Il y a quelques jours, Sandy Héribert a officieusement confirmé un prompt retour de “Destination Eurovision” en 2020. Il était temps, ou plutôt era ora, comme on dit sur mon île de beauté.

Pour fêter l’évènement, j’ai décidé de vous présenter un duo haut en couleurs qui apporterait un condensé de fraîcheur bienvenu s’ils se présentaient à “Destination Eurovision”.

Initialement, j’avais prévu de rédiger un article sur le brillant Tamino, expliquant pourquoi il était, à mes yeux, le choix idéal pour représenter la Belgique à l’Eurovision, et ajoutant de manière toujours aussi romanesque et enflammée que je considérais ce garçon comme un génie, comme le prince de l’indie-pop belge, et peut-être même mondiale !

Seulement voilà : nos amis belges ont été plus rapides que moi. Ils ont contrecarré mes plans en annonçant leur artiste avant même que je ne puisse dire “ouf” !

Pas de panique : à la manière d’un chaton agile, j’ai su rebondir sur mes pattes, et je me suis rappelée d’une nouvelle qui m’a causé autant de joie que d’inquiétude, et qui a ravi les aficionados de cette finale nationale (et je sais qu’il y en a beaucoup).

En effet : Destination Eurovision sera plus que probablement de retour en 2020 !

Ça tombe bien, j’ai encore quelques artistes sous le coude pour compléter mon line-up idéal !

Après avoir hésité entre la pop-soul vaporeuse d’Adam Naas, la folk délicate de Pomme, l’électro-pop tropicale de RAMÓ, l’électro esthétique de Julien Granel et la pop sucrée et vintage de Pi Ja Ma, j’ai finalement choisi cette dernière option, car je meurs d’envie de mettre en lumière ce duo charmant, attachant et gracieux.

Comme presque tout le monde, je regarde la télévision. Et les pages de publicité sont de petits terrains de jeux pour moi, sur lesquels je m’exerce à débusquer des talents cachés auxquels une réclame vient offrir un moment de gloire.

C’est dans ce contexte que je découvris Pi Ja Ma. Et, ma foi, le groupe porte bien son nom, puisqu’il risque fort de vous envelopper dans leur musique aussi tendre et douillette que les pyjamas en pilou de notre enfance…

Qui est Pi Ja Ma ?

Pi Ja Ma est un duo français composé de Pauline de Tarragon et Axel Concato.

Elle, chanteuse et illustratrice, pose sa voix gracile sur les morceaux et crée l’univers visuel du groupe. Lui, compositeur multi-instrumentiste, donne vie à la musique et invente les mélodies.

Ensemble, ils forment un tandem farfelu, efficace, adorable, auquel on s’attache facilement.

Si le nom, le visage ou la voix de Pauline vous disent quelque chose, c’est tout à fait normal. En effet, la demoiselle a participé à la dixième saison de la “Nouvelle Star”, y terminant troisième derrière Yseult et Mathieu Saïkaly.

Quand je vous dis que l’édition 2014 était la meilleure saison en termes de candidats !

Au passage, cette émission me manque un peu, je dois l’avouer, je la trouvais plus divertissante et moins édulcorée que The Voice, et les talents y étaient plus atypiques, autant dans leurs prestations que dans leurs choix de carrière musicale. Le message étant passé, poursuivons !

Pi Ja Ma se fait vite remarquer, grâce à leur premier EP, Radio Girl, sorti en 2016.

Leur premier album, “Nice to Meet U”, paraît en janvier 2019, et je vous conseille de l’écouter, car c’est un petit bijou qui ravira autant les oreilles des fans de pop que celles des amateurs des 60’s.

Quel est leur univers ?

Pi Ja Ma est l’une des preuves que l’on peut faire de la pop de qualité, sans forcément tomber dans les clichés ou la musique générique et sans âme.

Leur album “Nice to Meet U” évoqué plus haut est un condensé de pop acidulée et rafraîchissante aux accents vintages comme je les aime.

Les mélodies d’Axel sont belles ; elles ont un goût d’été et un petit je ne sais quoi qui leur donne un air « so british ». On se croirait revenus en plein milieu des années 60, quelque part entre la Beatles Mania, l’éclosion du mouvement hippie et le festival de Woodstock.

Pauline n’est pas en reste : sa voix est à la fois limpide et claire comme de l’eau de source, mais pleine de profondeur et de maturité. Elle a une manière de chanter qui vous ensorcelle à la première écoute : très calme et posée, et qui pourtant laisse apparaître un soupçon de malice et un grain de douce folie. Nul doute que sa personnalité vive et pétillante ferait d’elle la coqueluche des Eurofans.

Combinez le tout, et c’est là que se révélera l’atout charme de Pi Ja Ma : leur capacité à toujours proposer des morceaux dangereusement addictifs. Sitôt qu’on les a entendus, on ne peut plus s’en passer, tels de petits bonbons au caramel qu’on ne pourrait s’empêcher de vouloir chaparder tant on en apprécie la saveur.

Pi Ja Ma est un projet à suivre de toute urgence : je pense que l’on entendra beaucoup parler d’eux dans un futur plus proche qu’on ne le croit…

Leurs points forts :

Des mélodies charmantes, rétro et addictives.

Une chanteuse à la voix d’ange et à la personnalité attachante.

Une musique protéiforme qui sait aussi bien faire preuve de positivité que de douceur ou d’énergie débordante.

De plus, je les ai vu en concert lorsqu’ils assuraient la première partie de Voyou à la Cigale, et ils ont vraiment tout pour conquérir les cœurs. La voix de Pauline est d’une justesse incroyable, autant dans les plus beaux graves que dans les aigus les plus surprenants. Leur présence scénique est impeccable, et Axel est un véritable touche-à-tout, dont les solos de guitare électrisants resteront gravés dans ma mémoire !

Leurs points faibles :

Vous souvenez-vous d’Ela Limão ?

Cette douce chanteuse portugaise avait participé au Festival da Canção cette année avec le délicieux “Mais brilhante que mil sóis”, un titre dont le style était très similaire à celui de Pi Ja Ma. Et elle avait malheureusement été éliminée en demi-finale (quelle injustice !).

Ma plus grande peur serait que Pi Ja Ma subisse le même sort dans “Destination Eurovision”.

Certains pourraient aussi trouver leur musique trop fade, oubliable et mièvre.

Le titre à écouter d’urgence :

Autres titres à découvrir :

… parce que Pi Ja Ma peut vous faire danser :

… parce que Pi Ja Ma peut vous faire rêver :

… parce que Pi Ja Ma peut vous rendre nostalgique :

… parce que Pi Ja Ma peut vous faire rire :

… parce que Pi Ja Ma peut vous dire qu’elle vous déteste tout en douceur :

Alors, quel est votre avis sur Pi Ja Ma ?

Leur style rétro et plein de bonne humeur vous emballe-t-il ?

Ou les oublierez-vous aussi vite que la malheureuse Ela Limão ?

J’attends vos avis avec grande impatience !

Voili voilou ! J’espère que cette petite pastille écrite vous aura donné le sourire.

J’ai pris un grand plaisir à vous présenter Pi Ja Ma ; c’est un groupe que je suis depuis longtemps, et je suis convaincue qu’ils ont un sacré potentiel !

Quand on y pense, les chansons aux influences rétro ne sont pas si populaires que ça à l’Eurovision, à part peut-être “Tonight Again”, “Dance You Off” et “Goodbye to Yesterday”, mais je n’ai pas d’autres exemples en tête.

On voit bien que “22”, “That’s How You Write a Song”, “Siren” ou “Still in Love With You”, entre autres, n’ont pas brillé dans la compétition, à mon grand dam. Je pense vraiment qu’il faudrait briser cette malédiction en les réhabilitant comme elles le méritent !

Ce constat étant fait, je vous laisse !

Il faut que je retourne spéculer sur le futur représentant britannique.

Serait-ce Django Django ?  FUR ?  Rex Orange County ?  Marina and the Diamonds ?  ou, plus fou encore : Arctic Monkeys ? Nul ne le sait, mais j’ai hâte de le découvrir !

Musicalement,

Juliette !