Vous avez découvert le portrait et l’interview de cette jeune artiste ce vendredi. Aujourd’hui, c’est le moment de découvrir les notes et commentaires de nos rédacteurs sur son morceau “Pourvu qu’on m’aime”

Rem_Coconuts : 5

PQM n’est pas un titre désagréable, mais l’ensemble résonne selon moi comme trop classique et déjà entendu. Si je ne suis pas hyper convaincu par le texte, Juliette Moraine a par contre une très belle voix qui lui permet de porter le titre.

Zipo : 3

Je le reconnais, c’est très bien chanté mais voilà : c’est une chanson ultra-classique, une ballade ennuyeuse dont je n’ai jamais été fan et même si elle hausse la voix à la fin, ça reste tout de même assez linéaire dans la construction. Je crains fort qu’elle passe totalement inaperçue malgré les efforts pour la rendre attrayante…

Marie : 7

Très jolie chanson qui monte en crescendo. Juliette a vraiment une très jolie voix. Belle ballade au style français bien marqué mais qui va souffrir de la comparaison avec l’autre ballade présentée dans cette sélection.

Sakis : 4

J’apprécie cette chanson plutôt classique mais ca manque fortement de puissance pour l’Eurovision….Elle passera complètement inaperçue….La chanteuse est très sympathique mais on s’ ennuie avec cette mélancolie et on a envie dans cette période d’une chanson joyeuse

Eurovista : 5

Mais bien sûr qu’on l’aime, Juliette. Un peu moins ses bottes rouges dans le clip de démo, mais bon, ce n’est qu’un détail. Elle a une belle voix Juliette, et une chanson intemporelle et pas si vieillotte que ça. C’est très typé France, et si finalement c’est ce que les téléspectateurs européens voudraient entendre de la part de la France à l’Eurovision ?

Taron : 7,5

Un croisement entre Lisa Angell et Seemone. Une ballade assez stéréotypée avec une jolie envolée et une fin toute en douceur. Rien de nouveau sous le soleil et pourtant, elle me ravit en tant qu’amateur de ballades, elle m’a marqué à la première écoute et quelle voix magnifique ! Un plaisir coupable auquel je mets « seulement » 7,5 car je ne suis pas convaincu de son potentiel pour autant.

Betty : 9

C’est la proposition la plus touchante du lot. Je me reconnais presque dans le deuxième couplet dans le sens où j’offrais des bonbons à mes ex-camarades de 5ème juste pour ne pas être harcelée et me sentir acceptée dans ma classe. Cette chanson est bien sous-cotée par les eurofans et c’est dommage car c’est à la fois émouvant et puissant. Attention à ce titre.

Audrey : 7

C’est une ballade très classique mais qui, pour le coup, résonne plus en moi. L’interprétation me touche beaucoup. Je trouve que le premier couplet et l’intro sont en deça du deuxième couplet, et du troisième qui est particulièrement bien porté.

André : 7,5

Une très belle ballade dramatique piano-voix à la française excellemment portée par Juliette. Indéniablement la plus belle voix de cette édition. Peut-être un peu trop dramatique pour l’Eurovision mais sans nul doute, elle devrait fonctionner auprès des jurys. C’est donc la mise en scène qui devrait être la juge de cette chanson qui a quand même plusieurs ingrédients pour briller.

Kris : 4

J’ai failli perdre un œil en comparant Juliette Moraine à Lisa Angell. Juliette me fait penser à la représentante de 2015 par sa posture et sa proposition musicale. Cela n’enlève rien à son authenticité et à ses qualités artistiques. Ce n’est tout simplement pas ma tasse de thé. Pour moi, le morceau est un peu dépassé et je ne suis pas vraiment bouleversé. Cela manque de modernité. J’imagine déjà le tableau : l’artiste au pied de la Tour Eiffel, la neige en hiver qui tombe autour. Au secours !

Pauly : 7

Une composition qui fleure bon la chanson française de jadis et dont les paroles sont remarquablement bien écrites. L’histoire est touchante, universelle et résonnera en bien des téléspectateurs. Juliette incarne à merveille la chanteuse franco-française mélancolique au passé douloureux. On devine les raisons de sa présence en finale, mais hélas, cet ensemble, réussi dans son genre, me semble avoir moins d’accointance avec l’Eurovision 2021. À garder pour les soirées “déprime-vin blanc”.

Juliette : 7

Une proposition tout ce qu’il y a de plus classique, dans le bon sens du terme. La touche française est présente; l’interprétation est maîtrisée tout en restant sincère. Le texte et la voix sont bons. Mais il me manque une petite étincelle, un petit moment de magie qui m’empêche de me plonger entièrement dans le morceau. Juliette Moraine, cependant, n’a pas à rougir de sa très bonne contribution.

Pascal : 8

Je n’étais pas convaincu lors de ma première écoute. Je trouvais le texte trop intime et misérabiliste. Au final, je me suis laissé porter par la sincérité de Juliette et la beauté de sa voix. Pour autant, PQMA ne me paraît pas être le meilleur choix pour Rotterdam et le titre souffrira de la comparaison inévitable avec celui de Barbara Pravi.

TOTAL : 81 points soit une moyenne de 6,23/10

Juliette Moraine prend la seconde place du classement provisoire qui est le suivant :

  1. Philippine 7,42
  2. Juliette Moraine 6,23
  3. Amui 5,07

C’est maintenant à vous de vous prononcer sur “Pourvu qu’on aime”. Votez par le biais du sondage qui suit, vous avez une semaine pour attribuer une note à la chanson.

This poll is no longer accepting votes

Et vous, quelle note attribueriez-vous à "Pourvu qu'on m'aime" ?
88 votes · 88 answers

Le Conseil de classe suivant concernera LMK. Vous en découvrirez le compte-rendu mardi prochain. La.veille, vous aurez pu lire la présentation de l’artiste.

Crédits photographiques : Juliette Moraine