Comme vous avez pu le suivre depuis début juin, Eurovision au Quotidien a fêté ses dix ans d’existence. C’est l’occasion pour moi de poursuivre cet anniversaire et de revêtir ma veste de journaliste et de poser dix questions aux rédacteurs qui font vivre ce site avec passion et qui se concertent, discutent, partagent leurs idées afin de vous proposer des articles intéressants avec une touche de second degré et de vous tenir informés de l’actualité eurovisionesque. Aujourd’hui, c’est Antoine que vous connaissez forcément puisqu’il a créé les fameuses moustaches de l’EAQ et les Loreens!

Le profil d’Antoine

Antoine a débuté comme rédacteur d’Eurovision au Quotidien en 2012 et est devenu plume occasionnelle. Il se définit comme un vilain méchant adorateur de l’Eurovision et un amateur de second degré sur notre concours préféré. Il aime la pop moderne et exigeante mais il aime aussi la musique qui le fait se lever du canapé pour danser. Vous avez pu le lire dernièrement dans sa rubrique “Dix ans de Loreens”.

Bonjour Antoine !

1) Quelle est ton édition du concours préférée de ces dix dernières années ?

2016, pour la très belle mise en scène, la présentation de Petra et Mans, le suspense et la belle victoire de Jamala.

2) Quel est l’entracte qui t’a le plus plu ?

J’ai adoré voir Agnes en 2013… 

3) Quel est le pays que tu aimerais revoir au concours eurovision ?

S’il ne revient plus, je dois dire la Hongrie, sans hésiter ! Dans les pays partis depuis plus longtemps, je serais curieux de revoir la Slovaquie, qui est un des seuls grands pays européens à ne pas participer, mais qui pourrait être inspirée par le succès de ses voisins. 

4) Quelle est ta sélection nationale préférée ?

L’Eesti Laul ! Tout le monde le sait !

5) Sachant que l’EAQ est un site franco-belgo-suisse, quelles sont tes chansons française, belge et suisse du concours des dix dernières années ?

Pour la France, difficile de choisir, mais je retiendrais Sognu parce qu’on y a vraiment cru, et parce que c’est une très belle chanson. Et en numéro 2, je mettrais Requiem qui était vraiment une belle clôture pour le concours. Pour la Belgique, Rhythm inside, même si j’adore aussi Me and My guitar. Pour la Suisse, She got me (Dirty Dancing) sans hésitation !

6) Quelle est l’édition de cette décennie dont les votes t’ont apporté le plus de stress ?

2016 était une année pleine de suspense, mais je me souviens du vote de 2015 qui était vraiment plein de rebondissements et nous a tenus en haleine, pour savoir qui de Mans et Polina l’emporterait !

7) Quelle est ta chanson gagnante préférée de ces dix dernières années ?

1944 (Jamala en 2016)

8) Quel pays aimerais-tu voir gagner l’eurovision ?

Évidemment un peu la France, mais dans l’absolu, je serais curieux de voir un Eurovision à Budapest, à Bruxelles qui le mérite vraiment ou à Sofia. 

9) Si on te demandait de participer un jour au concours, qu’aimerais-tu faire ?

Malheureusement, je ne suis pas sûr que je pourrais chanter comme Salvador Sobral, ou faire des chorégraphies à la Loreen, alors peut-être que je me contenterais de faire des cookies avec mes vieilles copines… 

10) Au concours, quel est le rêve que tu aimerais voir se réaliser ?

Détrôner Marie Myriam !

Merci Antoine d’avoir répondu à mes questions.

Rendez-vous samedi 01 août pour la suite de ces entretiens.