Voici certainement une nouvelle découverte pour vous, mais pas pour moi. Car Jaël est une artiste que j’ai découverte il y a plusieurs années, lorsqu’elle était la chanteuse leader du groupe suisse Lunik.

Il s’agit d’une belle artiste, Jaël Malli qui est née le 19 août 1979 à Berne, notre capitale. À la fois chanteuse et musicienne, elle joue de la guitare. Mais elle est également actrice de manière occasionnelle pour des publicités et des séries télévisées. De langue maternelle allemande, elle chante principalement en anglais qui reste pour elle, la langue universelle pour séduire le plus grand nombre.

A ce propos, elle est peut être passée à côté d’une grande carrière dans le cinéma et c’est peut être regrettable pour elle. Lorsqu’elle avait à peine 20 ans, quelques producteurs importants la comparait déjà avec la belle et plantureuse Ursula Andress, une actrice célèbre considérée comme l’une des plus belles femmes de la planète et qui est devenue mondialement connue grâce à son rôle dans James Bond 007 contre Dr No, et quelques années plus tard en tant qu’Aphrodite dans le Choc des titans. Il faut dire qu’Ursula est également originaire de Berne. Mais tout cela remonte déjà à très loin dans le temps et ne nous rajeunit pas, surtout quand on sait qu’elle a aujourd’hui 81 ans.

A l’époque, la jolie bernoise a fait son choix et a préféré se consacrer principalement à la musique en intégrant dès 1998, le groupe Lunik qui s’est malheureusement séparé en 2014. Jaël collabore à de nombreux projets en parallèle. En 2003, elle pose sa voix sur le titre After All de Delerium et sur Always On My Mind de DJ Tatana. En 2004, elle participe à l’album Tales Of The Wind de Mich Gerber sur les deux titres You Remain et Stop Crying. Puis, parallèlement à Lunik, elle fonde avec Luk Zimmermann, autre membre de Lunik, un duo appelé Mina, qui produira deux albums (Playground Princess en 2007 et Live And B-Side U en 2008). Elle collabore une nouvelle fois avec Delirium en 2006 sur l’album Nuages Du Monde, puis pose sa voix en 2008 sur le titre Tired de Schiller et sur The House de Gus MacGregor en 2009.

Après la cessation d’activité du groupe Lunik en 2014, Jaël sort son premier album solo le 23 octobre 2015. Elle tente de se lancer dans une carrière toute seule et sans filet. Le parcours s’avère un peu plus compliqué que prévu pour se faire un nom sur la scène musicale suisse.

Sa belle voix douce et sensuelle nous embarque dans un univers tout en finesse et emprunt de volupté, elle conserve le genre indie-pop qu’elle vénère dans son répertoire, mais dans un style plus lisse et acoustique.

Voici trois chansons plutôt récentes de Jaël qui nous donnent immédiatement le ton, celui de l’émotion et d’une véritable chanteuse professionnelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les grandes scènes, Jaël connaît, mais désormais, elle préfère nous offrir tout son talent et se produire lors de petits concerts intimistes où elle reprend ses plus belles chansons que l’on retrouve dans son dernier album “Acoustic”.

 

 

 

A 37 ans, elle s’intéresse aussi de très près à la relève d’artistes suisses, aux newcorners et elle s’est produite dernièrement dans une émission de la SRF, en duo avec un jeune artiste que je vous ai déjà présenté dans mes rubriques, un talentueux auteur-compositeur-interprète qui a le vent en poupe, Damian Lynn.

 

 

Voici d’ailleurs le tout dernier single de Damian Lynn qui est déjà un tube en Suisse et en Autriche, sans oublier, notre grand pays voisin l’Allemagne où Damian commence à avoir un important fan club.

 

 

 

 

 

Lunik était un groupe très apprécié dans notre pays et même au delà de nos frontières. Voici un extrait de ce qu’il proposait, de la bonne musique et des titres à la fois envoûtants et intemporels.

 

 

 

Certainement une de leurs plus belles chansons !

 

En 2014, Lunik décide de donner un concert d’adieu très émouvant à Berne, devant son public et qui est resté gravé à jamais dans les mémoires !

 

 

Et voici Jaël, lorsqu’elle était la muse du groupe allemand Schiller qui excelle dans un univers électronique “chillout lounge” qui ne plaît vraisemblablement pas à tout le monde mais qui est tout même qualifié de très poétique !

 

 

A force, je connais vos goûts et on peut ne pas aimer ce qu’elle propose et se dire que c’est encore une chanteuse banale parmi tant d’autres. Je peux vous dire que ce n’est pas le cas, elle se démarque, elle a ce petit plus qui la rend très vite captivante,

Cette artiste a du talent à revendre, elle est solaire et très lumineuse et il est peut être temps pour elle d’élargir son horizon afin de se faire connaître à un niveau plus international. C’est pourquoi, je la verrais bien proposer une chanson pour l’Eurovision, ce qui serait certainement une aubaine pour elle.

A mon avis, il faudrait absolument éviter de choisir une ballade trop classique ou sirupeuse qui risquerait fort de se noyer dans la masse mais plutôt miser sur un titre pop-indie électro et contemporain.

Si je devais la comparer avec une artiste qui a déjà participé à l’Eurovision, je dirais que Jaël me fait un peu penser à Anouk, la belle et talentueuse chanteuse hollandaise et sa remarquable chanson “Birds” qui a réussi à faire revenir les Pays-Bas dans la course.

Encore une autre candidate potentielle qui est confirmée et qui a de la bouteille. Elle est à mon avis une valeur non négligeable pour notre pays qui semble être souvent en manque d’inspiration et qui doit se servir assez régulièrement ailleurs pour nous représenter.

A l’heure qu’il est, la Suisse n’a toujours pas confirmé sa participation pour l’année prochaine, mais comme c’est au Portugal et que nous nous devons de continuer l’aventure malgré nos mauvais résultats, je pense que cela viendra très bientôt.

La télévision suisse est certainement sur le point de se remettre en question et de tenter de comprendre ce qui ne fonctionne toujours pas pour se qualifier en finale.

Nous le savons et pouvons clairement donner une réponse pour cette année. Ce nouvel échec repose principalement sur une mise en scène beaucoup trop kitsch. Et le jaune poussin de la robe de Miruna, perchée sur un horrible podium, telle un canari, nous a été fatal.

Néanmoins, ce n’est peut être pas la seule raison. On peut aussi se poser la question si les jurys nationaux ont été vraiment convaincus par la chanson que proposait Timebelle,

J’ai même entendu dire que certains d’entre eux estimaient que tout cela n’était pas vraiment représentatif de notre pays. Problème d’authenticité et d’identité, cela me fait bien sourire, il va peut être falloir se mettre au Yodel !

D’un autre côté, je trouverais cette remarque légitime. Pourquoi vouloir aller chercher du côté de nos amis canadiens ou roumains et faire appel à des producteurs suédois, alors que nous avons des artistes qui sont certainement aussi bons, si ce n’est meilleurs ? Il suffirait peut-être simplement de trouver le moyen de les convaincre.

Personnellement, je pense que Jaël pourrait être intéressée de relever ce défi qui serait sans aucun doute, une véritable opportunité pour elle, de lancer sa carrière solo.

Quand pensez-vous ? Feriez-vous confiance à cette artiste si elle devait nous représenter ? Serait-ce une bonne pioche pour la Suisse ou pas ?

 

 

 

Voici le site de Jaël

http://www.jaelmusic.ch

 

Merci, j’ai hâte de découvrir vos commentaires !

 

Nico