Nous voilà au dernier épisode de cette rétrospective… Celle du marathon vers Tel-Aviv…

1- Maruv – Siren song (Ukraine, 1ère)

Alors évidemment, on commence cette liste avec un cas de figure tout particulier, mais Maruv n’est pas allée à l’Eurovision… Et c’est une immense perte, parce que le monde entier aurait dû connaître la chorégraphie de la mitraillette du cuissot et du tambour fessier dont seuls nous les fans de l’Eurovision pouvons nous délecter. Et nous devons nous restreindre à ne pas le faire en soirée… Et c’est pas l’envie qui m’en manque !!!!

2- Seemone – Tous les deux (France, 2ème)

La dauphine de Bilal Hassani a marqué la saison et réussi à faire un peu vivre sa déclaration d’amour à son papa après Destination Eurovision. On lui souhaite une bonne carrière !

3- Margaret – Tempo (Suède, NQ)

Qu’elle fonctionne ou pas, je voue une idolâtrie infinie à Margaret. Et bon, même si je n’ai toujours pas compris le concept de son accoutrement tout en boule, j’adore le tableau et le tempo du refrain qui me fait toujours danser ! (Mais pas à quatre pattes pour cette fois !)

4- Lumevärv ft. INGA – Miline paëv (Estonie, 5ème)

En voilà un autre tube qui m’a fait danser ! Une sacrée performance et une choré mythique pour une Inga qui termine 5ème de l’Eesti Laul en étant totalement inconnue quand elle monte sur scène !

5- Simone Emilie – Anywhere (Danemark, NC)

Une chanson du DMGP qui n’a pas atteint la superfinale, mais qui a le mérite d’être totalement radio-friendly !

6- Barbora Mochowa – True colors (République Tchèque, 3ème)

Barbora était la chouchoute du jury ex-aequo avec Lake Malawi. On comprend pourquoi : True colors est une oeuvre d’orfèvre !

7- Madrepaz – Mundo a mudar (Portugal, 4ème)

Le Portugal nous a offert en 2019 un Festival da Canção des plus relevés. A la 4ème place, on trouvait une bande d’indiens avec une délicieuse chanson folk.

8- Electric Fields – 2000 and whatever (Australie, 2ème)

Pour la première fois en 2019 l’île-continent a tenu une sélection nationale. Remportée par la lévitante Kate Miller-Heidke, le duo électro Electric Fields avait retenu l’attention des fans avec un tube anglo-aborigène.

9- Bogi Nagy – Holnap (Hongrie, 3ème)

Parce qu’A Dal existe encore mais n’est désormais plus lié à l’Eurovision… Qu’est-ce qu’on va devenir sans toutes nos pépites magyares, comme cette très belle ballade de Bogi Nagy…

10- Linus Bruhn – Our city (Allemagne, 5ème)

Voilà une chanson qui n’a pas renversé la sélection allemande, mais qui a pourtant beaucoup plus de potentiel que les Sisters…

11- Silvan Areg – Allez leur dire (France, 5ème)

Silvan Areg est indéniablement une des révélations du Destination Eurovision avec son Petit Nicolas, enfin non on va éviter de se prendre un procès, avec “Allez leur dire” que Silvan a pu programmer sur les grandes chaines musicales ! De fait, on a aimé la mise en scène à Destination Eurovision, et la rythmique entraînante de la chanson.

12- Sandra Nurmsalu – Soovide puu (Estonie, 8ème)

Sandra a fait un flop, notamment au télévote, mais je reste un indéfectible supporter de “Soovide puu”. D’abord parce qu’on est toujours heureux de voir Sandra, et parce que la chanson a un univers, dans lequel on est heureux de se promener. En revanche, c’est vrai que Sandra aurait pu nous prouver qu’elle a des jambes et bouger un peu de son pied de micro…

13- Aydan Calafiore – Dust (Australie, 5ème)

Un excellent interprète australien. La chanson manque un peu de cadre, mais on espère revoir Aydan dans les années à venir !

14- Fed Horses – Ti ne poznaš konjev (Slovénie, 3ème)

Histoire de faire un petit tour par les Balkans avec pourquoi pas de la country en poche…

15- Michael Soul – Humanise (Biélorussie, 4ème)

Et histoire de faire vraiment le tour de l’Europe, une chanson assez originale dans le contexte de l’Eurofest. Ce n’est pas parfait, mais une piste intéressante pour la Biélorussie…

16- Ana Cláudia – Inércia (Portugal, 8ème)

C’est un peu le bazar là-dedans, ce qui fait probablement que le public portugais n’a pas du tout aimé, mais cette chanson très bien portée par Ana Claudia manifeste le grand renouveau créatif du Festival da Canção !

17- Uku Suviste – Pretty little liar (Estonie, 8ème)

Dauphin de l’Eesti Laul, le grand Uku a enflammé les fans avec sa puissante ballade pop.

18- Chimène Badi – Là-haut (France, 3ème)

Si on nous avait dit qu’une aussi grande star s’inscrirait à Destination Eurovision ! Et Chimène ne nous a pas déçus, avec une grande chanson.

19- Wiktoria – Not with me (Suède, 6ème)

On l’aime tous les ans et dans tous es genres. Wiktoria a régalé les fans avec sa puissante ballade. Et puis, moi j’ai horreur de la pluie, mais j’aime bien voir les autres se prendre la saucée… !

20- Julie & Nina – League of light (Danemark, 2ème)

Et on termine avec la plus Eurovision des Eurosongs, “League of light”. Y a du brouillard, de la mousseline qui flotte au vent, des lumières qui vont bien et un refrain top efficace. Et puis donc, on nous avait fait le lapon, l’oudmourte, le vorõ, le pitjantjatjara, et maintenant le groënlandais ! Promis, l’an prochain j’enfile un poncho, je chante en occitan et on gagne l’Eurovision !

Et voilà ! C’est tout pour moi ! J’espère que vous aurez apprécié cette série, découvert de bonnes chansons ou été nostalgiques d’autres… Merci de votre fidélité et de vos commentaires !