Cláudia Pascoal né en 1994 à Gondomar, où elle vit toujours avec ses parents.

La musique est quelque chose d’essentiel dans sa vie. Depuis l’âge de 15 ans, elle joue de la guitare et chante dans des événements publics.

Elle écrit également. Elle a d’ailleurs composé un album complet, mais qui n’est pas encore sorti par manque de soutien financier. Gageons que cette participation à l’Eurovision, dans son pays, pourra être un atout pour finaliser son projet.

A 16 ans, elle participe à son premier casting télé, en candidatant pour Idolos, la Nouvelle Star version portugaise. Puis en 2013, elle participe à X-Factor sans grand succès.

L’année suivante, elle auditionne pour Curto Circuito, une émission de découverte de talents qui existe depuis 1999. Elle terminera troisième de l’édition 2014.

Cette belle place la pousse à se représenter à Idolos l’année suivante, mais elle ne fera pas partie des vingt demi-finalistes.

Elle continue cependant à s’inscrire aux castings télés et participe en 2017 à la cinquième saison de The Voice Of Portugal où elle termine sixième.

 Outre la chanson, Claudia réalise également le montage de vidéos pour plusieurs youtubers.

Sur la scène de l’Altice Arena, à Lisbonne, Claudia sera accompagnée d’Isaura, compositrice de la chanson. Isaura cherchait désespérément une voix adéquate pour sa chanson et a découvert Cláudia Pascoal via les réseaux sociaux. Dès qu’elle a entendu la voix de Claudia, Isaura lui a immédiatement envoyé un message Facebook en lui disant qu’elle la voulait absolument pour chanter cette chanson au Festival Da Cançao.

Contrairement à la berceuse qu’elle propose pour le Portugal cette année, Isaura est plutôt spécialisée dans la musique pop électronique. En 2014, elle sort Useless qui obtient plus de 150.000 vues sur YouTube. Elle poursuit ensuite avec Change It, en partenariat avec la plateforme Tradiio. Suivra en 2015 le EP Serendipity. L’année suivante, elle monte sur la scène de plusieurs festivals et se retrouve nominée dans la catégorie « Révélation » au Portugal Festival Awards.

Isaura travaille actuellement en studio sur un album produit par Universal Music et qui devrait voir le jour très rapidement.

 
Eu nunca te quiz
Menos do que todo
Sempre, meu amorSe no céu também és feliz
Leva-me eu cuido
Sempre, ao teu redor, ohSão as flores o meu lugar
Agora que não estás
Rego eu o teu jardimSão as flores o meu lugar
Agora que não estás
Rego eu o teu jardim

Eu já prometi
Que un dia mudo
Ou tento, ser maior

Se do céu também és feliz
Leva-me eu juro
Sempre, pelo teu valor

São as flores o meu lugar
Agora que não estás
Rego eu o teu jardim

São as flores o meu lugar
Agora que não estás
Rego eu o teu jardim

Agora que não estás, rego eu o teu jardim
Agora que não estás, rego eu o teu jardim
Agora que não estás
Agora que não estás, rego eu o teu jardim

C’est dans la nuit du 4 au 5 mars que le tenant du titre a choisi la chanson qu’il défendra sur son territoire. Vous étiez nombreux à avoir veillé tard pour ce festival, et pour le commenter.

C’est Joh qui a été le premier à nous donner ses impressions : « Une belle victoire, très méritée pour une bonne chanson et une bonne chanteuse. Je ne vais plus savoir comment faire pour tasser 20 chansons dans un Top 10, moi. »

Tano félicite Claudia. « Très belle chanson. Un gros regret et pincement au cœur pour Catarina. Longue soirée ( un peu trop ) et ambiance presque…familiale, simple et chaleureuse. »

Leiho que l’on avait plus lu depuis longtemps, nous fait le plaisir d’un retour. « J’espère un autre top 5 pour le Portugal, très bonne chanson avec de magnifiques paroles et surtout MODERNE (c’était pas donné pour le Portugal) !! »

Pascal est « très content » : « Très content ! Claudia et sa compositrice ont une bonne complicité sur scène. Titre planant et remarquable. »

Au contraire, Francis n’est « pas conquis » : « c’est vraiment trop plat pour moi. Et pourtant, Dieu sait que j’aime la musique portugaise »

Jerem « n’attendait rien » du Portugal cette année. Et pourtant… : « J’adore c’est le genre de morceaux qui m’emmène sur une autre planète, bien construit sans fioritures avec une instru vraiment planante. Un très bon choix ! »

Pour Charles, cela lui « paraît être le bon choix ».

Nounours est également de cet avis : « une très belle ballade , bien interprétée bravo »

C’est « pas mal ! » pour Marie.

BetaX pense que la chanson « aurait très bien pu être une chanson des London Grammar » : « En tous cas, j’aime beaucoup cette chanson de Claudia, qui est, comme dit plus haut, très moderne pour une chanson portugaise. »

Pour Steven, c’est « mieux que la chanson de Salvador. »

La première véritable critique négative de la chanson arrive le lendemain de la sélection, à 11h17 pétantes par notre ami Zipo : « Mon dieu ! Désolé d’avance si je donne un avis contraire aux vôtres, mais que c’est ennuyeux et plat ! Pire qu’une crêpe !! Une musique linéaire, un refrain qu’on a du mal à identifier sauf quand elle élève un peu la voix, et un ensemble vraiment médiocre ( pour ne pas dire pire et rester courtois…). Bref, heureusement que le Portugal est qualifié d’office car jamais je n’aurai voté pour cette chanson en demi-finale ! »

Il est soutenu par Eric : « Oui, pour moi aussi, il ne se passe rien… »

Nico voit « un bon choix » : « j’aime bien cette chanson toute douce, un peu trop molle à mon goût et certainement pas la meilleure parmi les autres mais le Portugal serait bien représenté dans son propre pays. »

Martin et alexandre n’aiment pas. Pour le premier : « Il ne se passe rien ! La chanson de Catarina est beaucoup plus jolie ! Dommage ! » ; et pour le second : « Super comme somnifère, sans les effets secondaires…. »

Quentin est aux anges : « C’est tellement génial, merci au Portugal ! »

Pareil pour Adi025 qui « préfère écouter cette chanson comparée à celle de l’année dernière. »

EuroPhilou n’est pas convaincu : « Si le sommeil est une émotion alors j’ai été très très très ému à l’écoute. »

Antoine97 pense à Alice On The Roof en écoutant la chanson portugaise : « Et je dis pas ça pour les cheveux, elles ont un grain de voix et une sensibilité très proches. »

Alexandre trouve la chanson « reposante » et Antoine dit d’elle qu’elle « a du panache », ajoutant : « Ç’aurait été risqué et culotté de le proposer en demi, mais le Portugal n’a rien à prouver, enfin le FDC entre dans le 3ème millénaire avec cette belle composition. Bravo le Portugal ! »

Mimi2 n’a rien loupé du Festival : « J’ai passé une très belle soirée, j’étais contente de retrouver les participants, je me suis surprise à apprécier des chansons qui ne m’avaient pas interpellé la première fois. Je n’ai pas une grosse déception par rapport à Catarina parce que je trouve que la chanson de Claudia méritait vraiment de l’emporter. »

Enfin, last but not least, lepetitvoisin « aime beaucoup : moderne, simple, efficace »

[poll id=”845″]

[poll id=”846″]

[poll id=”847″]

[poll id=”848″]

[poll id=”849″]

[poll id=”850″]

[poll id=”852″]

[poll id=”851″]

[poll id=”723″]

  • Qui dit Portugal, dit Fado. Dans ce bonus, j’avais envie de vous parler de celle que l’on surnomme la Reine du Fado : Amalia Rodriguez. Elle est née le 23 juillet 1920 dans la ville qui organisera le prochain concours Eurovision, et elle est décédée le 6 octobre 1999. On peut dire de Madame Rodriguez qu’elle a popularisé le fado en l’exportant dans le monde entier. Elle a enregistré près de 170 disques au cours de sa grande carrière.

  • Souvenirs… souvenirs… L’un des fados les plus populaires de l’Eurovision demeure celui de 1991. Dulce Pontes interprétait Lusitano Paixao depuis Rome et terminait huitième du Concours.