Notre quête des présentateur·rices de l’Eurovision Junior 2021 se poursuit exceptionnellement plus tard que d’ordinaire en ce vendredi de mi-octobre, avec une nouvelle personnalité dont voici le portrait.

Né Anthony Lambert le 5 août 1977 à Angers, Jarry démarre sa carrière artistique dans une compagnie de hip-hop rattachée au Centre National de Danse Contemporaine de sa ville de naissance. Pendant son adolescence, il suit également des cours de théâtre.

À ses débuts, il dispense des cours d’expression théâtrale auprès de lycéens et dans des maisons d’arrêt. Il forme également des enseignants en Afrique du Nord, dans le cadre de programmes d’apprentissage du français.

C’est à vingt-deux que débute sa carrière de comédien, lorsqu’il monte à Paris. Il rejoint une compagnie de théâtre et s’adonne au théâtre forum, une forme théâtrale basée sur l’interaction qui lui permettra de s’adonner à l’art de l’improvisation. Il fait également quelques apparitions au cinéma, notamment chez Didier Bourdon.

Au début des années 2010, il monte son premier seul en scène autobiohgraphique, Entre fous émois. C’est en 2013 qu’il se révèle toutefois auprès du grand public avec son one-man show, Atypique, qui lui permettra de fouler la scène de plusieurs théâtres parisiens, parmi lesquels la Comédie des Boulevards et le Théâtre Trévise, ainsi que de réaliser une tournée de cinq ans à travers la France. C’est le démarrage de l’ascension médiatique de Jarry.

Dès lors, il devient une personnalité récurrente du paysage audiovisuel. En 2014, il est membre de Face à la bande, présentée par Jérémy Michalak sur France 2, et participe à l’émission matinale de D17. Un an plus tard, il devient chroniquer dans Comment ça va bien ! présenté par Stéphane Bern, où il propose des sketchs grimé en jumeau de Stéphane Bern.

C’est sur TF1 qu’il connaît cependant sa plus belle exposition. Sous contrat avec la première chaîne d’Europe, il devient un invité récurrent de Vendredi tout est permis avec Arthur, qu’il remplace une fois avec l’émission renommée Vendredi Tout est Jarry. En 2016, il suit Arthur en tant que chroniqueur dans les éphémères aventures L’Hebdo Show avec Arthur et Cinq à sept avec Arthur, et co-présente quelques éditions du programme Le Grand Bêtisier avec Karine Ferry les deux années suivantes.

En 2019, il participe à L’Aventure Robinson, une émission de survie mettant en scène des célébrités sur une île désertes, ce entre deux participations à l’émission Les touristes, où les stars sont cette fois invitées à relever des missions (safari, sauveteurs en mer, cascadeurs, école hôtelière, etc.). Mais Jarry devient surtout membre du jury de Mask Singer aux côtés d’Alessandra Sublet, Kev Adams et Anggun, un programme qui réalise un véritable carton d’audience en prime.

Côté scène, la même année, après avoir exploité son spectacle Atypique pendant cinq ans, il propose un troisième one man-show intitulé Titre. Le contexte sanitaire ayant conduit à la fermeture des salles de spectacle pendant une durée cumulée de huit mois, c’est en 2021 qu’il reprend la route pour aller à la rencontre du public avec son nouveau spectacle. Pari gagnant, puisque de nombreuses dates affichent complet et qu’il foulera la scène de l’Olympia d’ici quelques jours et celle du Palais des Sports de Paris en mars prochain.

Peut être une image de 1 personne et texte

Côté télé, au cours des étés l’été 2020 et 2021, il est seul aux commandes de l’émission Good Singers, et se voit offrir la présentation de Game of Talents, ils ont tous un talent caché en août dernier. Il présente également le Jarry Show sur Plug RTL, une chaîne privée luxembourgeoise.

Tant sur la première chaîne que sur France 2, Jarry est en outre régulièrement invité sur des émissions évènementielles, comme Qui veut gagner des millions à la maison ? ou Fort Boyard et s’est vu offrir quelques rôles dans des séries (Les Bracelets rouges) et téléfilms (À tes côtés – diffusé le 13 octobre 2021 et qui a rassemblée 4,3 millions de téléspectateur·rices – et Noël à tous les étages notamment) estampillés TF1. Il a également été le jury d’une soirée à La France un incroyable talent.

Le 14 octobre dernier (soit hier), il annonce quitter TF1 et signer un contrat d’exclusivité avec France 2. Si Jarry explique à la presse être attaché au groupe TF1, il ne disposait pas de contrat d’exclusivité avec elle et s’est retrouvé en difficulté financière lors du premier confinement, les salles de spectacle ayant été fermées de surcroît. Il aurait en outre souhaité avoir d’autres propositions de la première chaîne, là où il souligne la « belle offre artistique » de France Télévisions. France 2 l’aurait déjà approché (avec M6) trois ans auparavant et lui a proposé des projets de fiction, dont un rôle récurrent, dans la lignée des aspirations de l’artiste.

Il restera néanmoins à l’affiche de TF1 en tant que juré de la troisième saison de Mask Singer, déjà tournée.

Outre ses activités humoristiques et télévisuelles, Jarry compte sur son CV quelques expériences à la radio (sur Mouv’, Europe 1 et Oui FM) et surtout la mise en scène de nombreux spectacles d’humour, pour Ariane Brodier, Elisabeth Buffet et Jeff Panacloc notamment. Côté scène, il a également participé au Marrakech du Rire.

Ouvertement gay, Jarry est en outre le papa de deux jumeaux, dont il a fait le choix de rendre publique la naissance par GPA aux Etats-Unis.

Jarry et l’Eurovision

Une jolie histoire, puisqu’il a commenté les demi-finales des concours 2016 et 2017 aux côtés de Marianne James.

L’avis de Rem_Coconuts

Je n’avais pas de prime abord pensé à Jarry pour la présentation du Junior. Pourquoi ? Bonne question. C’est son arrivée inopinée sur France 2, tout juste révélée hier, qui nous a mis la puce à l’oreille et attiré l’attention de la rédaction de L’Eurovision au Quotidien. Loin de nous l’idée de voir en l’arrivée de l’humoriste et présentateur sur les antennes de France 2 un signe selon lequel la direction des divertissements lui confierait de manière évidente la présentation du Junior. Mais nous sommes en légitime droit de nous poser la question. Jarry est une personnalité lumineuse, énergique, déjantée, vive, qui a pu mettre à l’épreuve son talent dans une diversité d’arènes, dont la plus difficile à affronter pour tout artiste : celle de la scène. Et c’est avec brio qu’il réussit le challenge, puisque c’est à guichets fermés qu’il accueille le public dans les salles de France et de Belgique. Côté télé, bien qu’il n’ait pas été à la tête de nombreux programmes en solo, la présence extrêmement récurrente de Jarry lui confère là aussi une expérience solide, complétée par celle de l’Eurovision, à laquelle il a participé à deux reprises en tant que commentateur des demi-finales. Sympathie, humour, dynamisme, fraîcheur, capacité de s’adresser à tous les publics : Jarry réunit tous les ingrédients nécessaires à la présentation du Junior. Toutefois, s’il explique consentir à jouer parfois à l’animateur, la priorité de l’artiste reste celle que TF1 ne lui a permis que d’exploiter a minima : la fiction. Jarry veut avant tout jouer. Avec ce message-là à l’esprit, aurait-il accepté de signer sur France 2 avec un premier gros projet tourné vers l’animation ? La présentation d’un tel évènement d’envergure internationale est néanmoins le genre d’occasions qui se refuse théoriquement peu, voire pas. Et Jarry a le profil adéquat à la mission ô combien d’importance : celle de faire briller la France à travers l’Europe avec l’accueil d’une édition de l’Eurovision pour la première fois en plus de quarante ans.

This poll is no longer accepting votes

Eurovision Junior 2021 : Jarry serait-il un bon candidat à la présentation ?
51 votes

Votes ouverts jusqu’au 29 octobre 8h29

Crédits photographiques : Christophe Chevalin – TF1