tinkara Kovac, Eva Boto ou Siddharta pour ne citer qu’eux) avec son nouveau titre, Ocean, qui tourne depuis en radio. Elle est même élue meilleure chanson de la semaine au mois de septembre par les internautes du site Sounds of a Wide World, face au dernier titre de Jessica Mauboy entre autres, succédant à de nombreuses eurostars telles que Lena, Adelen, Cesar Sampson, Jurijus, Michael Schulte, Eye Cue, Zena, Laura Rizotto ou encore un certain Luca Hänni avec She Got Me…

C’est avec le titre Tukaj in zdaj que Stella participe à la première édition de l’EMA FREŠ. Pour tenter de décrocher sa place en finale, elle affrontera…

PIA NINA

Originaire de Kranj (Alpes slovènes) Pia Nina Struznik est âgée de dix-neuf ans. Elle dit qu’elle est venue au monde avec de la musique et que le chant lui permet d’être libre et de se retrouver en paux avec elle-même. C’est une autodidacte qui s’inspire d’interprètes telles que Peggy Lee, Lauryn Hill, ou encore Sade. Elle a passé plusieurs mois en studio pour créer des chansons et a participé au TEDxLjubljana, un concert organisé par l’ONG TEDx (dont le travail est consacré à la diffusion des idées), en 2018. Elle se produit également dans des bars de sa ville natale et publie des covers sur le net.

C’est avec le titre Tukaj in zdaj que Pia Nina participe à la première édition de l’EMA FREŠ.

Duel 2 (mardi 5 nov.) : Soulution vs Younite

SOULUTION

Ils s’appellent Matevž Derenda, Arni L. Cindrič, Luka Cvetičanin et Patrik Mrak, ont entre 20 et 23 ans, sont originaires de Lucia, Ankaran et Artic, et ils pourraient presque être quatre garçons dans le vent. Ils se connaissent pour les trois premiers cités depuis le lycée et baignent tous dans la musique depuis l’enfance.

Diplômé en études théoriques de piano et formé à l’Académie de la voix de Natasha Nahtigal, Matevž a chanté au sein du groupe RockDefect, ainsi que dans plusieurs comédies musicales. Son nom de famille vous dit quelque chose? Évidemment, puisqu’il n’est autre que le fils de Nuša Derenda, célèbre chanteuse slovène qui a représenté son pays à l’Eurovision 2001 à Copenhague et y a terminé 7ème, soit le meilleur résultat historique de la Slovénie au concours. Sa progéniture suivra t-elle le même chemin? Et bien entendu, inutile de préciser qu’il baigne dans la musique depuis au moins l’enfance…. Arni a participé à X-Faktor Slovenija à l’âge de quatorze ans et y a terminé parmi les quarante derniers candidats, son aventure s’achevant lors de l’épreuve du bootcamp. Par la suite, il a participé à plusieurs compétitions de chant, tourné dans un téléfilm intitulé Mi2 in Ona et enregistré un album solo, avant de co-fonder le groupe avec Luca. Parfait homonyme d’un jeune footballeur serbe, il est diplômé en trompette et a participé à des comédies musicales, parmi lesquelles Vesma, Brilliantine et plus récemment Druščina aux côtés de Matevž. Patrik a quant à lui atteint les demi-finales de la septième saison de Slovenija Ima Talent en 2018 (la même année que deux autres candidats de l’EMA FREŠ) avant de faire partie du groupe Infamous Love avec lequel il a enregistré un album inachevé. Quelques extraits de leurs performances passées…

Tous quatre ne chantent ensemble que depuis fin novembre 2018 et forment le groupe Younite. Après une série de concerts estivaux, ils publient leur premier titre au mois de septembre 2019, Naj Ne Čakam Te, que vous pourrez découvrir en suivant ce lien (magie des droits d’auteur).

A l’avenir, le boys band aimerait continuer à écrire, à jouer et à enregistrer et participer à un concours de musique, voeu exaucé par leur participation à l’EMA FREŠ. A terme, Soulution souhaiterait définir les nouvelles tendances musicales de leur pays et donner l’exemple aux futurs musiciens.

C’est avec le titre Bil bom s teboj que Soulution participe à la première édition de l’EMA FREŠ. Pour tenter de décrocher sa place en finale, le boys band affrontera un autre groupe…

YOUNITE

L’image contient peut-être : 2 personnes, nuit

Younite un duo composé d’Isa Leskovšek et Jakob Zlatinšek. Pour Isa, “Sans la musique, la vie serait un erreur”, comme le dirait Nietzsche, car elle la nourrit, la fortifie et illumine sa vie. Elle apprend ainsi le violon dès l’âge de cinq ans et très vite surgit en elle le désir de chanter. Jakob, quant à lui, voit survenir la révélation de sa passion pour la musique lorsque ses parents lui offrent son premier clavier alors qu’il était enfant. Et aujourd’hui, la musique et l’écriture de textes lui permettent d’exprimer ses pensées, sa créativité et ses émotions. Autant dire que le duo était fait pour se rencontrer : ce sera chose faite dès l’école élémentaire, où les deux amis se rencontrent et se produisent pour la première fois ensemble.

Par la suite, Isa et Jakob poursuivent leur apprentissage musical aux côtés d’Ana Bejzak, Natasha Nahtigal et Aleš Beriša, et au fil des années, ils vont participer à de nombreux évènements culturels et concerts, aux côtés de la chanteuse Nina Pušlar notamment. Ils seront également à l’affiche du TEDx Ljubljana au mois de novembre 2019. Et c’est désormais sous le nom de Younite que les deux auteurs-compositeurs-interprètes sont réunis depuis 2018 et qu’ils publient leur premier titre, Junija, au mois d’octobre 2018.


Tout en continuant à partager régulièrement des covers sur leur page Facebook, notamment un duo sur Shallow de Lady Gaga & Bradley Cooper, ils composent en 2019 la bande originale du film Julija de Marka Slatineka, dont sont extraits Junija ainsi que leur nouveau titre, Noci.

C’est avec le titre The Cure que Younite participe à la première édition de l’EMA FREŠ.

Duel 3 (mercredi 6 nov.) : Astrid in Avantgarden vs Martina

ASTRID IN AVANTGARDEN

Derrière cet énigmatique nom se cache un projet collectif porté par Astrid Beak et le groupe Avantgarden (composé de Martin Štibernik – alias Mistermash – aux claviers et Jani Hace – du célèbre groupe Siddharta – à la basse). C’est à l’été 2017 que le trio commence à collaborer. Astrid et Jani vont partager des improvisations musicales et écrire spontanément des textes mettant en lumière la noirceur profonde de l’inconscient. Par la suite, le groupe investit les locaux de Marsh Recording Studio pour donner vie à leur projet. Selon Astrid, “Astrid et Avantgarden sont à la fois un merveilleux et un étrange jardin de nos idées et de tous les sons que nous créons. J’imagine cela comme la ” soeur sans fioritures de la gracieuse Alice au pays des merveilles ” qui ne fait rien aux normes établies de la société humaine.”

De son vrai nom Astrid Beak, Astrid qualifie sa musique d’inclassable. Elle refuse de la cantonner à un style, tout comme elle ne se cantonne pas à une activité. avec la harpe, qu’elle touche de ses doigts dès l’âge de quatre ans : ce sera le début de sa grande histoire artistique. Des années plus tard, sans délaisser le bel instrument à cordes, c’est au chant qu’elle se consacre et se tourne vers l’opéra. Elle obtient même une maîtrise de chant lyrique grâce aux cours dispensés par Pija Brodnik et prépare actuellement une maîtrise en harpe. Artiste libre, elle est impliquée dans plusieurs projets musicaux et s’adonne à de nombreuses improvisations, fut-ce à la harpe, au piano, au chant, mais également en danse, qu’elle pratique depuis le jeune âge. Libre, elle l’est également dans sa manière de travailler, capable de tout délaisser pour pratiquer le chant avec assiduité pendant plusieurs semaines avant d’aller danser au gré de ses inspirations.

C’est au mois de septembre que paraît le premier titre d’Astrid in Avantgarden. Il répond au nom de … Coconut ! De style ethnopop, il évoque l’histoire des rituels funéraires, les expériences personnelles et l’entrée dans la lumière – symbolique et empirique. Il fait l’éloge d’une nature libératrice et du subconscient humain, tel un berceau de l’inspiration de l’artiste et d’une jeunesse qui ne disparaît vraiment jamais. À noter qu’à défaut d’avoir été écrite pour votre envoyé spécial (quoique je ne suis pas certain de souhaiter me voir offrir une chanson évoquant les rites funéraires), Coconut est dédiée à la grand-mère d’Astrid.

C’est avec le titre Sing To Me qu’Astrid in Avantgarden participe à la première édition de l’EMA FREŠ. Pour tenter de décrocher sa place en finale, elle affrontera…

MARTINA

Résultat de recherche d'images pour "martina mravinec""

Originaire de Črnomelj (Bela Krajina) et âgée de vingt-quatre ans, Martina Mravinec étudie la biologie moléculaire à l’université de Ljubljana. Elle est ouverte à une diversité de styles musicaux différents et s’enrichit de ses rencontres musicales. Elle rêve de chanter sur une grande scène et de partager avec le plus grand nombre une musique sincère et authentique. Elle chante depuis plusieurs années aux côtés du guitariste Marko Simčič, originaire de la même région qu’elle, avec lequel elle partage un répertoire mêlant vieux titres rocks, nouveaux tubes pop et titres slovènes. Elle écrit et compose avec lui un morceau intitulé Za nogomet živimo Himna Remix, qu’elle interprète.

Elle publie deux premiers titres solos originaux sur SoundClound il y a quatre ans, Empire et My voice to speak up, tout en publiant également des covers.

Depuis, elle collabore à de nombreux autres projets musicaux, aussi bien en vidéo que sur scène, chantant avec des groupes aussi divers qu’Andet Akvepop, Ma3nas, DEN7EL, SpinRiders ou encore Dollphee, avec qui elle a sorti le titre Living On My Own à la fin de l’été 2018.

C’est avec le titre Pleši que Martina participe à la première édition de l’EMA FREŠ

***

Vous connaissez à présent les six premiers candidats, ceux que vous verrez s’affronter dans les trois duels de la première semaine (du 4 au 8 novembre) Les trois vainqueurs participeront à la finale hebdomadaire du vendredi 8 novembre pour tenter de décrocher l’un des deux tickets offerts pour la finale de l’EMA FREŠ , quand les trois “happy losers” seront repêchés pour le deuxième tour ultérieur.

Rendez-vous donc lundi 4 novembre pour départager le premier duel et écouter pour la toute première fois les premiers titres de cette nouvelle présélection. Mais avant tout, rendez-vous très vite pour faire plus ample connaissance avec les six candidats de la deuxième semaine ! En attendant (sagement j’en suis certain… enfin tout dépend pour qui^^), n’hésitez surtout pas à nous livrer vos premières impressions sur les potentiels candidats de la Slovénie pour Rotterdam !