Riga

Voilà bien un des pires contributeurs au concours. Seulement deux qualifications ces onze dernières années et 4 dernières places en demie… Et pourtant…

Avant 2010… tout avait bien commencé. La Lettonie remportait son premier Eurovision après sa 3ème participation seulement en 2002. Et dès son entrée dans le concours, elle terminait sur le podium. Presque toujours qualifiée jusqu’en 2008, c’est un pays qui compte et que l’on retrouve avec plaisir. Et puis patatras… L’arrivée des jurys et la fin de l’ère des numéros musicaux ont précipité la Lettonie à sa chute…

La sélection nationale lettone est l’Eirodziesma, renommée Dziesma en 2013. En 2010, la Lettonie avait une simple finale de 10 chansons. Elle est remportée par Aisha, avec sa tournée de lessive. Dons termine 2ème, tout en étant le favori du jury.

Aisha termine dernière de sa série. Conséquence logique (?), plus de chansons et des qualifiés du télévote et du jury, un tour de repêchage avec tous les éliminés… Musiqq, choix du jury, l’emporte sur le favori, Lauris Reiniks.

C’est encore un flop. Le processus de sélection est simplifié pour 2012. Les favoris sont les Mad Show Boys avec leur chanson parodique “Music Thief”. Mais c’est un autre numéro de comédie qui s’impose à la surprise générale, celui d’Anmary, qui l’emporte devant Samanta Tina & Davids Kalandija, les favoris du jury. Le début de la longue carrière de Samanta Tina au Dziesma.

Encore un flop. La sélection est alors intitulée Dziesma et s’ouvre à l’international. Mais au final, l’ensemble est calqué sur la sélection de l’année précédente, et PeR, déjà candidat l’année d’avant, s’impose avec une chanson vaguement humoristique, une nouvelle fois devant Samanta Tina.

Nouveau flop : c’est la troisième dernière place en demi-finale en cinq ans… Le choix des lettons se porte alors en 2014, sans qu’on l’ait vraiment vu venir, sur une histoire de gâteau, qui s’impose face à deux anciens dauphins : Dons est 2ème et Samanta Tina Poulidor est 3ème avec “Stay”.

Les Aarzemnieki font un peu moins pire que leurs prédécesseurs, mais c’est encore un flop. La renaissance n’intervient qu’en 2015 quand arrive sur scène Aminata Savadogo. Passée inaperçue l’année précédente, elle explose les compteurs avec “Love injected” et s’impose devant Markus Riva.

Et là, ça marche ! Aminata termine 6ème du concours. Forte de son succès, elle propose une nouvelle chanson, portée par le jeune Justs, qui s’impose par une entourloupe de vote en ligne devant le curieux choix du public letton, le groupe de métal Catalepsia…

Et voilà ! Dernière qualification de la Lettonie sur un petit coup de pouce des fans. Justs termine même 15ème du concours. La Lettonie propose alors en 2017 une sélection très électro remplie d’étrange morceaux. Elle aboutit à la victoire écrasante des éternels perdants Triana Park, devant The Ludvig.

Et reflop ! Encore une dernière place en demi-finale. En 2018, c’est l’électrofolk de Madara qui fait vibrer les fans, mais le choix du public se porte sur une chanteuse brésilienne d’ascendance lettone, Laura Rizzotto, qui s’impose devant Sudden Lights.

Laura s’approche de la qualifications, mais n’y parvient toujours pas. Enfin en 2019, dans une sélection toujours aussi étrange, le duo folk Carousel s’impose devant Markus Riva, une nouvelle fois deuxième. Et Carousel, avec un projet difficile à défendre ne fera pas d’étincelles…

Bref, la sélection nationale lettone est globalement un échec… Mais les Lettons, même s’ils ont souvent de curieux choix, semblent attachés à leur concours de musique, même s’il aboutit à des séries de catastrophes…!

La Lettonie est grâce à Aminata 37ème de cette décennie avec 318 points en finale.

Le top : Aminata, 6ème en 2015.

Le flop : Aisha, dernière en demi-finale, avec 7 points.