L’échéance approche ! Mais alors que la fumée blanche devrait prochainement sortir de la cheminée de France Télévisions, l’EAQ s’entête, et reste déterminée dans sa recherche de l’équipe de présentation rêvée pour l’Eurovision Junior. C’est aujourd’hui au tour de la nouvelle étoile de la scène musicale française de passer sous notre radar.

Qu’ajouter aux portraits musicaux que L’Eurovision au Quotidien lui avait dédié à l’occasion d’Eurovision France, c’est vous qui décidez et de sa participation à l’Eurovision ? Pas grand chose, car les grandes lignes sont là. Née le 10 avril 1993 à Paris au sein d’une famille d’artistes, Barbara a très vite délaissé ses études de droit dans lesquelles elle ne s’épanouissait pas pour sa véritable passion, la musique, qui lui offrira son premier contrat en 2015. S’en suivent le générique du film Heidi, un rôle principal dans la comédie musicale Un état 44, et un premier EP aux sonorités pop en 2017, qui lui vaudra de faire la première partie de Florent Pagny sur son 55 Tour.

Progressivement, elle rompt avec la pop au profit d’une identité clairement orientée vers la chanson française, ce qui donnera naissance à l’EP Reviens pour l’hiver en 2020. Très engagée pour les droits des femmes et dans la lutte contre les violences faites aux femmes, Barbara enregistre chaque année un titre/une reprise faisant écho à ces questions à l’occasion du 8 mars (journée internationale des droits des femmes) et place le sujet au coeur de bien de ses créations musicales. Ainsi nous a t-elle livré ses Prières le 8 mars 2021, quelques mois avant la sortie de son premier album le 27 août dernier, On n’enferme pas les oiseaux, porté par le triptyque Voilà, le jour se lève sur l’homme et l’oiseau.

Barbara et l’Eurovision

Lu son parcours, comment une Pravi s’est-elle retrouvée dans la lumière d’un concours a priori à des années lumière de son univers ?

On aurait pu dire que « Tout commence par un j’imagine… »… sauf que la chose a commencé avec un Bim bam toi, co-écrit avec Igit et interprété par Carla à l’occasion de l’Eurovision Junior 2019. Après cette cinquième place, Barbara et Igit remettent le couvert de l’écriture pour Valentina et son fameux J’imagine qui vaudra à la France sa première victoire au concours junior en 2020.

2021 sera cependant l’année de la consécration par l’Europe entière. Après avoir décliné plusieurs fois les propositions de France 2, Barbara participe à Eurovision France, c’est vous qui décidez. Son interprétation de Voilà lui vaut un triomphe, et une large victoire qui la propulse rapidement parmi les grands favorites au Micro de Cristal. Les semaines passent et la vibe s’accentue, s’accélère. Les attentes croissent et la tension se fait reine au moment de voir Barbara franchir la scène de l’Ahoy Rotterdam pour les répétitions. Mais de la peur à l’éblouissement, il n’y eut qu’un pas, allègrement franchi par la jeune interprète qui délivra une prestation magistrale aux Pays-Bas, récompensée d’une deuxième place historique pour la France, premier podium en trente ans, et à quelques encablures seulement des rockeurs italiens.

Ainsi naquit la Pravi le 22 mai dernier.

L’avis de Rem_Coconuts

Manque d’imagination peut-être, le nom de Barbara Pravi pour la co-présentation de l’Eurovision Junior 2021 ne m’avait pas spécialement effleuré l’esprit. Pourquoi ? Parce que présentatrice n’est pas son coeur de métier tout d’abord et que le format ne me semblait de prime abord pas spécialement adapté à l’artiste. Mais… Combien d’artistes musicaux ont assuré avec brio la présentation du concours, adulte ou junior, alors même qu’ils n’étaient pas du métier ? Et puis, alors même qu’on l’imagine davantage adepte des scènes intimistes, Barbara n’a t-elle pas magistralement assuré sa grande scène de l’Eurovision à Rotterdam ? En outre, les semaines et les mois qui ont précédé l’évènement ont révélé une artiste très sympathique, d’une fraîcheur imparable, d’un naturel sans détours ni facettes, qui font le plus grand bien à la scène musicale française et au concours. Barbara est accessible, humble, dotée d’une véritable culture musicale tout en étant capable de se mettre à la portée d’autrui et de parler à tou·tes, quelque soit la génération ou la culture. Elle est en outre une étoile, un nom désormais connu et apprécié de l’Europe entière, dont le Junior a été le terrain des premières armes et qu’elle maîtrise désormais, de par ses liens avec les précédentes représentantes françaises. L’anglais est en outre maîtrisé, avec la pointe d’accent frenchy qui plaire sans nul doute à nos ami·es européen·nes. Alors, oui, pourquoi pas Barbara ?

This poll is no longer accepting votes

Eurovision Junior 2021 : Barbara Pravi serait-elle une bonne candidate à la présentation ?
51 votes

Votes ouverts jusqu’au 8 octobre 8h29

Crédits photographiques : UER