Nous sommes, déjà, à la moitié de la saison des sélections nationales : les chansons qui seront interprétées en Mai prochain commencent à tomber et pour les artistes c’est le yo-yo emotionnel.

Dans ce 5ème numéro du PJS, il y aura de la rancœur et des polémiques en Croatie, un fait divers plutôt consternant qui remonte à la surface en Suède et un extrait de la probable future chanson australienne. Vous connaissez le sommaire, découvrons la une de la semaine.

A la une cette semaine : règlements de compte en Croatie

Vous l’avez sans doute suivi samedi dernier, le Dora a couronné la jeune Albina le week-end dernier avec son titre “Tick tock”.

Au nez et à la barbe de la grande favorite Nina Kraljic (Alkonost of Balkan), la jeune fille de 22 ans a remporté le vote du jury et le télévote pour s’assurer une victoire aisée.

Toutefois, des contestations et polémiques n’ont pas tardé à monter, émanant principalement de celle qui avait représenté la Croatie au concours 2016, Nina Kraljic.

Déjà, au moment du vote, l’interprète de “Rijeka” semblait perturbée. Elle affichait une moue désappointée et se cramponnait à son verre de vin blanc, offrant des images qui allaient faire le tour de l’euro-sphère.

De plus en plus sombre au fur et à mesure de la soirée, Nina envoyait de mystérieux messages sur son téléphone portable, ce qui est assez croquignolet quand on sait qu’elle a publiquement adhéré à des thèses complotistes sur les ondes et la 5G.

Le lendemain, Nina a publié de longs messages sur ses réseaux sociaux dans lesquels elle attaque au vitriol la gagnante et le diffuseur.

Pour elle, la compétition était truquée. Elle reproche à la HRT de l’avoir positionnée en ouverture de la soirée dans une case peu favorable et affirme également que durant les répétitions tout a été fait pour la déstabiliser : on lui aurait mis “Tick tock” en retour audio pendant ses 10 minutes de répétition . De plus une partie des votes pour “Rijeka” n’aurait pas été comptabilisée à cause de défaillances de l’opérateur téléphonique.

Pour elle, “Tick tock” ne méritait pas de l’emporter et elle n’aime pas cette chanson. Elle rajoute que les 3 meilleurs artistes de la soirée étaient Bernarda, Mia et surtout ToMa, qui a pourtant terminé en milieu de classement.

Nina n’a d’ailleurs pas félicité Albina lorsque sa victoire a été officialisée. L’interprète de “Rikeka” a déclaré qu’elle ne reviendrait jamais au Dora et qu’elle avait déjà eu maille à partir avec la HRT lors de sa sélection en 2016 où elle avait été abandonnée à elle-même par la délégation, “comme un agneau sacrifié”.

Elle souligne également qu’elle est une des seules artistes à avoir hissé la Croatie en finale du concours lors des dernières éditions et que pourtant elle ne récolte que quolibets et sarcasmes sur sa participation, au contraire de Franka pourtant largement éliminée en demi-finale. Nina souligne enfin qu’elle ne recherche pas la gloire car elle a déjà reçu de nombreux honneurs émanant de l’étranger et évoque en particulier une médaille remise par un haut dignitaire biélorusse. De là à ce que “Rijeka” soit sélectionné en interne par le diffuseur aux ordres de M. Lukashenko, il n’y a qu’un pas…

Quelques heures après avoir vidé son sac sur Facebook, Nina Kraljic a supprimé son compte et garde le silence depuis.

La cheffe de délégation croate, Ursula Tolj, a sans surprise nié toute manipulation et a indiqué que Nina n’avait fait aucun reproche lors de la préparation du show.

La HRT a du également démentir les propos de l’entourage d’une autre candidate, Bernarda Brunovic qui affirmait que la protégée de Boris Milanov avait été placée sur une liste noire par la production.

De son côté Albina n’a pas voulu relancer la polémique mais s’est dite déçue sur le plan humain du comportement de Nina, une artiste qu’elle respecte et qu’elle a côtoyé lors de The Voice of Croatia.

Albina a rajouté qu’elle ne voulait s’entourer que de personnes positives et que Nina était “une goutte d’eau dans l’océan”. “Tick tock” a été très bien accueilli dans les pays voisins et figuré dans le top 10 des téléchargements dans plusieurs pays des Balkans.

Suède : Mustach, de biens embarrassants candidats

Ce samedi, parmi les 7 demi-finalistes de la série 3 du Melodifestivalen 2021, le groupe Mustach sera particulièrement attendu au tournant.

Pourquoi ? A cause d’un fait divers assez sordide datant de Juin 2017.

Le chanteur du quatuor, Ralf Gyllenhammar, avait lors du tournage d’une vidéo ecrasé une canette de bière entre les seins de la jeune Isabell, 25 ans, qui faisait partie de l’équipe de production.

La jeune fille avait peu de temps après porté plainte et obtenu la condamnation du leader de Mustach qui avait dû lui verser l’équivalent de 1000 euros en dommages et intérêts.

Isabell pensait l’affaire réglée mais a constaté avec stupéfaction que le groupe avait commercialisé quelques mois plus tard sur son site des tee-shirts representants une paire de seins avec une canette de bière au milieu…. La plaignante a très mal pris le cynisme du groupe et a obtenu le retrait de la vente de l’objet.

En dépit des excuses du groupe qui a déclaré par le biais d’un communiqué que la décision de vendre ces objets était “stupide et dégoûtante ” et d’un mea-culpa de Ralf Gyllenhammar qui propose de faire des excuses publiques à la plaignante, la polémique enfle et une pétition a été adressée à la SVT pour demander l’exclusion de Mustach.

Peu de chances que la requête soit acceptée par le diffuseur car celui-ci a publié une réponse dans laquelle, tout en affirmant qu’aucune tolérance ne serait acceptée pour ce type de comportement, la SVT rappelle que Ralf Gyllenhammar a purgé sa peine et qu’il est en conséquences le bienvenu au Melodifestivalen.

Ces remous détourneront ils les votants de “Contagious”. Réponse ce soir…

Rumeurs, rumeurs : Montaigne a t elle diffusé un extrait de son titre ?

C’est notre collègue Kyriakos de l’excellent site australien Aussievision qui s’en est fait l’écho ce vendredi.

Montaigne a diffusé 30 secondes de ce qui pourrait être son morceau pour Rotterdam 2021.

Aussievision a remonté le fil des publications de l’artiste et a déterminé qu’à la date à laquelle elle a affirmé qu’elle avait trouvé son titre pour l’Eurovision, c’est “Technicolour” qu’elle était en train d’enregistrer.

Un extrait du morceau circule sur YouTube. Le voici

Le coin des bookmakers

Comme chaque semaine, faisons un point sur les côtes des bookmakers.

Pour la victoire, de nouvelles mises ont être faites sur l’Islande qui passe en pole position et détrône la Lituanie. Belle percée de la Suède en 3ème position, sans doute grâce à la prestation de Dotter samedi dernier. La Bulgarie et la France complètent le top 5.

Concernant les chansons déjà connues, elles connaissent des fortunes diverses dans le classement : l’Albanie est toujours 41ème, 10 et 11 places derrière la République tchèque et Israël.

La Croatie est pour sa part 26ème et l’Ukraine 20eme.

Concernant les sélections nationales qui connaîtront leur épilogue ce soir, deux favoris se détachent très largement : Blind Channel en Finlande (57 % de chances de victoires contre 20 % pour les Teflon Brothers) et Keiino en Norvege (46 % contre 18 % pour TiX).

A mon avis, les choses ne sont pas aussi limpides et la soirée de ce samedi pourrait réserver son lot de surprises.

Le plateau télé

Ce samedi, il va.falloir faire des choix avec 3 finales et 3 séries qualificatives au programme.

C’est surtout vers les finales norvégiennes et finlandaises que se porteront les regards. Je prévois pour ma part de suivre aussi l’Eesti Laul qui n’est en concurrence avec aucune autre sélection car il commence à 18h30 et de jeter un œil à la prestation de Charlotte Perrelli en Suède. Elle se produira à 20h09 selon le planning de la SVT.

Et à part ça ?

3 petites infos pour terminer :

  • Kiim (finaliste en Norvège) avait failli accompagner Jowst à la place d’Aleksander Waldmann au concours 2018
  • La chanson préférée d’Elisa (Melodifestivalen, Deltavling 3) est “Take me to your heaven” (gagnante en 1999). Elle affrontera son interprète, Charlotte Perrelli, ce soir !
  • Raylee (Norvège 2021) a attrapé une cystite suite à ses douches répétées pour “Hero”

Et pour finir sur une note plus positive, voici le morceau du duo Polina/Mans dont je vous parlais samedi dernier. Il ne s’agit pas du clip officiel.

Credits photographiques : SVT, NRK, HRT