maria-eleni-1Un peu d’histoire

greeceC’est en 1974 que la Grèce participe pour la première fois au Concours Eurovision. Avant cela, les grecques avaient pu se familiariser avec l’événement, qui était diffusé chez eux depuis 1971. En 1975, la Grèce décline une seconde participation. Aucune raison officielle n’a été évoquée à l’époque par l’UER, mais nous avons appris plus tard que la Grèce protestait contre la participation de la Turquie et de son invasion de Chypre, lancée le 20 juillet 1974.

Le pays retourne à la compétition l’année suivante, en 1976. Les résultats des années suivantes sont assez probants : 3 « top 10 » en cinq ans (dont un top 5 en 1977).

En 1982, la Grèce se voit disqualifiée par l’UER car la chanson proposée par le pays, à savoir “Sarantapente kopelies” interprétée par Themis Adamantidis, avait déjà fait l’objet d’une sortie en disque avant la date imposée par le règlement.

La Grèce revient à Munich pour une année, avant de se retirer pour le Concours de Luxembourg en 1984. La raison invoquée par le diffuseur grec était qu’il n’avait trouvé aucune chanson de bonne qualité à offrir aux téléspectateurs européens de l’Eurovision.

La Grèce fait son retour en 1985, mais se retire une nouvelle fois en 1986. En réalité, ERT avait bien organisé une finale nationale, qui avait été remportée par Polina et la chanson « Wagon Lit ». Mais pour des raisons inconnues (que la chanteuse pensait alors politiques) la Grèce n’a pas été chanter à Bergen.

De retour en 1987, le pays connaît des années plus calmes. En 1999, il est recalé du Concours pour cause de mauvais résultat l’année précédente. Et en 2000, ERT décline l’invitation à revenir au Concours de Stockholm pour des raisons financières.

Le pays est de retour à Copenhague en 2001, en pleine forme puisque, pour la première fois de son histoire, la Grèce obtient une place sur le podium (3ème avec le groupe Antique).

Depuis lors, la Grèce navigue de succès en succès, jusqu’à remporter la compétition en 2005 avec Helena Paparizou et devenant le premier pays non demi-finaliste à gagner le titre.

Le succès se poursuit et la Grèce obtient 100 % de réussite lors des passages en Finale.

Ces bons résultats ont contribué à faire de la Grèce l’un des pays qui se passionne le plus pour l’Eurovision. Même la crise économique et les difficultés du pays n’ont pas eu raison de cette passion.

C’est Chypre qui a donné le plus de points à la Grèce dans l’histoire de l’Eurovision et c’est à Chypre que les points de la Grèce sont le plus allés (même si ce n’était pas la peine de le préciser).

La chanteuse

Elle s’appelle Maria-Eleni Kyriakou et elle est née le 11 janvier 1984 dans le pays qui lui donnera 12 points si elle passe en finale, à savoir Chypre.

Elle n’a que douze ans lorsqu’elle remporte son premier concours, un concours de jeunes interprètes en Chypre.

En 2006, elle obtient son diplôme en lettres et sciences humaines grecques, et commence à travailler en tant que professeur. Mais la musique est sa grande passion et elle décide, en mai 2014, de participer à l’émission The Voice of Greece. Elle est sélectionnée par la chanteuse Despoina Vandi lors des auditions à l’aveugle. Le talent de Maria-Eleni fait le reste et la prometteuse jeune artiste remporte la finale.

Cette victoire lui a ouvert les portes de la firme de disques MINOS EMI et elle sort son premier album en juillet 2014.

La chanson

Elle s’intitule « One Last Breath » est a été choisie au cours d’une sélection nationale télévisée le 4 mars dernier. Une sélection qui a eu lieu au Enastron Music Hall, à Athènes et qui a vu la participation de 5 concurrents. « One Last Breath » a fait l’unanimité, se classant première du télévoting et du jury.

La chanson est une ballade qui commence au piano et monte en puissance, en même temps que la voix de la chanteuse. Un choix étonnant pour la Grèce qui nous avait habitués à des musiques plus rafraîchissantes. Nous avons là une nouvelle fois une ballade (et il y en a beaucoup cette année) qui risque fort de se noyer le dans le lot de ballades du XXème siècle proposées à ce Concours.

Votre avis

  • Sur la chanson

Grece-chanson15

  • Sur la chanteuse

Grece-chanteuse15

 

Cette année, les bookmakers sont un peu plus frileux pour parier sur la Grèce. Cependant, le pays devrait garder son score de 100% de passage en finale. Avec une cote de 5/1, elle est huitième de sa demi-finale. Concernant la victoire, là ça se corse pour la Grèce qui pointe actuellement 17ème dans le tableau des paris des bookmarkers.

 

N’oubliez pas les paroles

My soul, I guess I’m just no one
You killed me and I’m done, without a gun
My love will fade, I feel betrayed
Just can’t be brave without faith
How could you, love?

I’m begging you, take me wherever you have gone
Come back and save me, don’t want to be alone
Nothing left, I just have one last breath

I’m begging you, take me out of this fiery hell
Come back and save me, what happened wasn’t fair
Nothing left, all that I have is one last breath
Only one last breath

Just pain, fake love, a drunken lie
I struggle to survive, I’m still alive
I’m fighting tears and fears apart
But still it’s stuck inside my heart…

I’m begging you, take me out of this fiery hell
Come back and save me, what happened wasn’t fair
Nothing left, all that I have is one last breath
Only one last breath

I’m begging you, take me wherever you have gone
I’m begging you, take me, don’t wanna be alone
All that I have is one last breath
One last breath

Le scénario en cas de victoire

Si la Grèce remporte le Concours Eurovision 2015 à Vienne, l’UER et diffuseur grec seraient sans doute un peu embêtés…

Le diffuseur devrait faire avec un budget serré. Exit donc l’Olympic Indoor Arena qui avait fait les beaux jours du Concours Eurovision 2006. Le complexe est surtout réservé aux sports comme le basket-ball et la gymnastique et il faudrait de nouveau le transformer en salle de spectacle, ce qui risque de coûter un bras.

Le mieux pour la Grèce serait d’organiser le Concours dans une vraie salle de spectacle. Pour cela, Athènes possède l’Athens Area, une salle de concert de 3000 sièges et un convention center. L’endroit a déjà servi aux sélections nationales et a accueilli des stars comme Enrique Iglesias et Sakis Rouvas. Ce n’est pas bien grand, mais les organisateurs ne pourraient pas se permettre mieux.

maria-eleni-2